TEST : Saints Row The Third Remastered, le re-re-retour !

Décidément, la licence Saints Row fait beaucoup parler d’elle ces derniers mois. Alors que l’on attend avec impatience la présentation d’un tout nouvel opus, c’est la Nintendo Switch qui a eu l’honneur d’accueillir 2 portages plutôt réussis, nous permettant de nous éclater en mode nomade au fond du lit. Cette fois-ci, ce sont nos console de salon qui ont rendez-vous avec la saga, et c’est le troisième opus que l’on retrouve sur Xbox One et PS4 dans une version remastered que l’on espérait de tout cœur réussie. Qu’en est-il du résultat ? C’est parti !


TEST : Saints Row The Third Remastered blog jeux video gaming lageekroomSi vous nous suivez depuis quelques temps, vous savez que nous adorons la saga Saints Row ! Après un premier opus tout à fait sérieux en 2006 sur Xbox 360, censé concurrencer GTA, Saints Row 2 avait commencé à lorgner un peu plus du côté de l’action décomplexée en proposant diverses activités, beaucoup d’action et une grosse dose de guerre des gangs. Mais avec Saints Row The Third, sorti en 2011, la saga a pris un virage finalement bienvenu ! Et on peut dire que c’est parti en vrille (même si le IV va beaucoup plus loin dans le délire) et que le jeu a su marquer son époque, avec de l’action à gogo, des armes déjantées, une exagération de chaque instant et beaucoup d’humour. Dans Saints Row The Third, la narration est intense, les personnages sont attachants, les vannes fusent, on s’éclate à faire des prises de catch sur de pauvres passants, on dégaine son Penetrator pour éclater des mâchoires et ça flingue à tout va. Le tout se fait toujours dans la joie et la bonne humeur ! Mais malgré ses innombrables qualités, le jeu pêche par une technique moyenne, un frame rate souvent aux fraises et des gunfights un peu mous. C’est pour cette raison que nous avions hâte de voir si le travail réalisé par Sperasoft pouvait gommer ces couacs. Et bien oui et non…


TEST : Saints Row The Third Remastered blog jeux video gaming lageekroom


Ne nous mentons pas, le plaisir de relancer le jeu est bel et bien présent, et l’histoire démarre sur les chapeaux de roue. Saints Row The Third est clairement un plaisir coupable, et les retrouvailles commencent plutôt bien. Loin de ne proposer qu’un simple lissage, ce troisième opus affiche un joli progrès dans ses graphismes. Attention, il ne s’agit bien entendu pas d’un remake, et on retrouve les animations raides et les modèles 3D parfois grossiers de l’époque. Mais visuellement, c’est franchement joli. Le jeu affiche des effets de lumière retravaillés, des textures plus nettes et une fluidité qui fait plaisir. Compatible HDR, Saints Row The Third propose même, dans sa version PS4 Pro, la possibilité de bloquer le frame rate pour éviter les accrocs. On précisera toutefois que la version Xbox One X tourne elle en 60 images par seconde de manière constante. Les textures ont donc gagné en finesse, et de nombreux reflets s’invitent par exemple sur les carrosseries des voitures. Nous ne sommes pas face à un miracle précisons-le et le jeu accuse le poids des années, mais le travail réalisé reste à nos yeux de qualité. Néanmoins, à trop vouloir en faire, les développeurs ont parfois surchargé l’écran de reflets qui éblouissent quelque peu, notamment lorsque l’on conduit, surtout la nuit…


test saints row the third remastered


Le rendu final de ce remaster ne pourra bien évidemment pas concurrencer les AAA sortis récemment, mais les nouveaux venus découvrant cet opus auront droit à un rendu tout à fait convenable. Niveau durée de vie, c’est une nouvelle fois du tout bon, cette édition contenant tous les DLC sortis ce jour. Les missions et activités ne manquent pas, et on trouvera toujours quelque chose à faire, à acheter ou améliorer, de vos véhicules en passant par les fringues de votre avatar. Se balader dans les différents quartiers ou rouler à fond la caisse avec les véhicules inédits reste un plaisir ! Là ou nous sommes un peu déçus, c’est concernant les gunfights, toujours aussi mous. Malgré le gain de fluidité et un frame rate toujours stable (à quelques très légers ralentissements près), viser correctement est toujours une horreur. Nous avions fait le même reproche à la version Switch sortie l’an passé, et nous pensions sincèrement que ce serait corrigé sur console de salon. Malheureusement, ce n’est pas le cas, et ajuster ses headshots est parfois une réelle épreuve, tant le curseur de visée s’amuse à passer à gauche ou à droite de la tête de l’ennemi sans jamais se caler. C’est parfois pénible et frustrant, même si c’était déjà le cas à l’époque. Du côté de la bande son, c’est toujours autant l’éclate, avec des stations de radio fournies et des dialogues toujours aussi savoureux.


A lire également : 



On retrouve une nouvelle fois Saints Row The Third, mais sur Xbox One et PS4 ! Le travail réalisé pour ce remaster reste de bonne facture, et le jeu affiche des textures plus fines, un frame rate stable et des beaux effets de lumière. Malgré tout, on sent que le jeu a déjà 9 ans dans les pattes et ce remaster ne fait pas de miracle, le tout faisant parfois daté. Idem du côté de la visée, toujours aussi imprécise… Malgré tout, et en attendant la présentation d’un nouvel opus, rejouer à ce troisième épisode de Saints Row reste un plaisir, le jeu étant toujours aussi fun et décomplexé. Si vous ne connaissez pas cet opus, on ne peut que vous le conseiller, en précisant bien que malgré le travail réalisé tout a fait convenable, le tout a quelque peu vieilli. Vous voilà prévenus.


Les +

  • fun, décomplexé, et riche en action
  • durée de vie excellente, avec tous les DLC
  • joli travail sur les textures et les effets graphiques (lumières, reflets sur les carrosseries)
  • bonne fluidité
  • personnages excellents
  • beaucoup d’humour
  • un vrai défouloir
  • peut-être le meilleur opus de la saga ?

Les –

  • malgré le travail, on sent le poids des années
  • la visée, toujours aussi molle et imprécise
  • les mêmes bugs qu’à l’époque
  • 40 euros quand même…
  • ça sent quand même le réchauffé tout ça, et un nouvel opus ne serait pas de refus

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *