Avis Bande dessinée : Aurion, L’héritage des Kori-Odan

Sorti en 2016 sur PC, Aurion est un action-RPG développé par le studio camerounais Kiroo Games. Avec son ambiance africaine et ses graphismes en 2D de qualité, le jeu a su plaire aux critiques et aux joueurs, mais c’est de son adaptation en bande dessinée dont nous allons parler aujourd’hui. Nous avons eu la chance de recevoir le premier tome, qui regroupe les 3 premières parties (8 chapitres en tout) de l’histoire, tout en précisant que la quatrième partie est sortie récemment et qu’elle contient les chapitres 9 à 11. Notre lecture étant terminée, il est temps de vous en parler !


Avis Bande dessinée : Aurion, L’héritage des Kori-OdanSynopsis : Qui suis-Je ? Quelle est ma place dans ce monde ? Tout le monde se pose un jour ces questions. Sur la planète Aurioma, une énergie appelée L’Aurion ne réagit qu’à ceux qui cherchent des réponses, en les connectant à leurs ancêtres. Dans la citée de Zama, le roi et la reine, Enzo et Erine Kori-Odan sont couronnés le jour de leur mariage. Mais ce jour heureux sera le début de leurs combats, leurs épreuves et leur voyage pour trouver le vrai sens de l’Héritage des Kori-Odan.


Avis Bande dessinée : Aurion, L’héritage des Kori-Odan


Après avoir lu récemment des mangas ou encore des comics aux univers sombres, l’explosion de couleurs d’Aurion nous a fait un bien fou ! Coloré et dynamique seront les 2 mots à retenir de cette expérience intéressante, qui exploite à fond le folklore africain pour proposer une aventure riche en action et en pouvoirs magiques. Comme vous le savez déjà, c’est une équipe africaine qui est à l’origine du jeu vidéo et de cette bande dessinée, et cela se ressent à chaque page. L’univers présenté est visuellement travaillé et les auteurs n’hésitent pas à utiliser des termes liés la culture africaine, traduits en bas de case. On y découvre donc de magnifiques paysages africains, et notre histoire débute alors que le prince héritier Enzo Kori-Odan s’apprête à devenir roi et à régner sur la cité de Zama. Seulement voilà, la cérémonie ne va pas se dérouler comme prévu, et la bataille va éclater. L’histoire nous prévient dès les premières cases que « les tribus ont des conflits de tradition et qu’il n’y a pas assez de ressources pour tous », mais cette attaque violente va cacher d’autres motivations. Après quelques pages de mise en situation et des dialogues qui vont droit au but, l’action débute et on découvre les motivations de chacun. L’univers est travaillé, et des pages explicatives détailleront les personnages et les tribus entre les chapitres, sans oublier de revenir sur les armes ou encore les différentes attaques.

On découvre en effet rapidement que l’on a affaire à un univers de fantasy, et que la magie y est habilement intégrée. Ce qui est magique ne l’est pas pour rien, et les auteurs prennent le temps de nous expliquer le pourquoi du comment : on découvre rapidement ce que sont l’Aurion et les guerriers aurioniques. Le tout est suffisamment clair et bien expliqué pour que cela soit cohérent, et on s’immerge de ce fait assez rapidement dans cet univers. Nous ne sommes pas forcément habitués à découvrir des univers de ce genre, mais il ne nous aura fallu que quelques pages pour nous y plonger. Le récit s’attarde beaucoup sur les personnages, et certains s’avèrent vraiment charismatiques. Le tout reste grand public, et on trouvera même quelques touches d’humour et des références à d’autres bandes dessinées cultes. Néanmoins, Aurion propose des thèmes forts, liés au pouvoir, à l’amour, à la famille, ou encore à la solidarité. On ne résumera donc pas ce premier tome à une simple BD d’action-fantasy, le tout étant bien plus riche qu’il n’y parait. Mais au delà de son histoire qui prend forme (le fin donne clairement envie d’en savoir plus) et de ses personnages, c’est le dynamisme de l’ensemble qui fait plaisir. Certaines séquences sont visuellement excellentes et explosives, et on retrouve parfois plusieurs illustrations en double page à la suite. C’est nerveux, parfois jouissif et vraiment classe, l’originalité de l’ensemble aidant encore plus à s’immerger. L’ouvrage propose une chouette qualité, même si l’on aurait peut être préféré une couverture un poil plus rigide. Mais ce n’est qu’un détail, et ce premier tome d’Aurion est une franche réussite. Il faudra compter environ 45 minutes pour le terminer, et l’envie de découvrir la suite est bien là !



Ce premier tome d’Aurion, L’héritage des Kori-Odan, est une excellente surprise. Le folklore africain change des productions habituelles et s’avère bien exploité, et le tout est très coloré et dynamique. La BD n’en oublie de proposer une histoire qui prend forme mais qui reste accrocheuse, ainsi que des thèmes importants. Les chapitres 9 à 11 sont déjà disponibles, et nous vous en reparlerons très bientôt ! Pour découvrir la BD, rendez-vous sur ce lien !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.