Retour sur : Stuntman, incarnez un cascadeur sur PS2

Tout le monde connait Driver et son premier opus mythique sur PlayStation. Ce GTA-like reste encore aujourd’hui une tuerie niveau conduite, même si la partie graphique fait forcément un peu la tronche. Sur PlayStation 2, Driver 3 avait beaucoup déçu les joueurs, mais les développeurs avaient su proposer une alternative : Stuntman, qui consistait à effectuer des cascades en véhicule sur des tournages de film. Vous ne connaissez pas le jeu ? Laissez-nous vous en parler !


Retour sur : Stuntman, incarnez un cascadeur sur PS2

Stuntman est un jeu méconnu, il faut l’avouer. En plus d’être sorti assez discrètement en 2002 sur Playstation 2, son concept avait divisé : incarner un cascadeur sur des tournages de film, c’était cool, mais Stuntman était un jeu très exigeant, et très difficile. Le jeu reprend l’excellente conduite de Driver (poids du véhicule, transfert de masse), le studio de développement étant le même. On pourra même noter que c’est Atari qui distribuait le jeu à l’époque, et voir le logo de cette société sur la jaquette du jeu fait forcément quelque chose. Dans Stuntman, on commence comme pilote débutant sur de petits tournages : on vous demande au départ de réaliser des freins à main, d’éviter des obstacles, ou de simplement d’utiliser un tremplin. Le jeu commence donc doucement, mais on sent dès les premières minutes que tout se jouait à un poil de fesse : le timing est serré (vous disposez d’un chrono à chaque scène), et les éléments du décor peuvent vous couper radicalement dans votre élan. Lorsque vous heurtez un poteau, c’est la voiture qui se plie et non le poteau lui-même. Exigeant, on vous l’a dit, surtout lors des poursuites !


Retour sur : Stuntman, incarnez un cascadeur sur PS2


Et plus les scènes défilent, plus le niveau de difficulté augmente. Au delà de la voiture basique, le joueur pilote des « pousse-pousse », des véhicules blindés ou encore des voitures de sport. Chaque tournage s’inspire d’un film réel, allant de Shérif fais moi peur à un bon vieux James Bond. Il y a 6 plateaux de tournage, et on pourra même créer ses propre cascades et utiliser un mode réalisateur pour créer ses bandes annonces. Les cascades à réaliser demandent un timing de fou, alors accrochez vous, car vous risquez fortement de péter des câbles. A l’époque, on jouait au jeu entre amis et on se passait la manette à tour de rôle… obligatoire, car après 20 échecs à la suite, il fallait souffler un peu. Il faudra par exemple, comme dans Fast and Furious, passer sous un camion avec une voiture de sport à toute vitesse : ça semble tout bête dit comme ça, mais bordel, qu’est ce que c’est dur ! Idem dans l’adaptation de Shérif fais moi peur, où il s’agit de choper un tremplin et de passer par dessus une voie ferrée sans se faire taper le cul par le train qui arrive à vitesse grand V. Vous allez galérer, c’est certain ! Mais à la fin, en cas de réussite, on jubile ! Réussir une mission donne toujours lieu à une énorme satisfaction. Mieux, à la fin d’un tournage, il est possible de visualiser la bande annonce du film intégrant vos cascades !


Retour sur : Stuntman, incarnez un cascadeur sur PS2


Stuntman, c’est le jeu à ne pas mettre toutes les mains, le Dark Souls du jeu de bagnole. On recommence encore et encore les différentes missions pour arriver à la note parfaite, en pestant et rageant à chaque échec. Le jeu est ultra dur, mais super addictif aussi, et la satisfaction est réelle quand on en voit le bout. Plutôt chouette graphiquement (malgré des couleurs grisâtres et ternes) et reprenant des univers connus au cinéma, le jeu reste à nos yeux à découvrir sur PlayStation 2. Dernière chose, une suite intitulée Stuntman : Ignition est sortie en 2007 sur PS2, PS3 et Xbox 360 (rétrocompatible sur Xbox One) : un opus sympathique mais néanmoins moins bon que le premier. Cette suite reste assez difficile, et peut être un petit apéritif avant de vous lancer dans le premier jeu ! Armez-vous de courage, et lancez-vous !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.