TEST : R-Type Final 2, le roi de la boulette fait son grand retour

Nous vous présentions il y a quelques jours nos photos maison de la « Inaugural Flight Edition » de R-Type Final 2, disponible depuis le 30 avril dernier sur Nintendo Switch, Xbox One, Xbox Series et PS4. La licence a en effet fait son grand retour, et ce nouvel opus fait suite à R-Type Final sorti sur PlayStation 2 en 2003. Le plaisir de retrouver cette saga culte, découverte sur Game Boy de notre côté (il y a biiiien longtemps) est bien là, et il reste à voir si le jeu parvient à nous rappeler ces sensations si particulières que seuls les shoot’em up nous procurent. C’est parti pour notre test de la version Nintendo Switch de R-Type Final 2.


test R-Type Final 2 blog jeux video lageekroom shoot them up SwitchDécouvrir un shmup sur la Switch est toujours une expérience intéressante, et nous trouvons que la console hybride de Nintendo se prête parfaitement au genre, surtout en mode nomade. De nombreux jeux de genre ont fait leur retour ces derniers temps, et après plusieurs campagnes de financement participatif, c’est la saga R-Type qui fait comeback ! Le studio Granzella a donc pour objectif de nous faire retrouver nos sensations de l’époque, en maniant notre petit vaisseau, en dégommant tout ce qui bouge et en évitant les vagues de boulettes meurtrières qui s’abattent sur nous ! Attention, malgré les différents niveaux de difficulté disponibles, ce nouveau R-Type est loin d’être une partie de plaisir. Votre dextérité et vos reflexes vont être mis à rude épreuve, et ce dès les premiers niveaux (le jeu en compte 7). Vous n’aurez que 3 vies pour venir à bout du titre, et laissez-nous vous dire que vous allez mourir et recommencer un paquet de fois (on commence à avoir l’habitude de souffrir, Returnal sur PS5 étant notre autre jeu en cours de test…). Trois vaisseaux seront disponibles dans un premier temps (il y en aura 12 en tout), et chacun possède son propre design (souvent très classe) ainsi que des attaques spécifiques. L’envie de tous les essayer est bien présente, et vous aurez forcément votre préféré ! On notera que des options de personnalisation sont également disponibles, histoire de se fabriquer son vaisseau idéal ou de customiser son pilote.


test R-Type Final 2 blog jeux video lageekroom shoot them up Switch


Le jeu vous demandera donc de dégommer tous les ennemis à l’écran jusqu’à atteindre des boss imposants et vraiment stylés. R-Type Final 2 est donc rapidement difficile, et éviter tous les tirs ennemis est vraiment tendu. Malgré les réglages et une touche pour faire accélérer votre vaisseau, ce dernier reste assez lent, voire même pataud. C’est dommage, car le jeu demande quand même un sacré skill, et cette lourdeur s’avère souvent handicapante, surtout lors de certains moments critiques. Heureusement, en plus des attaques classiques, chargées et spéciales, on retrouvera ce petit module qui s’accroche à l’arrière ou à l’avant du vaisseau. Il servira de bouclier mais pourra également être utilisé comme tir secondaire ou carrément être balancé sur les ennemis. De quoi décupler sa force de frappe dans un déluge d’effets visuels qui donnent une véritable sensation de puissance ! Malheureusement, nous avons rapidement remarqué un couac dans l’action, et ce soucis ne manquera pas de vous chagriner vous aussi : la hitbox est souvent à la ramasse. Concrètement, il arrive souvent de heurter un élément du décor alors qu’on ne l’a même pas touché, ou de se prendre une boulette de manière totalement injuste. Se faire exploser son vaisseau (l’image se freeze de façon assez désagréable lorsque ça arrive) alors que l’on se fait simplement frôler par un projectible ennemi a de quoi frustrer, surtout que le jeu propose de base un challenge important. On fait avec, mais on joue parfois avec la peur au ventre de se faire punir de façon injuste, cassant quelque peu le sentiment de puissance évoqué plus haut.


test R-Type Final 2 blog jeux video lageekroom shoot them up Switch


Visuellement, R-Type Final 2 fait clairement le job, même s’il faut avouer que l’originalité n’est pas forcément son point fort. Malgré tout, l’ensemble reste riche en effets visuels et ça pète souvent dans tous les sens, la 3D proposant une belle profondeur et de beaux effets de lumière. En mode nomade, il faut néanmoins préciser que les textures s’affichent parfois en retard et que la résolution est un peu faiblarde. Certaines portions de niveaux sont un peu floues, ce qui gâche un peu la lisibilité. On notera enfin que le frame rate est parfois à la peine, ce qui est franchement handicapant pour un jeu demandant autant de précision. Il nous est souvent arrivé de mourir à cause d’un ralentissement inattendu… Il est probable que la version PS4 ne souffre pas de ces défauts, mais nous n’avons pas eu l’occasion de la tester pour vous le confirmer. Les musiques sont quant à elles parfaitement adaptées à ce genre de jeu, avec un style électro un peu répétitif mais qui fait le job ! Attention aux nombreux bruitages, qui pourraient rapidement vous saouler.



R-Type Final 2 est un shoot’em up intéressant au challenge appréciable, mais certains de ses défauts pourraient en décourager plus d’un. Les vaisseaux sont nombreux, personnalisables, l’action est frénétique et les boss sont excellents, mais les soucis de collision et la lenteur du vaisseau plombent un peu le rythme. C’est dommage, car l’essentiel est là, et les sensations sont bien présentes ! Si vous aimez le genre, nous vous conseillons d’attendre une petite baisse de prix avant de vous lancer, d’autant plus que du contenu additionnel (assez cher) est déjà proposé.


Les +

  • décors plutôt variés
  • de bonnes sensations
  • des effets visuels dans tous les sens
  • un bon challenge
  • le design des vaisseaux
  • et leur variété (missiles, lasers, tirs chargés)
  • l’utilisation du petit module, que l’on peut lancer sur ses ennemis
  • la personnalisation des vaisseaux et du pilote
  • certains décors sont vraiment très chouettes

Les –

  • mais le jeu souffre de ralentissements en mode nomade sur Switch
  • textures qui tardent à s’afficher, temps de chargement un peu longs
  • la résolution un peu faiblarde
  • la lourdeur générale des vaisseaux
  • des collisions souvent injustes
  • 20€ pour un DLC, c’est non

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.