Avis Manga Kazé : Hell’s Paradise – Tome 8

Gabimaru et ses compagnons sont déjà de retour, et nous avions laissé nos héros dans une situation délicate. Fuir l’île et voler l’élixir d’immortalité restent les objectifs principaux des survivants, mais les Tensen ne l’entendent pas de cette oreille. Après un tome 7 plus calme et centré sur les personnages et la mise au point du plan d’évasion, ce tome 8 repart dans l’action avec des combats nerveux et violents. C’est parti pour notre avis sur le tome 8 de Hell’s Paradise, disponible depuis le 3 juin aux éditions Kazé.


avis manga Hell's Paradise tome 8 Synopsis : L’infiltration surprise a échoué. Prévenus de leur arrivée par Chôbê, les Tensen attendaient les groupes de condamnés et d’exécuteurs de pied ferme. Gabimaru et Yuzuriha sont contraints d’employer la manière forte face à Ran. Poussé dans ses retranchements, ce dernier lance son « kishikai » une métamorphose lui conférant une force décuplée. L’alliance du shinobi et de la kunoichi sera t’elle de taille face à cet adversaire hors norme ?


avis manga Hell's Paradise tome 8


Après un tome 7 plus calme et centré sur l’élaboration du plan d’évasion de l’île, incluant également le vol de l’élixir, l’action reprend de plus belle dès le début de ce tome 8. On pourrait presque dire que ça nous avait manqué, et on retrouve ce rythme propre à la série et ses combats dynamiques et violents faisant la part belle aux techniques visuellement impressionnantes. Gabimaru et Yuzuriha sont face à un adversaire coriace et quasi impossible à vaincre. En effet, Ran possède un tao d’eau et Gabimaru un tao de feu… Il est donc impossible pour ce dernier d’infliger des dégâts mortels à son adversaire. En revanche, Yuzuriha en est capable car elle possède un tao de Terre. Malheureusement, la combattante est blessée et l’énergie lui manque, et il va falloir qu’elle puise dans ses dernières ressources pour espérer vaincre son ennemi en employant les bonnes techniques. Ce combat est donc bien plus tactique qu’il n’en a l’air, mais Gabimaru en prend néanmoins plein la tronche. Celui-ci a toutefois un dernier va-tout et va devoir sacrifier ce qu’il lui reste d’humanité. Tout ça dans l’espoir, une nouvelle fois, de retrouver sa femme. C’est beau ! En parallèle, on retrouve Gantetsusai et Fuchi face à une adversaire aussi coquine que sans pitié. Les coups pleuvent et les visages tuméfiés nous rappellent que les Tensen ne sont pas là pour rigoler. Après 1000 ans à attirer des humains pour s’en nourrir et rester jeunes, ces derniers souhaitent maintenant passer à la vitesse supérieure et atteindre l’immortalité.

Ce tome 8 s’attarde donc sur ces 2 principaux combats, et met de côté l’équipe de Shugen fraîchement débarquée sur l’île (on les aura peu vu pour le moment). Un flashback très intéressant nous en apprend plus sur les Tensen, mais nous vous laissons le découvrir. Rythmé et souvent nerveux, ce nouveau tome reste du coup un peu calme du côté de son scénario, qui n’avance guère. Nos héros sont bien occupés à combattre, et on sent que l’auteur Yûji Kaku en garde encore un peu sous le coude pour la suite. Visuellement, ce tome est une belle réussite. La violence fait mal et les combats sont parfaitement lisibles malgré leur intensité. On retrouve de belles illustrations en pleine page et un découpage plus vif, ce qui manquait un peu dans le tome précédent. L’émotion est même au rendez-vous, et certains personnages sont devenus vraiment attachants de tome en tome. La fin de ce tome 8 laisse une nouvelle fois présager un combat épique, qu’il nous tarde de découvrir.


A lire également :


Gabimaru revient en force dans ce tome 8 avec à ses côtés la jolie Yuzuriha, dans un combat aussi tactique que sanglant face à Ran. Plus orienté action, ce tome fait la part belle aux affrontements et met en second plan son histoire et notamment l’équipe de Shugen qui vient de débarquer sur l’île. Le tout est en tout cas nerveux et dynamique, et toujours aussi accrocheur. On sent que l’auteur en garde un peu sous le coude pour la suite, et il faut espérer que le tout ne traîne pas trop en longueur. En attendant, c’est toujours un plaisir de suivre Gabimaru et ses compagnons, dont la survie reste le maître mot. De nombreux mystères planent encore sur l’île et nos héros, et il ne reste plus qu’à patienter jusqu’au 26 août prochain pour découvrir le tome 9 de Hell’s Paradise.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *