Avis BD Drakoo : Hella & Les Hellboyz – Tomes 1 et 2 (récit terminé)

Les éditions Drakoo ont prévu de vous envoyer en enfer cette semaine ! C’est en effet le 3 mars prochain que sera disponible le premier tome de « Hella & Les Hellboyz« , une bande-dessinée de Kid Toussaint (scénario) et Luisa Russo (dessin) mettant en scène la jeune Hella à la recherche de son compagnon disparu dans une maison abandonnée. L’endroit est bien connu de la police et de nombreuses disparitions y sont liées : Hella parviendra-t-elle à retrouver son petit ami et à s’échapper des lieux ? C’est ce que nous allons voir !

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 2, disponible le 2 février 2022 –


Avis BD Drakoo : Hella & Les Hellboyz - Tome 1, Tout Droit en EnferSynopsis : La maison du 21 Duroc a la réputation d’être hantée. Abandonnée depuis des années, cette demeure aurait été le lieu de macabres évènements  : suicides, assassinats, disparitions, incendies…  La maison est maudite. Hella, adolescente en décrochage scolaire, n’a pas le choix  : elle va devoir s’y aventurer pour retrouver Keiran, son compagnon disparu. Mais ce qu’elle va trouver à l’intérieur est bien plus vaste et plus dangereux qu’elle ne l’imagine. Pour la jeune fille, commence alors une course contre la montre qui la mène au cœur des enfers… L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis BD Drakoo : Hella & Les Hellboyz - Tome 1, Tout Droit en Enfer


Hella est une jeune étudiante un peu rebelle, qui n’hésite pas à aller rayer la voiture d’un de ses professeurs. Mais lorsque l’alarme du véhicule se déclenche, son petit ami s’enfuit et va se réfugier dans la maison voisine, abandonnée depuis bien longtemps. Pas sûr que ce soit la meilleure cachette, comme l’affirme Keiran. Et ce qui devait arriver arriva : Keiran disparaît dans la maison, et ne répond plus aux messages d’Hella. Elle prend donc la décision d’aller dans la maison pour voir ce qui s’y cache, ayant au préalable glané quelques informations auprès de Louis, un de ses camarades qui a fait une vidéo Youtube bien documentée sur les lieux. On en apprend rapidement un peu plus sur l’endroit et les différentes disparitions, mais Hella fait preuve de courage et ouvre la porte la menant vers un autre monde. Pas si surprise que ça (« je n’ai pourtant rien fumé » dit-elle), elle s’enfonce dans les enfers et rencontre un lapin un peu flippant. Une sorte d’Alice au pays des Merveilles, dans un monde pas si merveilleux… Le lapin lui explique que si elle veut retrouver Keiran, elle devra vaincre les gardiens de chaque cercle. C’est donc une narration digne d’un jeu vidéo qui démarre, avec des niveaux, des ennemis, des boss, des objets à débloquer et même des personnages qui viendront prêter main forte à notre héroïne. Nous avons eu un peu de mal à entrer dans ce premier tome durant les premières pages, la faute peut-être aux réactions un peu stupides des personnages (Keiran qui fonce dans la maison abandonnée, Hella qui débarque en enfer sans trop se poser de questions…). Mais l’ambiance réussie rattrape le tout, et l’immersion est au rendez-vous. Les personnages sont plutôt chouettes, à commencer par les monstres et le premier boss qu’Hella va devoir affronter. La représentation des enfers est bien fichue, avec ses différentes zones flottantes reliées par des chaînes.

Visuellement, l’ensemble est très réussi, avec des couleurs souvent pétantes. Les tons rouges et orangés des enfers contrastent avec les séquences plus sombres, dans lesquelles les bleus et les noirs apportent une belle profondeur. Le bestiaire est également réussi, et bien que l’ensemble reste grand public, le côté horrifique fait son job. Les enfers ne sont clairement pas accueillants, et les Hellboys, ces 3 enfants bloqués dans les limbes depuis les années 70 (ils parlent avec les expressions de l’époque) pourront en témoigner, eux qui ont perdu tout espoir de quitter les lieux. Heureusement, Hella débarque et leur redonne du courage ! On notera par contre que quelques animations sont moins réussies et font un peu raides, notamment lorsqu’Hella se met à courir. Pour conclure, nous devons avouer avoir mis quelques pages à nous immerger totalement dans ce premier tome, la faute à des réactions un peu stupides des personnages qui font sortir du récit. Heureusement, l’ambiance est excellente, et la représentation des enfers et le cheminement à suivre pour atteindre l’objectif final (sauver le petit ami) sont accrocheurs. Le bestiaire et le premier boss bénéficient d’un chouette soin, et l’arrivée des Hellboys donne du peps à l’ensemble. Ajoutez à cela les personnages du monde réel (le policier, Louis) et quelques mystères à résoudre, et vous comprendrez que l’envie de découvrir le tome 2 est bien là !


A lire également :


Avis BD Drakoo : Hella & Les Hellboyz - Tome 1, Tout Droit en Enfer


Hella & Les Hellboyz - Tome 2 avis bd lageekroomHella & Les Hellboyz – Tome 2 : prévu pour le 2 février 2022, le second tome de « Hella & Les Hellboyz » viendra conclure le récit de Kid Toussaint (scénario) et Luisa Russo (dessin), en apportant toutes les réponses à nos questions. Et ce sont tous ces mystères qui nous donnaient envie de découvrir ce second (et dernier) tome. On retrouve donc Hella en compagnie des Hellboys, ces 3 enfants bloqués dans les limbes depuis les années 70, qui vont continuer à combattre des créatures de plus en plus terrifiantes. Ces dernières ont un lien avec toutes les personnages disparues dans le monde réel, attirés par la maison. Pour les combattre, il faudra les pousser dans leurs retranchements, mais certains ennemis vont s’avérer plutôt coriaces. L’histoire s’avère une nouvelle fois efficace, et on retrouve les points positifs mais également négatifs du tome précédent. Du côté des réussites, on pourra saluer les illustrations et les très belles couleurs utilisées, qui immergent totalement dans cet enfers aussi sombre que dévergondé. Le bestiaire est efficace, tout comme les personnages principaux dans leur globalité. Les situations et décisions un peu absurdes du premier tome ont quasi disparu, rendant le récit plus accrocheur, avec quelques révélations à la clé. Hella va-t-elle retrouver son petit ami ? Mais surtout, comment fait-elle pour entrer et sortir des enfers quand elle le souhaite ?

Au final, c’est la narration qui pêche à nouveau, avec un rythme peut-être trop soutenu. Certains personnages auraient mérité d’être davantage développés, comme le policier venu sauver son frère, emprisonné dans les enfers depuis une demi siècle, ou encore Louis, qui semble en pincer pour Hella. Il en est de même pour les différents démons, dont le passé n’est parfois qu’effleuré (certains ont franchement la classe, comme le botaniste ou encore la peintre Carol Ann Baxter, qui n’apparaît que dans quelques cases). C’est dommage, car le potentiel est bien là, mais ce volume 2 est trop court pour aller au bout des choses malgré certains thèmes abordés intéressants, comme l’homosexualité. L’histoire aurait clairement mérité d’être étalée sur 3 tomes pour présenter encore plus ses personnages et le monde des enfers, franchement intéressant. Malgré une partie visuelle réussie et pas mal de révélations, on reste donc un peu sur notre faim, face à un récit au potentiel fort qui n’a pas réussi à être totalement développé.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.