JEU(X) DE LA SEMAINE : Enter The Matrix et Path of Neo, sur Xbox, Gamecube et Playstation 2, par Saurone

Au début des années 2000, un film de science-fiction sorti de nulle part a clairement fait forte impression : The Matrix. Qui ici ne connait pas ? Toi ? Bah tu sors ! Matrix, c’est le pari un peu fou des frères (devenus soeurs) Wachowski, de nous faire douter de la réalité du monde tel qu’on le connaît. Concrètement, c’est comme si notre réalité était en fait un programme informatique sur lequel nous somme tous branchés… ça fait flipper hein ? Lors des passages dans la matrice, le film est une leçon de style en terme de combat, gunfight ou encore poursuite, et constitue naturellement un univers totalement propice aux jeux vidéo. Deux jeux Matrix ont vu le jour, et le premier est Enter the Matrix, sorti en 2003.


Image associée


Image associéeAvec Enter The Matrix, l’idée de base est d’incarner Niobe et Ghost dans le jeu et de vivre les aventures qu’on ne voit pas dans le film. Si de prime abord on peut faire un peu la moue de ne pas voir Néo, Morpheus ou Trinity, il faut bien avouer que le concept est quand même vraiment cool et vient compléter le film à merveille. Coté gameplay, on retrouve tout ce qui caractérise les films, et c’est de la balle ! Bon ok, ça a surement un peu vieilli aujourd’hui, mais à l’époque, Enter The Matrix avait vraiment de la gueule. Avec une touche pour ralentir le temps (coucou Max Payne), une pour faire des saltos/roulades et un système de combat au corps à corps ultra vif, violent, reprenant les codes des films, les fans en avaient pour leur argent. Le plus frappant dans Enter The Matrix était surement la fidélité avec laquelle chaque plan de caméra, son, musique…  était traité. Tout était cohérent et c’était un vrai bonheur de parcourir les niveaux, généralement traqué par les agents.

C’était souvent le cas avec les jeux édités par Atari : l’accent était vraiment mis sur l’immersion pour le joueur et pour qu’il sente vraiment que le jeu était un prolongement des films. Niobé et Ghost avaient tout deux leur propre démarche, animation de saut, coup spécial, les détails que seuls les fans remarquent et qui font vraiment plaisir, n’est ce pas messieurs les jeux d’aujourd’hui ? Il y avait également ce module de piratage dans le menu qui permettait, si l’on entrait le bon code, de débloquer des scènes cachées, mini-jeux ou encore des combats en versus avec des personnages comme Trinity et toute la palette de coup de cette dernière fidèlement modélisés. C’était vraiment une réussite malgré le fait que la presse l’ait à l’époque bien démonté (le jeu hein).


 

Novembre 2005, Matrix Path Of Neo : le coup de grâce !


Résultat de recherche d'images pour "path of neo cover xbox"Deux ans plus tard, Shiny Entertainment remet le couvert et frappe un grand coup avec Matrix : Path Of Neo, mon cadeau de Noel, qui tournait en boucle dans la console. Ce que l’on attendait tous se produisit enfin : pouvoir jouer “the one”, Neo, l’élu de l’espèce humaine dans une aventure qui lui était entièrement consacrée. Dès le début du jeu, on sent que l’accent est mis sur la liberté d’approche avec des niveaux plus ouverts et des possibilités d’actions encore plus poussées. Le jeu retrace l’intégralité des 3 films, durant lesquels viennent se glisser ça et là quelques niveaux un peu “WTF” et autres programmes d’entraînements ou missions secondaires. Mais ce qui marque ici, au delà de la justesse avec laquelle le propos est traité et mis en image, c’est de revivre toutes les scènes marquantes de la trilogie et d’explorer des endroits ne constituant que quelques plans dans les longs métrages. Le manoir du Mérovingien se révèle gigantesque, la scène contre tous les agents Smith excellente, et l’évolution de Neo se fait à vue d’oeil avec des coups spéciaux suivants réellement notre avancée dans le jeu. Un arbre de compétence ultra complet et un sentiment de puissance maximale lorsque l’on arrête les balles avec sa main renforcent encore plus l’immersion. Je me rappelle étant gamin, essayant dans les niveaux de reproduire les mêmes mouvements aux mêmes endroits que dans les films, le kiff ultime ! Il faut également souligner que la fin alternative du jeu avait été écrite par les frères (toujours soeurs depuis l’intro) Wachowski avec un final vraiment oufissime et de nombreuses scènes bonus qui, comme pour Enter The Matrix, faisaient du jeu un véritable prolongement des films.


2018, il est ou mon remake HD ?


Aujourd’hui, Matrix a totalement disparu du paysage vidéoludique, et pourtant, nombreux sont les jeux à avoir repris le bullet time et cet aspect très vif et cinématographique des combats : Max Payne, Wet, Stranglehold, ou encore dernièrement Quantum Break pour ne citer qu’eux. Dire que j’aimerais voir débarquer un remaster/remake d’un des deux Matrix est un doux euphémisme tant il serait possible de faire des trucs de ouf avec les technologies d’aujourd’hui. Il me reste mes bonnes vieilles galettes, peut être bientôt rétrocompatibles sur Xbox One pour me consoler. Les deux Matrix m’ont vraiment marqués, Enter The Matrix peut-être même plus que Path Of Neo, et clairement, le simple fait d’écrire ces ligne me donne envie de (re)choisir la pilule rouge !



Saurone

Une pensée sur “JEU(X) DE LA SEMAINE : Enter The Matrix et Path of Neo, sur Xbox, Gamecube et Playstation 2, par Saurone

  • 17 juin 2018 à 21 h 38 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je suis en train d’acheter une X BOX ONE S. Mais s’il vous plaît agrandissez la bibliothèque des jeux rétrocompatibles :

    Enter the matrix
    The path of neo
    James bond bloodstone
    Jason bourne conspiracy
    Max payne 3
    etc…ou reboostés-les via le Game Pass, please trouvez une solution.

    En espérant que vous pourrez..
    Merci à vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *