TEST : A.O.T. 2 : Final Battle, revivez les moments clés de la saison 3

C’est en mars 2018 que nous vous proposions sur le blog le test de L’Attaque des Titans 2 sur Nintendo Switch. Une suite riche en sensations, fun et jouissive, mais un peu moins immersive du fait d’incarner un avatar crée de toute pièce et non nos héros préférés. Cette année, c’est une extension qui débarque sur consoles coïncidant avec la fin de la saison 3 de l’anime. Qu’apporte t’elle au jeu de base ? On vous répond sans plus attendre !


Ce qu’il faut savoir, dans un premier temps, c’est que cette extension est accessible en téléchargement pour les possesseurs du jeu de base, mais qu’une version « intégrale » est également disponible. C’est celle-ci que l’éditeur nous a envoyé, et elle contient tout le contenu du jeu de base ainsi que ce DLC. Cette version « Final Battle » arrive donc avec un mode histoire retraçant les événements de la saison 3 de l’anime. Plus question dans ce nouveau contenu d’incarner votre avatar, car ce sont nos héros préférés que l’on pourra incarner. Côté immersion, c’est du coup un bon cran au dessus ! On retrouvera donc Eren, Mikasa ou Livaï dans un nouveau mode histoire qui vous occupera environ 6h, composé de quêtes principales et de quelques événements secondaires. Les joueurs suivront donc le scénario de la saison 3 à travers différents points de vue : celui du bataillon d’Exploration, de la 104ème Brigade d’entraînement et à travers celui des Guerrier de l’Empire. On retrouve la richesse du jeu précédent, avec de nombreuses améliorations à débloquer et la possibilité de faire progresser son régiment pour gagner en puissance.



Il sera toujours possible de débloquer de nombreux personnages, d’entretenir des relations avec vos équipiers, et bien évidemment de massacrer des titans avec votre équipement tridimensionnel, mais pas que… De nouvelles armes sont de la partie, et elles dégagent une chouette puissance ! On pourra regretter que ce nouvel armement facilite certains affrontements, mais défoncer ses ennemis avec le Thunder Spear et le Gatling Gun est carrément jouissif. Les amateurs de corps à corps opteront pour le Slashing Gear, bien violent ! Autre gros morceau de cette nouvelle version : le mode Reconquête de territoire. Celui-ci s’apparente à un jeu de stratégie, et il faudra gérer et recruter ses troupes avant d’aller s’aventurer au delà du mur pour reprendre les terres aux Titans. Pas mal de paramètres seront à prendre en compte avant de déplacer ses soldats comme leur fatigue. Ce mode est clairement addictif et nous a beaucoup plu, car il renoue avec les sensations que l’on aime dans ce jeu. Nous avons enchaîné les missions sans nous en rendre compte !



Si l’on se base sur le contenu global de cette édition Final Battle, regroupant les 3 saisons de l’anime, on peut dire que les joueurs en ont pour leur argent. Si par contre vous possédez déjà le jeu de base, le prix de cette extension pourra s’avérer un peu cher, coûtant quasiment le prix du jeu de base à sa sortie. A vous de voir, et tout dépendra si vous avez déjà joué ou non au jeu sorti l’an passé. De notre côté, nous adorons cette saga et avons pris beaucoup de plaisir à nous y replonger. Ne manquez pas notre test de la version 2018 de l’Attaque des Titans 2, ci -dessous !



Notre test de l’Attaque des Titans 2


L’Attaque des Titans 2 n’est pas une suite directe à proprement parler car il revient sur les 2 premières saisons de l’anime. On reprend tout depuis le début, mais d’un point de vue légèrement différent : le joueur incarne un personnage inédit, qui vivra donc les événements de son propre point de vue. On ne change pas une équipe qui gagne, et les développeurs ont conservé les bases du premier jeu. A vous les joies des manœuvres tridimensionnelles pour vous déplacer rapidement et trancher les Titans. Via un système à gaz, on pourra se propulser à toute vitesse à la manière d’un Spider-man pour prendre de la hauteur et attaquer les Titans à la nuque, un de leurs points faibles. La maniabilité est toujours aussi aisée, et après un petit temps d’adaptation, et le système est vraiment grisant. Ça va vite, c’est fun, et on prend son pied à filer dans le vent pour défoncer les ennemis. Le jeu s’avère assez gore et il faudra obligatoirement amputer certains ennemis pour les affaiblir, via un système de lock qui fonctionne bien malgré un ou deux ratés. Le dynamisme des affrontements fait vraiment plaisir, et le jeu est carrément jouissif ! On tourne à toute vitesse autour d’un titan pour trouver son point faible et lui balancer un bon coup de lame. Le joueur pourra même construire des bases sur la map, histoire de faire le plein de ressources (lames neuves, gaz, vie), et ainsi souffler quelques secondes avant de repartir à l’attaque. On pourra même tuer un Titan en un coup de lame en l’attaquant par surprise, via un mode de visée spécial. Le jeu réservera même quelques surprises que les joueurs du premier opus ont déjà expérimentées, mais chut… nous vous laissons la surprise.

En plus d’améliorer les compétences de son personnage grâce à votre skill, votre arsenal pourra lui aussi être modifié et renforcé. En amputant et en tuant des Titans, vous allez récupérer des matériaux pour faire un peu de craft. Les PNJ sont également de la partie et vous pourrez parler avec eux dans votre base et certaines zones, afin de débloquer quelques missions supplémentaires. Le jeu s’avère assez fourni et on ne s’y ennuie pas, loin de là. L’ambiance reste une nouvelle fois extrêmement fidèle à l’anime, que ce soit en terme de bande son ou de direction artistique. Les cinématiques sont vraiment superbes, tout comme les personnages en gros plan. Seuls les décors s’avèrent une nouvelle fois moyens au niveau des textures, et parfois assez vides. Mais bien que la partie technique ne soit pas toujours au top, l’ambiance est là ! On s’attachera à certains personnages, on en détestera d’autres, et le scénario se suit avec plaisir, réservant, comme pour le premier jeu, quelques surprises. Les dialogues, en japonais sous-titrés français, font carrément le boulot ! Le jeu ajoute une dimension sociale avec la possibilité de se lier d’amitié avec ses équipiers et certains personnages importants. Ne prenez pas ces possibilités à la légère, car elles permettront de débloquer des capacités spéciales. Se faire des amis, dans AOT 2, c’est important !

Avec ses arènes ouvertes en ville ou en campagne (ou on se déplacera à cheval), le jeu se veut diversifié et renouvelle l’action. La durée de vie est vraiment bonne (environ 14h en ligne droite de notre côté), et il y a pas mal de missions secondaires à débloquer dans vos bases, lieux qui vous permettront d’améliorer vos armes et vos défenses. Gagner de l’expérience permettra donc de vous endurcir et de bénéficier de meilleurs équipements, ce qui poussera le joueur à se lancer dans ces quêtes annexes. Le plus important est là : on ne s’ennuie pas. Graphiquement, le jeu s’avère très correct, mais inégal : on passera de superbes cinématiques à des cut-scenes très fidèles à l’anime, mais en se coltinant quelques défauts techniques et certaines textures moyennes. Notre test a été effectué avec une version Nintendo Switch, et quelques précisions sont à apporter. La console de Nintendo propose une expérience identique en terme de gameplay mais souffre un peu graphiquement. Les décors sont plus vides, et le clipping est assez violent. Certains bugs visuels font également un peu tâche. On sent que la Switch n’en a pas autant dans le ventre que la PS4 ou la One X, mais cette version reste vraiment très sympa à jouer malgré ses faiblesses. Mention spéciale aux cinématiques vraiment superbes en mode tablette ! Notez enfin que quelque soit la version, le jeu s’avère très fluide.


Les +

  • les sensations excellentes en vol
  • toujours aussi jouissif et violent
  • durée de vie très bonne
  • les relations entre les personnages, bien amenées
  • les aires de jeu, plutôt vastes
  • missions secondaires, améliorations, craft, tout y est
  • combiner ses attaques avec ses équipiers
  • cinématiques et cut-scenes au top
  • grande fidélité à l’anime

Les –

  • décors parfois un peu vides
  • la caméra qui s’emballe un peu, comme dans le premier opus
  • la version Switch, en dessous graphiquement

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *