Découvrez 5 consoles de jeux vidéo qui ont fait un flop 

Nous sommes à quelques mois de la sortie de la prochaine génération de consoles, la PlayStation 5 et la Xbox Box Series X. Prévues pour la fin d’année 2020, ces 2 machines devraient déchaîner les passions et se faire apprécier des amateurs de jeux vidéo, même si le contexte actuel retarde les diverses présentations des futurs jeux à venir. Mais attention, l’univers du jeu vidéo est un monde impitoyable et rien ne peut assurer qu’une console sera sans aucun doute une réussite à sa sortie. L’industrie du jeu génère actuellement des milliards d’euros et de dollars et presque tous les foyers possèdent une console de salon ou une console portable. C’est donc en toute logique que d’année en année, de nouvelles consoles font leur apparition espérant apporter le concept qui va révolutionner le marché et faire de l’ombre à la concurrence. Lancer une console dans un marché aussi compétitif et difficile est bien souvent risqué, et de nombreux constructeurs en ont fait les frais même en étant des piliers du marché. Découvrez 5 consoles qui ont fait un bide commercial.



Ouya (2013)

C’est l’une des plus récentes et l’une des plus connues d’entre elles, la tristement célèbre Ouya de Android. La Ouya est LA console qui a suscité beaucoup d’espoir chez les fans de jeu vidéo, tant le projet paraissait novateur et révolutionnaire. Elle avait d’ailleurs été financée par ses futures joueurs puisqu’elle est née d’une campagne de crowdfunding sur Kickstarter qui a explosé tous les records (8,5 millions de $ récoltés au lieu des 950 000 espérés). Malheureusement la console décevra énormément. La médiocrité du produit finit et le manque d’investissement de ses constructeurs auront eu raison d’elle. La machine offrait un matériel poussif qui peinait à faire tourner les jeux Android alors que les smartphones de l’époque y arrivaient sans soucis, et le tout était accompagné d’une manette sans fil qui captait seulement une fois sur deux. Véritable échec commercial, elle n’a fait que 2 ans sur le marché. Qui s’en souvient encore d’ailleurs ?


Découvrez 5 consoles de jeux vidéo qui ont fait un flop 


Virtual Boy (1995)

Impossible de parler de flop sans citer le Virtual Boy de 1995 by Nintendo. Véritable ancêtre de la réalité virtuelle, cette console avait de quoi tenir ses promesses sur le papier. Il faut rappeler qu’à cette époque Nintendo survolait le marché du jeu vidéo sans véritablement connaître ce qu’était l’échec, jusqu’à l’arrivé du Virtual boy qui a ramené la compagnie sur terre. Le Virtual Boy de Nintendo est une console qui se présente sous la forme d’un casque 3D, le projet était ambitieux, voire trop pour cette époque. Les jeux de Nintendo étaient notamment appréciés pour leur gameplay soigné, mais la compagnie avait cette fois-ci plutôt misé sur la technologie délaissant totalement la qualité de jeu. L’affichage composé de diodes rouges (avec 5 nuances) était clairement mal fichu et rendait l’expérience insupportable au bout de quelques minutes. La console affichait également un prix excessif pour l’époque, le tout accompagné d’une campagne de lancement ratée. Le Virtual Boy s’est écoulé à seulement 800 000 unités.


Découvrez 5 consoles de jeux vidéo qui ont fait un flop 


N-Gage (2003)

La N-Gage, on ne savait pas trop ce que c’était. L’idée de base était de coupler un téléphone portable et une console de jeu. Le flop fut monumental tant l’objet était à la fois peu pratique, peu esthétique mais aussi en pleine concurrence avec les consoles portables de Nintendo. Comme beaucoup d’entreprises dans une bonne période, Nokia enchaînait succès sur succès à cette époque et avait décidé de surprendre tout le monde en se lançant sur un marché aujourd’hui incontournable : celui du jeu sur mobile. L’idée était pertinente, la console faisait tourner correctement les jeux, mais plusieurs facteurs dérangeants ont indéniablement causé sa perte. Comme évoqué ci-dessus, son design tout d’abord était contre tout principe d’ergonomie, un mini écran et une multitude de boutons rendaient le l’objet presque injouable. Un autre point handicapant était que pour insérer ou changer de jeu, il fallait éteindre le téléphone, retirer la coque, démonter la batterie et ensuite effectuer l’opération. Le téléphone ayant été privé d’alimentation, on devait alors repasser par la case réglage des paramètres de base comme la date et l’heure. Et pour couronner le tout, la machine était vendue 350 euros et disposait d’un catalogue de jeu très pauvre. Nous en avons un exemplaire qui traîne à la maison, et il faut avouer que Red Faction ou encore Tomb Raider avaient visuellement de la gueule… Malheureusement, la machine était peu fiable et elle est tombée en panne au bout de 2 ans à peine…


Découvrez 5 consoles de jeux vidéo qui ont fait un flop 


WiiU (2012)

Même si cela fait deux fois que Nintendo apparaît dans cette liste, la compagnie n’a pour autant pas l’habitude de se tromper quand il s’agit de sortir de nouvelles consoles. Mais la WiiU, il fallait en parler… Après le carton de la Wii, la firme japonaise sort la WiiU en 2012, première console HD de Nintendo. Son succès ne sera pas du tout au rendez-vous. La cause ? Tout d’abord une mauvaise communication et une présentation désastreuse de la console à l’E3 2011, si bien que beaucoup ont eu du mal à comprendre s’il s’agissait d’une nouvelle console ou non. Le public a en effet toujours pensé que la WiiU était un accessoire de la Wii. Aujourd’hui, 8 ans plus tard, on peut considérer que le concept abouti de la WiiU n’est d’autre que la Nintendo Switch, qui rencontre un franc succès sur le marché actuel. La preuve, de nombreux jeux WiiU se voient portés sur Switch, histoire de leur donner une seconde vie. Preuve que le catalogue n’était pas si mauvais !


Découvrez 5 consoles de jeux vidéo qui ont fait un flop 


PlayStation Vita (2011)

Cela nous fend le cœur de retrouver la Vita dans ce classement, mais la réalité est là… La PS Vita était une console portable pleine de promesses qui devait prendre la suite de la PSP. Malheureusement cette dernière n’a pas eu le succès attendu. Tout comme Nintendo avec ses différentes Wii, Sony à voulu surfer sur l’énorme réussite de sa PSP mais a pris de mauvaises décisions. Pourtant dotée de qualités comme une grande puissance et un écran de folie, la PS Vita a rapidement fait un flop commercial. Il faut dire que la machine est arrivée dans une période où les smartphones séduisaient de plus en plus, étaient plus polyvalents, et parfois tout aussi performants qu’une console portable. D’autant plus qu’ils disposent également d’un large catalogue de jeux. Il faut également pointer du doigt le tarif élevé de la console et le prix des accessoires, notamment des cartes mémoires qui coûtaient un bras. Enfin, on pourra également reprocher à Sony d’avoir délaissé un peu trop rapidement sa console… Heureusement, les éditeurs tiers sont toujours là !


A lire également : 


Découvrez 5 consoles de jeux vidéo qui ont fait un flop 


Formez-vous aux métiers du jeu vidéo

Derrière ces nombreux échecs, il ne faut pas oublier les nombreuses success stories dans l’univers des jeux vidéo. Consoles de salon, consoles portables ou PC : les supports se multiplient et ouvrent de plus en plus d’opportunités pour les joueurs comme pour les professionnels du secteur. Avec la forte démocratisation du jeu vidéo, le marché de l’emploi se densifie et les studios de production recherchent de plus en plus de spécialistes, passionnés par cet univers riche et complexe. Au sein du groupe Ynov, vous pouvez intégrer une école d’animation 3D et de jeux vidéo qui vous formera à l’ensemble des compétences attendues par les recruteurs : level design, character design, modeling 3D et bien d’autres ! Il est plus que jamais opportun de se lancer dans les métiers du jeux vidéo, des effets spéciaux et de l’animation 3D, le secteur étant extrêmement dynamique et connaissant une croissance fulgurante !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.