Avis Manga Kana : Marry Grave – Tome 4

C’est avec un peu de retard que nous revenons aujourd’hui sur le tome 4 de Marry Grave, sorti le 8 novembre 2019 aux éditions Kana (à découvrir ici). Il est temps de retrouver les jeunes Sawyer et Rosalie, qui survivent tant bien que mal dans un monde désormais peuplé de démons. Nos 2 héros vivent dorénavant à Cape Side, mais comme dans tout manga de Dark Fantasy qui se respecte, leur bonheur sera de courte durée. Qu’avons-nous pensé de ce tome 4 ? 


Avis Manga Kana : Marry Grave – Tome 4Synopsis : Les jeunes Sawyer et Rosalie coulent des jours heureux à Cape Side. Des sentiments profonds naissent peu à peu entre eux… Mais ces instants de bonheur sont bientôt interrompus par une tragédie. Le destin leur a joué un vilain tour… Dans le présent, Sawyer fait une rencontre pour le moins déstabilisante !


Avis Manga Kana : Marry Grave – Tome 4


Marry Grave est un manga qui nous plait beaucoup, et le tome 5 (et dernier) sera disponible, et c’est tout un symbole, le 14 février 2020. Après de nombreuses péripéties, Sawyer et Rosalie ont rejoint Cape Side, et tout semble se passer pour le mieux. Rosalie cache, comme convenu, son immense pouvoir, et se rapproche de plus en plus d’un Sawyer aussi attachant que tête en l’air et naïf. Mais Rosalie va rapidement se retrouver face à Sergei, venu la chercher pour l’emmener avec lui. Ce dernier est complètement fêlé, et sa folie n’est rien comparée à sa puissance. Un terrible combat s’engage entre Rosalie et Sergei, jusqu’à l’intervention pleine de courage de Sawyer. Rosalie n’aura pas d’autre choix que d’utiliser sa magie pour sauver Sawyer, et l’intervention finale de Dante aura un rôle important à jouer. Nous ne le savons pas encore à ce moment là, mais ces premières pages auront une importance capitale pour la suite de ce tome, dans lequel Rosalie et Sawyer vont se rapprocher, jusqu’au moment le plus important de leur vie.

Ce tome 5 de Marry Grave est très dynamique et gère son rythme à la perfection ! Se déroulant une nouvelle fois dans le passé et nous racontant les débuts de l’histoire de Sawyer et Rosalie (on vous rappelle que dans le présent, le jeune homme cherche à ressusciter sa bien aimée), ce tome est riche en informations et s’avère captivant. On retrouve ce côté dark propre à la série, avec des combats violents et des créatures aux designs excellents, mais l’humour est toujours au rendez-vous et les sentiments de nos héros explosent. L’amour inconditionnel de 2 êtres peut-il suffire à survivre dans un monde aussi impitoyable ? YAMAJI Hidenori travaille et développe ses personnages, à tel point que l’on s’attache à la plupart d’entre eux, en craignant pour leur destin. Sawyer et Rosalie restent bien entendu au cœur de l’histoire, et leur complicité fait plaisir à voir. On lit ce tome avec un petit sourire en coin en les voyant tous les 2 profiter de leurs moments passés ensemble, tout en gardant en tête que les menaces sont toujours présentes. Il se mélange donc de l’espoir et de la peur à la lecture de ce tome, jusqu’à un final d’une grande violence qui prend vraiment aux tripes. Visuellement, le travail réalisé est remarquable, et l’univers est très immersif. On appréciera tout particulièrement les visages très expressifs, certains décors fourmillant de détails, des créatures difformes réellement flippantes ou encore l’utilisation de la magie qui claque. Le prochain tome sera le dernier, et nous avons hâte de le découvrir.


A lire également : 


Ce tome 5 de Marry Grave est en tous points excellent, et nous fait passer par toutes les émotions. Aussi belle que sanglante, l’histoire de Sawyer et Rosalie risque de nous réserver encore des surprises dans le tome 5, qui sera disponible le 14 février aux éditions Kana. Avec son rythme réussi, son superbe coup de crayon et ses personnages attachants, le manga nous fait une nouvelle fois forte impression. Nous sommes à la fois impatients et triste de découvrir le tome 5, qui sera le dernier. 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *