Avis BD : Immortals Fenyx Rising, L’Odyssée de Fenyx – Tomes 1 et 2 (récit terminé)

C’est dès demain, mercredi 3 février 2021, que sera disponible le premier tome (sur 2) de la BD « Immortals Fenyx Rising » aux éditions Glénat. Se déroulant dans l’univers du jeu d’Ubisoft, ce tome intitulé « L’Odyssée de Fenyx » est dessiné par Looky et Siamh et scénarisé par Nykko, l’histoire étant totalement indépendante de l’œuvre vidéoludique. On retrouve donc Fenyx, qui va se retrouver plongée dans une mission pleine de rebondissements au cœur de la mythologie grecque. Le résultat est-il à la hauteur des attentes ?

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 2, disponible le 2 février 2022 –


Avis BD : Immortals Fenyx Rising - Tome 1 L'Odyssée de FenyxSynopsis : le jour où Tantale invite les dieux olympiens à sa table, Fenyx, elle, n’est pas conviée au banquet. Pourtant l’intrépide guerrière se faufile à travers les couloirs, traquant ombres et recoins du palais… Car le roi des dieux, Zeus, l’a chargée d’une mission : récupérer un objet que l’hôte de la soirée lui aurait dérobé : un chien automate fait d’or, cadeau de son frère Héphaïstos. Mais cette mission prend vite un tournant étrange et une valeur bien dérisoire, lorsque les invités divins réalisent qu’en guise de repas, Tantale leur a servi la chair de son propre fils, Pelops ! Dégoûtée par autant de vaine folie, Fenyx décide de se rendre jusqu’aux Enfers pour rétablir cette injustice et extraire le jeune homme de son tragique destin. Une noble cause qui l’amènera au-devant de nombreux périls, provoquant sans le vouloir, le courroux d’une divinité qui dans l’ombre, dresse de nombreux obstacles sur sa route. L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis BD : Immortals Fenyx Rising - Tome 1 L'Odyssée de Fenyx


Sorti en décembre dernier, le jeu vidéo Immortals Fenyx Rising a été plutôt bien accueilli par la presse et les joueurs, malgré des « inspirations » un peu fortes d’autres jeux du genre. A l’image d’un autre jeu phare d’Ubisoft sorti l’année dernière, à savoir Watch Dogs Legion, Immortals Fenyx Rising va donc avoir droit lui aussi à une « adaptation » en bande-dessinée, qui compte nous donner envie de plonger à nouveau dans cet univers pour y découvrir une histoire inédite. On retrouve donc Fenyx, fille de Zeus un peu rebelle qui reproche à son père de l’ignorer. Son comportement dérange, et ses décisions ne font pas toujours l’unanimité, notamment dans cette première scène durant laquelle elle choisit de sauver un chasseur et son fils au détriment d’un cerf, certes un peu agressif mais qui allait mettre bas. Mais Fenyx n’aura pas le temps de réfléchir à tout ça , car Zeus va se pointer pour lui confier une mission : se rendre dans le palais de Tantale (qui organisera à ce moment là un banquet en l’honneur de Zeus) pour récupérer un objet volé. Cette action marquera le début d’une aventure difficile pour Fenyx, qui va notamment traverser une dangereuse forêt ou encore affronter la très classe Thelxiope dans son antre bien glauque. Des rebondissements sont donc au rendez-vous de ce premier tome, agréable à lire mais qui manque malgré tout de consistance.

Malgré les révélations en fin de tome, le scénario de Nykko est un peu décevant, et le tout reste un prétexte à nous faire découvrir différents environnements. Le dépaysement est au rendez-vous mais les enjeux manquent d’intérêt et la quête de Fenyx se résume à rencontrer de nouveaux personnages et d’aller chercher tel ou tel objet. On a l’impression d’avoir affaire à une quête secondaire du jeu vidéo, et ce manque de consistance nous laisse un peu sur notre faim. Visuellement, si certaines illustrations sont vraiment très belles, notamment durant l’affrontement entre Fenyx et Thelxiope (les contrastes sous l’eau sont superbes), d’autres sont un net cran en dessous. Cela concerne notamment certains visages en deçà, ou encore des proportions un peu étranges au niveau des corps. On sent également une certaine raideur dans les personnages dans les séquences d’action. C’est vraiment dommage, car certains lieux sont très beaux et détaillés, et le travail sur les couleurs est remarquable. On alterne entre des tons chauds , notamment à Argos, et des tons froids plus angoissants dans la forêt. Le constat est donc mitigé, même si le voyage reste agréable. Au final, Nous devons avouer que ce premier tome de « Immortals Fenyx Rising » est une petite déception de notre côté malgré le fait de retrouver l’univers du jeu vidéo. Si certains décors sont vraiment très beaux et que des illustrations tirent leur épingle du jeu, le tout manque d’enjeux et certains dessins sont un cran en dessous. On regrettera le rendu de certains visages et des proportions parfois étranges, qui tranchent un peu avec la beauté des décors. Si on se laisse facilement embarquer dans l’aventure de Fenyx, le tout manque de consistance pour vraiment nous accrocher. A voir si le tome 2 saura proposer davantage d’intérêt. L’ouvrage se termine malgré tout sur de très chouettes croquis et les premières recherches visuelles concernant le personnage principal.


A lire également : 


Avis BD : Immortals Fenyx Rising - Tome 1 L'Odyssée de Fenyx


Immortals Fenyx Rising, L'Odyssée de Fenyx - Tome 2 lageekroom avis bdImmortals Fenyx Rising, L’Odyssée de Fenyx – Tome 2 : alors que le premier tome de « Immortals Fenyx Rising » nous avait laissés sur notre faim, cette suite (qui conclut le récit) est une excellente surprise. Si on se retrouve une nouvelle fois face à quelques dessins moins réussis et des animations un peu raides, l’ensemble est beaucoup plus dynamique et intense. De la première à la dernière page, la quête de Fenyx accroche, et les événements s’enchaînent sans répit. Cela va parfois un peu vite, on passe quasi sans transition d’un lieu à un autre, mais on ne s’ennuie pas ! On rappelle que l’objectif de Fenyx est de rejoindre le royaume d’Hadès pour récupérer et ramener Pélops, sacrifié par son propre père Tantale. Fenyx n’est clairement pas la bienvenue dans les Enfers, et alors que le premier tome semblait nous faire vivre la quête secondaire d’un jeu vidéo, c’est clairement la quête principale que nous découvrons ici. L’ambiance est excellente, et on sent la noirceur et la souffrance des Enfers, dont les âmes en peine ne demandent qu’à ne plus souffrir. La mythologie grecque, toujours aussi passionnante, est bien développée, même si l’ensemble peut sembler un peu trop riche.

On a en effet la sensation que les auteurs ont voulu intégrer un maximum de personnages, histoire qu’ils bénéficient d’une apparition. Du véritable « fan service » pour les passionnés de cette mythologie, qui vont pouvoir découvrir Apollon, le chien à trois têtes Cerbère, Méduse, les trois juges, Charon le passeur des Enfers, le titan Typhon, les Erinyes, Tantale, Perséphone et bien entendu Hadès, frère de Zeus et maître des Enfers. Du beau monde certes, mais cet afflux de personnages en laisse quelques-uns sur le carreau, trop peu développés. Mais ce défaut ne gâche en rien la qualité de ce tome 2, ô combien supérieur au premier. Les décors sont variés, l’immersion est excellente, et certaines illustrations sont vraiment très chouettes. Comme pour le premier tome, on découvre dans les dernières pages des détails sur les personnages et différents croquis, histoire de terminer la lecture en beauté. Malgré les faiblesses du premier tome, nous vous conseillons de découvrir cette série, qui parvient à monter en puissance et plaira sans aucun doute aux fans du jeu vidéo d’Ubisoft.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.