TEST PlayStation 5 : Spider-Man – Miles Morales

Pour la sortie de sa nouvelle console, Sony a prévu 2 jolies cartouches pour les joueurs. Si Demon’s Souls s’adressera aux gamers aimant la difficulté, notre jeu du jour est pour tous les publics et compte bien procurer un plaisir de jeu immédiat en plus de nous éblouir visuellement. Spin-off de Marvel’s Spider-Man, Miles Morales est toujours développé par Insomniac Games et fait office d’apéritif pour les nouveaux possesseurs de PlayStation 5. Le résultat est-il à la hauteur ?


TEST PlayStation 5 : Spider-Man - Miles Morales blog jeux video gaming lageekroomNous avons pris beaucoup de plaisir avec Marvel’s Spider-Man à sa sortie sur PS4, en témoigne notre test publié sur le blog. Visuellement superbe, le jeu proposait une ville de New-York détaillée et riche en activités, ainsi que des séquences d’action impressionnantes. Nous savions d’entrée que Miles Morales n’était pas une « vraie » suite, mais que ce nouvel opus, en plus de nous faire incarner un nouveau héros, souhaitait mettre en avant les capacités techniques de notre console fraîchement débarquée à la maison. Le passage de la PS4 à la PS5 est-il justifié en termes de visuels ? Clairement oui ! Miles Morales est beau, très beau même, et propose aux joueurs 2 modes : Fidélité et Performance. Le premier nous fait la totale : 4K, HDR, ray tracing et une fluidité constante en 30 images par seconde. Le rendu est très détaillé et vraiment joli, avec des reflets précis et ultra nets notamment sur les vitres des immeubles, les véhicules ou encore les costumes de Miles. Les textures de la peau, les vêtements et de nombreux éléments du décor en apparence anodins gagnent en réalisme et se rapprochent du photoréalisme, surtout en intérieur. Les développeurs ont eu la bonne idée de placer l’action en hiver, ce qui donne lieu à des reflets multiples, des flaques d’eau ou autres surfaces gelées dans lesquelles le décor se reflète. On sent clairement l’apport du ray tracing par rapport à la version PS4, moins vivante. Les véhicules sont nombreux, les passants également, et la distance d’affichage est impressionnante. Une belle petite démonstration des capacités de la PS5, qui s’avère du coup très prometteuse.


TEST PlayStation 5 : Spider-Man - Miles Morales blog jeux video gaming lageekroom


Le mode Performance tourne en 60 images par seconde avec une résolution upscalée en 4K. Les détails sont moins nombreux mais le confort est là et cette fluidité fait clairement plaisir. Mais alors, quel mode choisir en priorité ? Disons que si vous possédez la télé qui va bien, le mode Fidélité mettra clairement le jeu en valeur. Dans le cas contraire, le mode Performance sera plus approprié. C’est également une question de ressenti personnel, et nous savons que de nombreux joueurs préfèrent jouer en 60 fps. De notre côté, nous avons opté pour le mode Fidélité. Mile Morales reprend les mécaniques de jeu de l’opus précédent, avec des missions principales et tout un tas d’activités et de missions secondaires (objets à trouver, délits divers). La durée de vie reste un bon cran en dessous du Spider-Man PS4. Comptez environ 7h en ligne droite et une bonne quinzaine d’heures pour tout faire. Vendu 60 euros, le jeu aurait du coup mérité d’être vendu à un prix plus doux. Même si on se retrouve avec finalement peu de boss à affronter, certaines missions principales sont réellement impressionnantes avec une mise en scène ultra cinématographique et vraiment généreuse en action. On écarquille les yeux devant la maîtrise des développeurs à enchaîner certaines séquences, d’où cette frustration quant à la durée de vie. On aurait aimé en avoir plus !


TEST PlayStation 5 : Spider-Man - Miles Morales blog jeux video gaming lageekroom


Miles virevolte dans les airs comme Peter Parker et n’hésite pas à se bastonner quand il le faut. Le système de combat est toujours aussi fluide et efficace, avec des enchaînements stylés, des esquives, des finishs qui claquent et de nouveaux pouvoirs. Notre héros peut utiliser des attaques électriques (dont une patate de forain particulièrement puissante), devenir invisible pour les séquences d’infiltration et interagir avec de nombreux éléments du décor. Entre l’exploration, l’infiltration et les combats, le rythme est bien géré et aucun combat ne se ressemble. C’est jouissif, et quelques améliorations sont à débloquer via un arbre de compétences. Les différents défis, événements et missions, font gagner de l’expérience et les points qui vont avec. Les pouvoirs peuvent également gagner en puissance, tout comme les gadgets, comme les mines ou encore les hologrammes qui aident Miles au combat. De nombreux (et superbes) costumes sont également à débloquer, et il sera possible de leur équiper différents mods moyennant quelques jetons en échange. Il est donc utile de participer aux activités annexes pour gagner en puissance et se faciliter la tâche lors des affrontements plus corsés. Les déplacements rapides sont toujours de la partie, avec des temps de chargement quasi inexistants. Comptez 2 à 3 petites secondes pour vous déplacer via le voyage rapide d’un point à un autre de la carte. Le lancement du jeu est également ultra rapide. Le scénario de ce Miles Morales reste moins marquant que celui de Spider-Man. Cet opus fait clairement office de chouette apéritif new-gen, histoire de montrer ce que donne le ray tracing dans un New-York ultra riche. Concernant la manette, les vibrations sont bien gérées, avec des nuances en rapport avec les coups donnés et reçus ou encore les actions avec de la toile. En revanche, le retour haptique ne semble pas réellement exploité, et on est loin des sensations excellentes procurées par Astro’s Playroom . On ne peut au final pas dire que la DualSense soit exploitée à son maximum, loin de là.


A lire également : 


TEST PlayStation 5 : Spider-Man - Miles Morales blog jeux video gaming lageekroom


Spider-Man Miles Morales est un chouette apéritif pour les joueurs fraîchement débarqués sur PlayStation 5. Bien que le jeu soit un peu court, il est visuellement à la hauteur et propose une belle richesse, de nombreux détails visuels et un ray tracing bien maîtrisé en mode Fidélité. Le mode Performance n’est pas en reste, avec une fluidité exemplaire. Découvrir New-York sous la neige dans la peau de Miles reste une belle aventure, qui propose quelques missions principales qui décoiffent et un système de combat maîtrisé. On aurait aimé un prix de vente un peu moins élevé (une quarantaine d’euros maximum) et quelques boss supplémentaires histoire de densifier le tout. Notez enfin que le jeu peut être joué intégralement en VF, mais que nous avons trouvé la voix de Miles un poil décevante, notamment durant les combats.


Les +

  • visuellement souvent impressionnant
  • détails et reflets nombreux
  • le tout est très propre, et toujours fluide
  • distance d’affichage impressionnante
  • le ray tracing qui fait clairement le taf en mode Fidélité
  • 60 images par seconde en mode Performance
  • un New-York sous la neige qui déborde de vie
  • temps de chargement ultra rapides
  • gameplay facile à prendre en main
  • certaines missions sont très bien mises en scène
  • pas mal d’activités annexes…

Les –

  • … mais le jeu reste court, surtout en ligne droite
  • … et certaines activités sont loin d’être passionnantes
  • la DualSense finalement peu exploitée
  • pas assez de combats de boss
  • VF inégale
  • quelques couacs de caméra durant les combats

TEST PlayStation 5 : Spider-Man - Miles Morales blog jeux video gaming lageekroom


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *