TEST : Final Fantasy VII Remake – INTERmission

Nous avons eu la chance, il y a un peu plus d’un an déjà, de tester le très attendu Final Fantasy VII Remake, annoncé à l’E 2015 durant une conférence mémorable (coucou Shenmue III). Un voyage riche et fidèle au jeu de base, apportant forcément un énorme gap visuel, pas mal de surprises et une direction artistique excellente. Le jeu avait des défauts de rythme et des textures pas toujours qualitatives, mais bien qu’imparfaite (en même temps, rien n’est parfait), l’aventure était grandiose. Nous attendons donc la suite avec une certaine impatience, mais c’est un DLC qui vient de pointer le bout de son nez, à l’occasion de la sortie du jeu sur PlayStation 5. Que vaut ce DLC exclusif à la console de Sony ? C’est ce que nous allons voir. 


TEST : Final Fantasy VII Remake - INTERmissionPrécisons dans un premier temps comment fonctionne cette version PS5 de FFVII Remake (et son DLC donc). Comme pour de nombreux jeux faisant la transition de l’ancienne génération vers la nouvelle, la version PS4 pourra être upgradée gratuitement sur PS5, à condition d’avoir acheté le jeu. Du coup, les abonnés au PS Plus qui ont bénéficié du jeu lorsqu’il était « gratuit » devront repasser à la caisse. Un système un peu limite, il faut l’avouer… Quant au DLC INTERmission, il est exclusif à la PS5 ! C’est dit…


TEST : Final Fantasy VII Remake - INTERmission blog gaming lageekroom Square Enix


Ce DLC nommé INTERmission est accessible depuis le menu principal et peut être lancé indépendamment. On y incarne l’énergique Yuffie, une jeune ninja originaire du Wutai, un pays en conflit avec la Shinra. Yuffie déborde d’énergie et s’avère même être la ninja la moins discrète du monde, à force de sautiller et papoter en permanence (l’inverse de Cloud en quelque sorte). Elle n’en reste pas moins une héroïne attachante, et surtout puissante, et elle sera accompagnée de Sonon lors de sa mission. Nos 2 héros vont partir à la recherche de la matéria ultime de la Shinra, en passant par le bidonville et des décors déjà vus dans Final Fantasy VII Remake. Rien de bien nouveau donc en termes d’environnements, mais la narration est bonne et on suit l’ensemble avec plaisir. Ne vous attendez néanmoins pas à de grands bouleversements, ce DLC servant principalement à introduire de nouveaux personnages (on en croise même des anciens) et à faire le lien entre FFVII Remake et sa suite à venir. Et il faut dire que cela fonctionne bien, et que l’on a envie de découvrir la suite ! Côté durée de vie, il faudra compter environ 3h00 en ligne droite, et environ deux heures de plus pour terminer des quêtes secondaires sympathiques mais loin d’être indispensables. On appréciera malgré tout la présence du mini-jeu Fort Condor, qui s’avère assez accrocheur. Les règles sont simples à assimiler et on se prend rapidement au jeu, et il faudra faire preuve de stratégie pour bien gérer et positionner ses unités et détruire celles de son adversaire. Le contenu est donc sympathique (on retrouve également les missions en VR), même si on n’aurait pas craché sur un chapitre supplémentaire.


TEST : Final Fantasy VII Remake - INTERmission blog gaming lageekroom Square Enix


On retrouve le gameplay de FFVII Remake, et ce dernier nous avait convaincus à sa sortie, avec son mélange d’action en temps réel et cette possibilité de geler l’action pour déclencher attaques ou magies. C’est toujours aussi classe et dynamique (même si c’est parfois le gros bordel à l’écran), et Yuffie et Sonon disposent même d’attaques synchronisées pour envoyer la sauce en duo. Les attaques spéciales en jettent toujours autant, tout comme la nouvelle invocation disponible. Certains combats de boss proposent même un bon challenge, pour peu que l’on pousse un peu la difficulté vers le haut. Yuffie reste quoiqu’il en soit très agréable à manier, et certains soucis de caméra du jeu de base semblent corrigés. C’est globalement très joli visuellement, et le mode performance en 60 images par seconde sur PS5 fait vraiment plaisir. On retrouve la direction artistique du remake, toujours aussi classe, et les textures et effets de lumière sont montés d’un cran. Tout n’est pas parfait (on ressent toujours cet aspect « jpeg » pour les décors de fond), mais ces améliorations font plaisir. Nous avons également apprécié la mise en scène, toujours très cinématographique et mettant en avant nos héros. Les visages sont très beaux, même en gros plan, et le côté parfois exagéré de certaines séquences est toujours présent.


A lire également : 


TEST : Final Fantasy VII Remake - INTERmission blog gaming lageekroom Square Enix


INTERmission est un DLC tout à fait convenable, qui met en scène des personnages très accrocheurs. Action, suspense et émotion sont au rendez-vous de cette mini-aventure de 3 heures environ qui aurait mérité de nous faire découvrir des lieux inédits, mais qui parvient à immerger grâce à sa mise en scène et ses combats dynamiques. Le duo Yuffie/Sonon fonctionne bien, la VF fait le job, et c’est visuellement très beau. Cela donne en tout cas vraiment envie de découvrir la suite !


Les +

  • l’histoire se passe en parallèle de celle de FFVII Remake
  • un duo de héros qui fonctionne bien
  • le mini-jeu Fort Condor, bien fichu
  • visuellement très chouette
  • combats dynamiques
  • le gameplay, toujours aussi efficace
  • donne vraiment envie de découvrir la suite de l’histoire

Les –

  • court en ligne droite
  • pas vraiment de lieux inédits
  • toujours quelques soucis de textures
  • Yuffie casse parfois un peu les oreilles, il faut l’avouer…

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.