Avis Manga Glénat : Sakamoto Days – Tome 3

Après 2 tomes proposés simultanément dès son lancement, la série « Sakamoto Days » vient de faire son retour aux éditions Glénat avec un troisième volume disponible depuis le 6 juillet dernier. On rappelle qu’il s’agit de la première série du mangaka Yuto Suzuki, qui ne lésine pas l’action mais surtout l’humour ! Ce tome 3 est-il parvenu à nous convaincre ? C’est ce que nous allons voir. 


Avis Manga Glénat : Sakamoto Days – Tome 3Synopsis : Sakamoto et Shin participent au tournoi d’airsoft organisé par les commerçants du quartier dans l’espoir de gagner un million de yens. Mais voilà qu’ils se retrouvent obligés de former une équipe avec un sniper complètement bouché ! Pendant ce temps, les griffes de l’organisation souterraine au sein de laquelle Shin a passé son enfance se resserrent autour de nos héros…


Avis Manga Glénat : Sakamoto Days – Tome 3


Nous avons beaucoup apprécié les 2 premiers tomes de « Sakamoto Days », franchement dynamiques et mettant en scène des personnages aussi attachants que barrés. A commencer par notre héros, Sakamoto, un ex-assassin surpuissant, désormais propriétaire d’une supérette qu’il gère avec sa famille et aidé de 2 personnages rencontrés dans le premier tome, Shin (un télépathe lui aussi ex-assassin) et Shao-tan Lù (la fille d’un mafieux sauvée par Sakamoto). Mais la vie de tout ce petit monde est loin d’être de tout repos, car de nombreux assassins en ont après Sakamoto pour choper la prime d’un milliard de yens placée sur sa tête. Et on en découvre un nouveau dès le début de ce tome, un sniper accompagné de son oiseau Pisuke. L’animal est capable d’effectuer des repérages depuis le ciel, ce qui ne facilite pas la tâche de sa cible. Mais un événement bien plus important se prépare : le tournoi d’airsoft organisé par les commerçants du quartier. L’occasion idéale pour nos héros de se rapprocher, mais surtout pour Sakamoto de faire parler ses talents d’ex-assassin !

On se marre bien dans ce tome 3, mais l’action va rapidement prendre le dessus, avec l’enlèvement de Lù. Ses ravisseurs ont néanmoins commis une grosse bourde, car c’est en réalité Shin qui était la cible de cet enlèvement. Le « labo », dans lequel Shin a passé son enfance (et là où il a acquis son pouvoir de télépathe), fait son retour, et nous allons en apprendre davantage sur ce personnage. Comme nous le disions, ce tome 3 ne manque pas d’action ! Et en termes de mise en scène, ça claque méchamment, avec notamment une course-poursuite en moto, un combat face à un scientifique timbré ou encore une baston avec le squelette d’un dinosaure. Non, vous ne rêvez pas ! Il y a plein de chouettes idées visuelles, comme cet ennemi invisible représenté par un effet un peu flouté à la Predator. Visuellement, c’est toujours aussi classe donc, lisible et dynamique, et ce bon vieux Sakamoto est parfaitement mis en valeur. Nous ne sommes pas déçus par ce tome 3, qui développe ses personnages et propose un cocktail humour/baston toujours aussi efficace. On espère néanmoins que le récit apportera quelques surprises, histoire que l’ensemble ne tourne pas en rond trop rapidement. Mais pour le moment, c’est très divertissant !


A lire également : 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.