Avis Manga Ki-oon : The Killer Inside – Tome 1

Sorti le 20 février aux éditions Ki-oon, le premier volume de The Killer Inside est un thriller policier de Hajime Inoryu (au scénario) et Shota Ito (au dessin), qui compte déjà 7 tomes au Japon. Notre héros, Eiji, doit vivre avec un lourd passé et tente de tourner la page sur les événements tragiques vécus par sa famille… Mais ce passé si douloureux refait rapidement surface, tout comme de nombreux mystères. Nous avons reçu le tout premier tome de ce seinen de la part des éditions Ki-oon, et il est temps de vous donner notre avis !


Avis Manga Ki-oon : The Killer Inside - Tome 1 blog lageekroomSynopsis : À première vue, Eiji, discret et maladroit, ne se démarque pas de la foule des étudiants de sa fac… Pourtant, il tente depuis longtemps de faire oublier au monde que son défunt père n’était autre que le tueur en série LL, tristement célèbre pour les horribles tortures infligées aux jeunes femmes qu’il a assassinées. Après des années passées à fuir la presse, Eiji a enfin réussi à trouver sa place. Mieux, il se réveille un matin avec une des plus belles filles du campus à ses côtés ! Elle lui avoue être tombée amoureuse de lui lorsqu’il l’a sauvée des griffes d’une brute épaisse. Un vrai conte de fées… dont le jeune homme n’a aucun souvenir ! Les trois derniers jours sont un trou noir dans sa mémoire, comme si quelqu’un d’autre avait vécu dans son corps à son insu… Et, pendant son amnésie, un cadavre de femme mutilé a été retrouvé dans le quartier. Pour la police, ça ne fait aucun doute : c’est du LL tout craché…


Avis Manga Ki-oon : The Killer Inside - Tome 1 blog lageekroom


The Killer Inside nous fait découvrir Eiji, un étudiant semble t’il tout à fait banal cherchant l’amour et s’amusant en soirée avec ses amis. Seulement voilà, Eiji tente tant bien que mal de cacher un lourd secret : son père était un tueur en série. Forcément, avec un paternel pareil, difficile de se faire accepter de tous, même si Eiji est quelqu’un de tout à fait normal… Enfin, c’est ce que l’on croit. Après s’être réveillé à côté de la plus jolie fille de la fac et sans aucun souvenir des événements, le jeune homme découvre qu’il a totalement oublié ce qui a pu se passer ces 3 derniers jours. Eiji se serait apparemment battu et aurait ramené sa dulcinée chez lui, mais tout ceci reste pour lui bien flou. L’intrigue commence donc tout doucement à se mettre en place, mais ne va pas tarder à monter crescendo. Ce qui semblait n’être qu’une simple perte de mémoire va rapidement tourner au cauchemar pour Eiji, qui en vient à se demander s’il ne souffre pas d’une double personnalité. Les mystères s’accumulent, et Rei, une camarade de classe d’Eiji d’ordinaire peu bavarde semble savoir quelque chose. Le passé d’Eiji est-il en train de le rattraper ? Ce dernier va voir débarquer la police pour l’interroger sur un meurtre atroce venant d’être commis, et reprenant le mode opératoire de son père. La tension est clairement au rendez-vous de ce premier tome, surtout lorsqu’Eiji tente de garder son calme face aux policiers. L’intrigue se met en place et chaque nouvelle information donne envie d’en découvrir plus. Ce premier tome est une totale réussite de ce côté là : on en envie de savoir ce qui va se passer !

Le récit est d’autant plus accrocheur qu’il met en scène des personnages réussis. Kyoka, la petite amie d’Eiji, est rapidement attachante et vraiment gentille et attentionnée avec lui. Le duo d’enquêteurs est pour le moment un peu moins en vue mais s’avère prometteur. Néanmoins, c’est sans aucun doute Eiji qui est le personnage central et le plus réussi de cette intrigue, lui qui va tenter de découvrir ce qui lui arrive tout en protégeant les personnes qu’il aime. Forcément, avec un père tueur en série, le rapport père/fils est abordé dans ce premier tome. Comment se détacher d’un tel traumatisme ? Eiji doit-il devenir un être aussi monstrueux que son père ? L’ambiance globale du récit est résolument mature, avec quelques visuels assez violents, notamment lors de la découverte du cadavre de la victime. Le meurtrier n’y est pas allé de main morte ! Le ton un peu léger et parfois sympathique du début du tome prend rapidement un tournant sombre vers le thriller policier et psychologique. Eiji risquerait bien de vivre une descente aux enfers lui laissant des séquelles. Cette ambiance réussie l’est également grâce aux dessins et aux visages réalistes et riches en émotions des personnages. Les regards sont travaillés et nos héros sont très expressifs. On notera enfin que la qualité globale de l’ouvrage est excellente, avec un papier épais et un encrage parfaitement contrasté, sans oublier la sur-couverture vraiment chouette.


A lire également 


Avec son ambiance policière réussie et ses personnages présentant déjà un fort potentiel, ce premier tome part sur de bonnes bases. L’aspect thriller policier et psychologique est bien traité, malgré quelques clichés, et les dessins réalistes (notamment au niveaux des visages) immergent parfaitement lors de la lecture. Les personnages sont pour le moment attachants et les mystères donnent envie d’en apprendre davantage. A voir ce que la série donnera sur le long terme, mais nous sommes pour le moment convaincus par ces débuts !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *