TEST : Granblue Fantasy Versus : beau et accessible, mais un peu juste en contenu

C’est en manga que nous avons découvert l’univers de Granblue Fantasy et les aventures de Gran et Lyria. Les plus curieux d’entre vous pourront d’ailleurs découvrir notre avis sur les premiers tomes édités par les éditions Pika en cliquant juste ici ! Malgré des personnages un poil clichés et un cahier des charges respecté à la lettre, la sauce prend, notamment grâce au chara-design réussi, à l’action et à l’humour. Après un jeu mobile qui a réalisé un gros carton et en attendant le J-RPG en développement, c’est d’un jeu de baston dont il est question aujourd’hui. Granblue Fantasy Versus est passé entre nos mains, et nous allons voir si la sauce a une nouvelle fois pris !


TEST : Granblue Fantasy Versus blog jeux video lageekroomCe sont les développeurs d’Arc System Works aux commandes de ce Granblue Fantasy Versus, ces derniers ayant connu le succès avec Dragon Ball FighterZ pour ne citer que lui (ils ont de nombreux jeux de combat de qualité à leur actif dont la saga Blazblue !). On se retrouve donc face à un jeu de combat en 2D proposant des décors mélangeant 2D et 3D. Et disons le tout de suite : le jeu est absolument superbe. Les personnages sont parfaitement retranscrits et affichent des couleurs éclatantes. Bien que le roster ne soit pas colossal (seulement 11 personnages et déjà 2 en DLC…), chaque combattant est différent et dispose d’une palette de coups spéciaux qui en jettent visuellement. C’est beau, fluide et bien animé, et les décors ne sont pas en reste ! Bien que certains tableaux soient un peu classiques, les arrières plans sont détaillés et n’en font pas trop afin de proposer une parfaite lisibilité. Des éléments en 3D côtoient des personnages en 2D donc, et certaines textures font vraiment plaisir ! Granblue Fantasy Versus réalise pour nous un quasi sans faute visuel, et chaque nouveau décor ou nouveau personnage flatte la rétine. On regrettera simplement quelques petits lags, surtout en début de combat, mais rien de bien grave.


TEST : Granblue Fantasy Versus blog jeux video lageekroom


On retrouve donc la patte d’Arc System Works, avec une jouabilité très accessible (il y a de nombreux modes de difficulté) mais néanmoins complète. En plus des différentes attaques classiques réparties sur les 4 boutons de la manettes et des combos auto réalisables en pressant plusieurs fois les touches à la suite, le jeu propose des attaques spéciales liées à la petite gâchette droite de la manette (nous avons testé le jeu sur PS4). En associant la gâchette, une touche directionnelle et un bouton de la manette, votre combattant effectuera une attaque plus puissante (qui demandera un léger temps de recharge), cette attaque pouvant conclure un auto-combo. On enchaîne donc les attaques avec aisance, le tout demandant toutefois un certain doigté. Ajoutez à cela la garde (au sol ou en l’air), un dash, la possibilité d’esquiver une attaque à distance via un petit mouvement de corps ou encore des chopes, et on obtient le parfait compromis entre diversité et accessibilité. Cerise sur le gâteau : chaque personnage dispose d’une attaque Ogi (quand la jauge dédiée est à 100%) à déclencher via un quart de cercle et la gâchette. Autrement dit, il est possible de terminer un combat avec panache ! En terme de vitesse de jeu, on reste un cran en dessous de FighterZ (normal) et les combattants sont un poil plus lent, ce qui permet de bien préparer son attaque et sa défense. Le tout est moins explosif visuellement certes, mais beaucoup plus lisible, quoique certains combats contre les boss ne sont pas radins en effets visuels.


TEST : Granblue Fantasy Versus blog jeux video lageekroom


Comme nous l’avons déjà précisé, le jeu propose 11 personnages, tous bien différents à prendre en main. Nous avons eu la chance de recevoir la version « ultime » du jeu avec 2 personnages supplémentaires en DLC, mais le roster est bien de 11 combattants au départ, ce qui reste quand même bien juste. Certains préféreront Gran, vif et polyvalent, tandis que d’autres opteront pour Ladiva, plus massif et plus puissant mais forcément plus lent. Tout le monde y trouvera son compte, et chaque personnage est vraiment différent. Contrairement à de nombreux jeux du genre, on ne peut pas dire que certains fassent doublon, et nous avons pris plaisir à tous les découvrir. On retrouve bien entendu le côté sexy de certaines héroïnes comme Ferry ou Metera, mais le jeu n’en fait pas trop. Vous disposerez d’un mode entraînement pour tester les compétences de chacun, d’un mode versus, de défis, de combats en ligne, du mode arcade bien entendu (7 combats et une simple image en guise de fin) ainsi que du mode RPG, sorte de mode histoire. Celui-ci s’est avéré assez accrocheur dans son déroulement, bien qu’il ressemble parfois à un gros didacticiel. Sa durée de vie est tout à fait correcte (environ 7h) et il est possible d’incarner différents personnages dans des missions et combats de boss, correspondant à du 1 contre 1 (avec quelques subtilités supplémentaires comme l’étourdissement) ou du 2 contre 1. Attention, si vous ne connaissez pas du tout l’univers de Granblue Fantasy, ne comptez pas sur le mode histoire pour tout connaître. On ne peut que vous conseiller de jeter un œil au manga avant pour bien saisir tous les enjeux de l’histoire et découvrir les nombreux personnages !


TEST : Granblue Fantasy Versus blog jeux video lageekroom


Bien que répétitif (notamment lors des missions en mode Beat them all dans lesquelles on enchaîne les ennemis clonés), ce mode RPG est plutôt sympathique. On glane de l’expérience pour gagner des niveaux, et de l’argent pour acheter des armes et booster son personnage. Tout est améliorable, et votre personnage pourra looter tout un tas de coffres pour monter encore plus en puissance, et même faire équipe avec un coéquipier lors de missions spéciales, comme par exemple contre un boss à 2 contre 1 (ces derniers sont parfois des sacs à PV). On pourra cumuler des dizaines d’armes, tout en les faisant évoluer pour leur conférer des capacités spéciales. Ce système de loot et de craft n’a rien de nouveau mais se révèle intéressant et donne envie de progresser dans l’histoire. Il faut tout de même avouer que ce mode histoire est globalement facile, et que ce ne sera que lors des tous derniers combats qu’il faudra réellement booster son stuff et ses personnages. On choisit donc son arme avant une mission, et même des capacités de soutien (liée au soin, à la puissance d’attaque ou la santé des ennemis), avec plusieurs ensembles à régler à l’avance. Chaque mission est précédée de petites cut-scenes avec les personnages et les dialogues parviennent souvent à nous faire sourire. Cerise sur le gâteau : le tout est intégralement traduit en français ! Nous le disions au début de notre test, Granblue Fantasy Versus est superbe visuellement. Avec ses personnages qui claquent et ses arènes riches sans être trop chargées, le jeu est un vrai régal pour les yeux… Et pour les oreilles également. L’ambiance sonore est elle aussi de haute volée, avec des doublages réussis qui s’adaptent suivant les affrontement. Concrètement, et comme dans Mortal Kombat 11 par exemple, les phrases des combattants changent suivant leur adversaire. Niveau immersion, c’est top !


A lire également : 



Granblue Fantasy Versus est une belle surprise. Malgré un roster un peu juste pour le moment et un mode histoire classique et parfois répétitif, le jeu est superbe visuellement en plus d’être à la fois accessible et technique. Le contenu n’est pas énorme mais chaque personnage possède ses forces et ses faiblesses, permettant à tous les joueurs d’y trouver leur compte. Nous aimions beaucoup le manga, et nous aimons tout autant cet opus Versus, souvent jouissif et reprenant avec perfection le chara design d’origine. Avec son gameplay plus profond qu’il n’en a l’air, son visuel qui fait plaisir et ses doublages réussis, le jeu d’Arc System Works fait partie des belles réussites de ce début d’année, même si son prix de vente est à nos yeux un peu élevé. A voir si le futur RPG en développement (intitulé Relink) sera lui aussi de qualité. 


Les +

  • prise en main accessible et technique à la fois
  • visuellement superbe (personnages, décors, effets visuels)
  • doublages de qualité
  • le mode RPG d’une durée de vie convenable
  • très belles animations
  • les musiques
  • chaque combattant a ses forces et faiblesses
  • de l’humour et un côté sexy qui fonctionnent

Les –

  • seulement 11 personnages pour le moment, et trop peu d’arènes
  • le mode arcade, ultra basique
  • pas énormément de modes de jeu
  • quelques lags
  • temps de chargement nombreux (surtout en mode RPG)
  • prix de vente un peu élevé par rapport au contenu global

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *