Avis Manga Glénat : Ballad Opera Tomes 1 et 2

C’est le 15 mai 2019 que Ballad Opera – Tome 2 a été publié par l’éditeur Glénat, et j’ai décidé de revenir sur les deux premiers tomes de cette histoire d’anges et de démons, vue sous un angle qui change de l’ordinaire. Avec ses couvertures travaillées et son style graphique à part, ce manga a su nous attirer l’œil, et les thèmes abordés s’avèrent même plus complexes que prévu. Trêve de suspense, je vous en parle sans plus attendre !


Synopsis : Un ange et un démon tuent accidentellement Haruto. Pour le sauver, ils lui proposent de devenir un Shinigami, dieu de la Mort, et de chasser les âmes perdues en leur compagnie. Mais Haruto n’est pas très attaché à la vie depuis qu’il a perdu sa famille et ses souvenirs dans un incendie. Au contact de ses deux protecteurs, pourra-t-il retrouver son humanité ?

 



Avec Ballad Opera, on retrouve le style d’Akaza Samamiya. Le trait est fin, l’ambiance gothique, et cette histoire d’anges et de démons propose une atmosphère toute particulière. Le dessin est précis, mais on note quelques changements de style, et l’on passe de cases plutôt réalistes à d’autres plus simplistes, représentant souvent les réactions exagérées de nos personnages (étonnement, tristesse, colère). Haruto s’avère être un héros attachant, au passé torturé. Le pauvre a perdu sa famille dans un incendie, dans des circonstances assez étranges, et n’a plus goût à la vie. Sa « mort » est en quelque sorte une seconde chance, et il va devoir partir à la chasse aux âmes accompagné de ses acolytes, aux caractères bien trempés. L’ambiance reste sérieuse mais on notera quelques touches d’humour qui fonctionnent bien, nos personnages étant tous bien différents. Mais Ballad Opera ne se contente pas d’envoyer notre personnage capturer des âmes, et sa quête sera plus compliquée que prévue. Si sa première mission se déroule sans accroc, la suivante sera plus compliquée à gérer. En effet, Haruto découvre qu’en récoltant sa première âme perdue, et en mettant fin à ses souffrances, le corps possédé par l’âme en question restera sans vie après son intervention. Pourquoi ? Tout le monde l’ignore, mais Haruto se sent coupable et remet en doute ses choix. Cependant, le jeune homme a passé un contrat : il est devenu un shinigami, et ne pourra plus revenir en arrière ! Lors de sa mission suivante et de sa confrontation avec une âme ayant des souvenirs de sa vie passée, il fera un choix différent qui ne sera pas sans conséquence.



Tout n’est donc pas si simple, et l’histoire offre une dimension psychologique plutôt réussie. Notre trio (Haruto ainsi que l’ange et le démon à qui il a affublé un petit nom) fonctionne bien, et les relations s’intensifient dans le tome 2. Mais nos acolytes vont devoir faire face à d’autres problèmes, venant de plus haut, et une jeune fille plutôt flippante va venir mettre son grain de sel. Ces 2 premiers tomes sont suffisamment rythmés pour tenir en haleine mais démarrent néanmoins doucement, et le tome 3 devrait accélérer les choses. J’ai beaucoup apprécié le style graphique, et certaines illustrations en pleine page (voire en double page) ont vraiment de la gueule, tout comme la mise en couleur de certains passages. Le tout est parfaitement lisible, même s’il est parfois difficile de se retrouver entre les personnages, ceux-ci ayant tous des traits physiques communs. On notera que les relations entre nos héros sont assez ambiguës, et que certains semblent assez proches. A voir comment ces relations vont être gérées et développées dans les tomes suivants, mais les mystères restent encore nombreux. Ballad Opera propose à mes yeux une approche différente du genre, et si les personnages sont correctement développés, cela devrait être très intéressant.



Après une mise en place dans le premier tome, les choses s’accélèrent dans le deuxième, et la suite risque d’être intéressante. J’ai hâte de découvrir comment Haruto va gérer son nouveau rôle, et de quelle manière l’ange et le démon vont se sortir de leur panade. D’autres personnages importants ont fait irruption dans le tome 2, mais je vous laisse les découvrir. Je citerais néanmoins l’arrivée de la jeune fille, réellement flippante, et qui semble posséder de puissants pouvoirs. Haruto n’est pas au bout de ses peines !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *