CRASH BANDICOOT : un retour qui fait du bien !

Le nouveau Crash est sorti les amis ! Et on peut dire que le jeu cartonne ! Meilleur démarrage de l’année au Royaume Uni (avec le dernier Ghost Recon), la compilation / remake des trois premiers jeux de Naughty Dog, fait beaucoup parler d’elle sur les réseaux et sur le net en général, ce qui n’est pas pour nous déplaire. 



Il faut dire que le retour de Crash était attendu ! Lorsque l’on sait que la moyenne d’âge des joueurs dépasse aujourd’hui les 35 ans, on en conclue très vite que la plupart d’entre nous ont déjà eu entre les mains un des épisodes de la saga ! Et forcément, jouer à un Crash Bandicoot, ça laisse des souvenirs impérissables ! Son univers loufoque et coloré est la marque de fabrique de la saga, qui a su évoluer avec le temps et proposer des niveaux de plus en plus variés, à pied, sous l’eau ou en véhicule. On a tous en mémoire notre niveau préféré, ou bien celui qui nous aura fait péter un câble. Car oui, Crash Bandicoot, c’est aussi de bonnes crises de nerf pour passer des niveaux de plus en plus chauds, ou la moindre erreur est fatale. Ca rigolait pas à l’époque, et les checkpoints ne couraient pas les rues.



Revenons en à la compilation qui nous intéresse aujourd’hui : la N Sane Trilogy, pour le moment exclusive PS4, qui regroupe donc les trois premiers jeux, mais en beaucoup plus jolis. Petite information à prendre en compte : les développeurs à l’oeuvre, Vicarious Visions, n’ont pas eu accès aux codes des jeux d’origine, et ont du tout recréer eux-mêmes. En cela, le jeu est une prouesse, car complètement fidèle aux jeux de base. On retrouve donc avec plaisir les tous premiers niveaux du premier jeu, qui ont bercé notre enfance. Attention, certains risquent de tomber de haut : le jeu est difficile, exigeant, et la maniabilité peut surprendre. Les sauts demandent pas mal de doigté et vous allez mourir souvent, très souvent même. Nerveux s’abstenir, car la manette risque de finir dans un mur. Ajoutez à cela des temps de chargement bien lourds, et votre patience sera mise à rude épreuve, surtout en visant les 100%. Même si la plupart des niveaux sont très « couloir », le jeu demande souvent de se la jouer au millimètre près… et c’est souvent bien chaud !

Mais ne vous sauvez pas, car cette trilogie reste une valeur sûre, complète, longue, et vraiment chouette. La nostalgie refait surface et c’est toute une partie de votre enfance qui va vous revenir en pleine poire. Y’a pas à dire, c’était mieux avant, assis en tailleur à un mètre de la télé, à essayer de choper cette saleté de caisse inaccessible. Crash Bandicoot est frais, addictif, et les heures de jeu sont nombreuses. Le jeu est vraiment très joli et le travail réalisé est à féliciter. Ce remake ne dénature en rien la série, même si les couleurs sont moins criardes. Heureusement, car avec les écrans actuels, on aurait saigné des yeux ! Il est par contre vraiment dommage que le jeu ne tourne qu’en 30 images par seconde, même sur PS4 Pro. C’est très joli et très fin, mais ce n’est pas non plus THE tuerie graphique.



Amateurs de Crash, cette compil est une bénédiction ! Avec sa durée de vie imposante, ses trois jeux et ses chouettes graphismes, cette N Sane Trilogy vaut largement ses 40 euros (voire moins dans certaines enseignes). Dommage que le jeu soit bloqué en 30fps et que les temps de chargement cassent le rythme. A part ça, c’est du lourd ! Armez vous de courage, et foncez chercher les 100 % les amis !

 

Panzer



4 pensées sur “CRASH BANDICOOT : un retour qui fait du bien !

  • 5 juillet 2017 à 14 h 57 min
    Permalink

    j’aimerais tellement y joué mais j’ai pas de Playstation 4 😡

    Répondre
    • 6 juillet 2017 à 8 h 43 min
      Permalink

      Il faut espérer que l’exclusivité ne soit que temporaire et qu’il arrive sur les autres consoles 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *