Avis BD Editions Dupuis : Louca – Tome 8. E-Sport

Débutée en janvier 2013 aux éditions Dupuis, la série Louca a fait son retour le 23 octobre dernier avec son tome 8 ! La bande dessinée de Bruno Dequier nous parle une nouvelle fois de sport, mais avec une petite nuance : nos héros vont participer à une compétition de e-sport, et affronter leurs adversaires dans divers jeux vidéo ! Louca est-il doué manette en main ? C’est ce que nous allons voir !


Avis BD Editions Dupuis : Louca - Tome 8. E-SportSynopsis : Malgré l’incendie criminel qui a ravagé les locaux et le terrain de l’école, Louca et Nathan n’abandonnent pas l’idée de reconstituer une nouvelle équipe. Pour former cette « dream team », Nathan propose à Louca de recontacter ses anciens équipiers qui se sont détournés du foot pour s’éclater dans d’autres sports. Pour les convaincre d’intégrer l’équipe, il n’y a qu’une solution : que Louca défie (et batte) chacun dans son sport de prédilection ! Après des sports aussi divers (et étrangers pour Louca) que la boxe, le karting ou la gymnastique, un nouveau défi se présente à Louca : affronter ses adversaires lors d’une compétition de « E-Sport » ! Et les vaincre donc sur « Super Kart Go » ou « Galactik Soccer » ! Peut-être un peu moins fatigant mais pas forcément moins stressant. Et toujours aussi dangereux car, parallèlement, une partie bien plus tragique se joue autour du mystérieux et inquiétant « Iceman », prêt à tout pour que les circonstances de la mort de Nathan ne soient jamais éclaircies et qui a engagé un tueur à gages pour se débarrasser d’un témoin gênant… qui n’est autre que Louca ! Ce tome 8 est à découvrir sur le site de l’éditeur à cette adresse.


Avis BD Editions Dupuis : Louca - Tome 8. E-Sport


Des fleurs, un petit papillon, une vache sur le bord de la route : ce décor champêtre va rapidement être chamboulé par une compétition de karting, mais virtuelle ! Super Kart Go est en effet le premier jeu de la phase de qualifications sur lequel Louca et son équipe vont affronter leurs adversaires. Le tout démarre donc à cent à l’heure (c’est le cas de le dire), et l’équipe des Phoenix va remporter cette confrontation malgré la maladresse de Louca, qui envoie Julie dans le décor par accident. Nos amis ont à peine le temps de se reposer qu’il leur faut déjà enchaîner avec la phase 2 des qualifications, qui se déroule sur le jeu Galactik Soccer 3. Rappelons que le but de Louca et des siens est de recontacter et faire revenir ses anciens équipiers en les défiant (et bien entendu en les battant) dans cette compétition. Les parties s’enchaînent donc dans la joie et la bonne humeur, mais la pression reste élevée, et la victoire est indispensable. L’équipe adverse des Dark Matter va se révéler redoutable, notamment lors de l’affrontement sur le jeu Supreme Fighter IV. Le tout est entrecoupé de petites séquences montrant les amis de nos héros dans le public ou encore leur coach, qui a bien du mal à comprendre l’intérêt de la chose. Un choc des générations vraiment sympa et plutôt bien traité malgré quelques clichés. On sent que l’auteur maitrise son sujet, et les références au monde du jeu vidéo sont nombreuses, de Street Fighter à Fortnite en passant par Mario Kart. Les « détournements » de ces jeux cultes sont vraiment bien fichus (on reste malgré tout sur des jeux très grand public), mais on s’étonnera néanmoins de certaines fautes d’orthographe : écrire « jeux vidéos » avec un S à plusieurs reprises dans ce tome a de quoi surprendre.

L’intrigue principale reste donc cette compétition, même si on aperçoit le tueur à gages à la poursuite de Louca. Ce dernier sera sauvé par sa nouvelle popularité et les nombreux journalistes venus lui poser des questions ! Ce tome est en tout cas très frais et agréable à lire, l’humour étant au rendez-vous ! Les personnages sont toujours aussi attachants, et la maladresse de Louca fait souvent sourire, notamment lorsqu’il s’éclate le nez en voulant se planquer sous une table. Visuellement, le tout est toujours aussi lumineux et aéré, et les différents environnements liés aux jeux vidéo permettent de varier les plaisirs, comme lorsque nos héros sont parachutés sur une île dans le but de participer à un Battle Royale. On notera d’ailleurs la réflexion du coach : « un jeu de survie ? Vous voulez dire un jeu de massacre, oui ». Toutes ces séquences donnent également un chouette dynamisme à l’ensemble avec de bonnes patates de forain dans le jeu de combat et des shoots surpuissants lors de la partie de Galactik Soccer 3.


A lire également : 


Ce tome 8 de Louca prend pour thème l’e-sport et le fait de belle manière, avec de nombreuses références au monde du jeu vidéo et une fraîcheur qui fait plaisir. C’est souvent fun et drôle, et nos héros sont plus que motivés pour atteindre la finale dans cette compétition dont l’énergie est bien retranscrite ! Joli et coloré, ce tome 8 se lit rapidement et donne envie de découvrir la suite dès l’année prochaine. On regrettera juste que quelques clichés soient au rendez-vous et la présence de fautes d’orthographe un peu délicates, notamment pour écrire le terme « jeux vidéo » lui-même. A part ces légers couacs, c’est du tout bon !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.