TEST : NieR Replicant ver.1.22474487139 (testé sur PS5)

Pour être tout à fait honnêtes avec vous, NieR Replicant ne faisait pas partie de notre planning de jeux à tester en ce mois de mai. Non pas que le jeu ne nous intéressait pas, bien au contraire, mais tout simplement par manque de temps. Le but était donc de nous procurer le jeu dans quelques mois pour en profiter pleinement. Mais l’éditeur Square Enix nous a tout de même fourni un exemplaire du jeu sur PlayStation 4, et nous nous sommes lancés dans l’aventure, pensant vous livrer ce test dans un délai un peu plus long que d’habitude. Evidemment, rien ne s’est pas déroulé comme prévu, et les premières minutes du jeu ont été décisives : nous n’avons plus réussi à poser la manette ! Revenons sans plus attendre sur le dernier né de chez Square Enix, qui a su nous toucher et nous embarquer dans son univers. C’est parti !


TEST : NieR Replicant ver.1.22474487139 (testé sur PS5) blog jeux video lageekroomPour clarifier les choses, il est bon de préciser que ce NieR Replicant ver.1.22474487139 est une version améliorée de NieR Replicant, paru au Japon sur PS3, qui mettait en scène un frère et sa sœur. La version Xbox 360, Nier Gestalt, proposait des protagonistes différents, à savoir un père et sa fille. C’est cette version qui a vu le jour en Europe, sobrement intitulée NieR, un titre imparfait mais qui a su plaire à de nombreux joueurs. Notre jeu du jour est donc basé sur la version japonaise, et reprend le nom de Nier Replicant. Mais alors pourquoi ce  » ver.1.22474487139″ ? Tout simplement par ce que ce nombre est la racine carrée approximative de 1.5. Cela sous-entend que cette nouvelle version développée par Toylogic est une sorte d’opus 1.5, pas un remaster mais pas non plus un remake. Onze ans après la version parue chez nous, ce nouvel opus n’a donc quasi pas changé, hormis son protagoniste principal. Dans NieR Replicant, notre personnage « est un jeune homme au grand cœur vivant dans un village isolé. Alors que sa sœur, Yonah, se meurt de la nécrose runique, il part à la recherche des Vers scellés qui pourront la sauver, accompagné de Grimoire Weiss, un étrange livre doué de parole. » Un chouette programme, que certains auront donc la chance de découvrir dans une version un peu plus agréable à l’œil.


TEST : NieR Replicant ver.1.22474487139 (testé sur PS5) blog jeux video lageekroom


Il faut en effet avouer que le NieR sorti en 2010 était peu flatteur visuellement. Si le scénario et la bande-son ont sur toucher les joueurs, les graphismes très « PS2 » en avaient refroidi plus d’un. NieR Replicant a donc fait un bel effort de ce côté là, même si cette version PS4 fait très « PS3″… Les textures ne sont pas toujours folichonnes et on dénote quelques soucis visuels comme de l’aliasing ou du clipping. Heureusement, la direction artistique est superbe et le rendu global reste malgré tout excellent, et le jeu, installé sur notre PS5, tourne en 60 images par seconde. On ne peut malgré tout pas parler de remake à proprement parler, malgré de nombreuses améliorations visuelles, et on est par exemple loin du travail réalisé sur Shadow of the Colossus. Malgré tout, ce confort fait du bien, surtout que le système de combat a été remanié ! NieR Replicant s’inspire en effet beaucoup de beat’em all récents et propose son lot de combos, d’armes à améliorer ou encore de parades et d’esquives. On se rapproche du coup davantage de son excellente suite, NieR Automata, en retrouvant l’énergie caractéristique des jeux de PlatinumGames. Les armes pourront être associées à des « mots », leur octroyant divers bonus d’attaque, de défense ou encore de magie. Cette dernière occupe également une part importante lors des combats, avec des attaques visuellement excellentes et très puissantes, aussi bien au corps à corps qu’à distance. Seuls les menus sont parfois laborieux, surtout pour modifier vos magies actives. La prise en main reste rapide et vraiment bonne, et le jeu réserve même des combats de boss réellement épiques. Mais ce n’est pas tout, et NieR Replicant n’est pas qu’un simple action-RPG comme on en voit trop souvent. Certaines séquences sont vraiment originales, et tendent vers le shoot them up, le survival-horror (avec un bel hommage à Resident Evil) ou la plateforme en 2D, le tout agrémenté de dialogues parfois un peu longuets mais abordant des thèmes forts, forcément liés à la mort.

Le rythme reste globalement intense et l’envie d’avancer est bien présente. Le jeu souffre malgré tout de premières heures un peu poussives, et les aller-retours sont nombreux d’une zone à une autre. La plupart des quêtes secondaires sont peu intéressantes mais permettent de récupérer des objets, de la nourriture ou des matériaux, sans oublier un peu de sous pour acheter de l’équipement. Vous allez longuement vous balader entre votre maison, le marché du village et la bibliothèque, avant de découvrir les plaines septentrionales et bien d’autres lieux plus ou moins accueillants. Le voyage est total, et la découverte de ces environnements donne toujours envie de continuer. L’ambiance est parfois pesante, post-apocalyptique, l’univers de Yoko Taro étant même oppressant. Il faudra compter environ 15h pour boucler le jeu une première fois, le but étant d’y retourner pour en découvrir toutes les fins. Un nouveau segment narratif s’invite d’ailleurs à la fête, et les joueurs souhaitant tout faire en auront clairement pour leur argent. On terminera ce tour d’horizon par la musique du jeu, et que dire, si ce n’est que la soundtrack est absolument saisissante. Parfois mélodiques, parfois épiques, jouées au piano ou chantées, les musiques de ce NieR Replicant ont été réorchestrées et on ne se lasse pas de les écouter. La toute première piste musicale du jeu met dans l’ambiance, et elle est une des raisons pour lesquelles nous n’avons plus posé la manette. Les dialogues sont également très bons (même le doublage anglais fait le taf), et la narration dans son ensemble est une réussite malgré, comme le disions précédemment, quelques longueurs.


TEST : NieR Replicant ver.1.22474487139 (testé sur PS5) blog jeux video lageekroom


Une fois embarqués dans NieR Replicant, nous n’avons plus réussi à poser la manette. Le jeu de Toylogic édité par Square Enix propose une direction artistique et une ambiance incroyables, et les joueurs étant passés à côté de l’opus PS3/Xbox 360 auront la chance de profiter de graphismes améliorés. Certes, le jeu semble encore avoir une génération de retard, mais le résultat reste très satisfaisant, et l’univers est vaste et accrocheur. Ajoutez à cela des musiques sublimes et envoutantes, une belle variété dans le gameplay et un système de combat revu et dynamique, et vous n’avez aucun excuse pour passer à côté. Attention, certaines mécaniques restent très old-school, les quêtes secondaires sont très répétitives et les aller-retours fatiguent un peu… Mais à côté de ça, le voyage est total, et le scénario et les personnages sont de qualité. NieR Replicant plaira à coup sûr aux fans de la première heure, et les nouveaux venus auraient tort de passer à côté !


Les +

  • direction artistique de toute beauté
  • ambiance travaillée et immersive
  • graphismes un cran au dessus de l’original
  • bande-son aussi épique que mélancolique, mais surtout envoutante
  • les personnages
  • l’humour du Grimoire
  • un monde que l’on découvre avec envie
  • système de combat retravaillé et bien plus dynamique
  • fluidité au poil
  • des séquences vraiment originales et variées, quelques chouettes hommages
  • le mode new game +

Les –

  • graphiquement encore en retard (aliasing, textures)
  • des longueurs et des aller-retours nombreux
  • la caméra, pas toujours optimale
  • c’est parfois un peu le bordel à l’écran
  • les quêtes annexes
  • monde ouvert globalement vide

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.