Retrogaming : SONIC 2, quand le hérisson pétait le feu sur Megadrive

Sonic a pas mal fait parler de lui récemment, suite à un léger soucis de design lors du trailer du film présenté il y a quelques semaines. Les fans ont grogné, et le studio a revu sa copie, proposant un Sonic nettement plus fidèle à l’original. On reste du coup dans l’univers du hérisson bleu avec ce retour retrogaming sur Sonic 2, l’épisode Megadrive que j’ai préféré, sorti en 1992. C’est parti !


Retrogaming : SONIC 2, quand le hérisson pétait le feu sur Megadrive


Sonic 2, c’est de la bombe, un point c’est tout ! Réponse de Sega à Nintendo, Sonic était censé concurrencer le plombier moustachu en proposant quelque chose de plus speed et de plus fun. Les pubs de l’époque en témoignait : Sega voulait s’adresser aux ados, la jouer cool, tandis que Mario faisait plus enfantin. La suite, on la connait : Mario cartonne depuis ses débuts, tandis que l’ami Sonic a traversé de sacrés mauvaises périodes. Il n’empêche que Sonic 2 reste un épisode à part, beau, complet, fluide et varié, dont certaines musiques restent rapidement en tête. Certains joueurs n’aiment pas trop Sonic : ça va vite, trop parfois, et la lisibilité en prend un coup. Perso, ça ne m’a jamais dérangé, et j’aimais bien la sensation de vitesse que proposait le jeu. Dans ce deuxième épisode, Sonic pouvait effectuer des accélérations qui donnaient encore plus de pêche, et les niveaux étaient variés, aussi bien dans les décors que dans le level design. Il était quasi impossible de tout voir durant une seule partie, et on y revenait avec plaisir pour dénicher tous les anneaux cachés et choper un max de bonus. Le niveau bonus en « 3D » était d’ailleurs assez génial !


Image associée


Sonic 2 n’était pas un jeu facile et certains boss (on en retrouvait tous les 2 niveaux) donnaient pas mal de fil à retordre ! Mention spéciale au Sonic Métal à la fin du jeu, qui laissait sa place une fois vaincu à un robot géant piloté par Robotnik en personne. On retrouvait Tails dans cette suite, qui permettait également de jouer à 2 sur sa console. Franchement mignon, le petit renard permettait de planer en l’air quelques secondes. Les niveaux étaient vraiment variés, et on passait de la jolie forêt du début du jeu à des niveaux plus futuristes, en passant par des mines ou des niveaux remplis de lave mortelle. Il fallait choper un max de vie durant les premières heures, car elles avaient tendance à descendre bien vite après quelques niveaux. Le jeu joue également avec la verticalité, et il était parfois difficile de se retrouver dans certains niveaux. Je me souviens avoir bien galéré dans ce niveau avec les boulons géants à tourner, en haut desquelles des ennemis vous attendaient pour vous attaquer ! C’était chaud, parfois frustrant, mais je m’accrochais, car je voulais voir le boss final ! Le but était également de ramasser un max d’anneaux pour battre les records des potes, et bien sûr de délivrer les petits animaux de la forêt. Mention spéciale à certaines portions de niveau qui se passaient sous l’eau : il fallait que Sonic chope des bulles d’air pour éviter de se noyer, et la musique foutait sacrément la pression. J’en ai perdu des vies, et j’en rêve encore !


Retrogaming : SONIC 2, quand le hérisson pétait le feu sur Megadrive


Sonic 2 est un jeu majeur, une réussite sur tous les points à mes yeux. Le jeu se prend facilement en main, est fun à jouer, varié, parfois difficile et frustrant, mais aussi gratifiant. Défoncer un boss et découvrir les graphismes et l’univers des niveaux suivants était quelque chose de fort. On ajoute à cela des musiques géniales et des graphismes colorés, et on obtient un classique de la Megadrive. Ce n’est pas d’ailleurs pas pour rien que Sonic Mania, que nous avons testé sur le blog, reprend le design et la jouabilité des anciens Sonic : c’était vachement bien !!


A lire également : 


Panzer – Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *