TEST : Railway Empire – Complete Collection, le jeu préféré de Sheldon Cooper ?

Nous n’avions pas eu l’occasion de découvrir Railway Empire sorti sur PlayStation 4, Nintendo Switch et PC en 2018. Et pourtant, le jeu développé par Gaming Minds Studios et édité par Kalypso Media avait tout pour nous plaire, nous qui avons été bercés par les jeux de gestion durant notre enfance. On ne compte plus les heures passées sur Sim City sur Saturn, et le genre est revenu sur le devant de la scène ces derniers temps avec Cities Skylines ou encore Constructor. Railway Empire revient quant à lui en ce mois d’août dans une version « Complète » que nous avons eu la chance de recevoir. Il est temps de nous plonger enfin dans l’aventure et de vous donner notre avis !


TEST : Railway Empire - Complete Collection blog jeux video gaming lageekroomLes tests de Railway Empire sont déjà nombreux sur le net mais nous allons néanmoins rapidement revenir sur son principe. Le titre vous propose de créer un réseau ferroviaire et de le développer, le tout se passant dans un premier temps aux Etats-Unis de 1830 à 1930. Dans un premier temps seulement, car nous allons voir que les DLC présents dans cette édition vont nous faire voyager, mais nous y reviendrons plus tard. Comme tout bon jeu de stratégie qui se respecte, Railway Empire vous demande donc de construire, de créer, d’embaucher et de gérer votre réseau qui deviendra de plus en plus vaste. On commencera par construire des petites gares pas trop chères pour relier vos premières villes et ainsi transporter du courrier, des passagers ou toutes sortes de marchandises. Si le jeu propose un mode campagne avec divers scénarios, des défis ou encore un mode libre, on ne peut que vous conseiller le mode bac à sable pour vous faire la main (l’argent y est illimité et on ne peut pas perdre), le tutoriel étant assez léger. Rien de tel que d’apprendre par soi-même, même si le tout pourra paraître assez complexe durant les premières heures.


TEST : Railway Empire - Complete Collection blog jeux video gaming lageekroom


Et puis on s’y fait, on découvre les différentes possibilités, et le jeu s’avère vraiment très riche et addictif. De nouveaux habitants rejoignent vos villes, vos gares s’agrandissent, on débloque tout un tas d’améliorations techniques et bien entendu de nouvelles locomotives, que l’on s’empresse d’optimiser ou de réparer en cas de panne. L’ambiance est très bonne et l’époque parfaitement bien retranscrite. On aperçoit même les habitants se promener en calèche et faire leur vie pendant que l’on trime à développer nos usines et à construire les rails, les ponts, les tunnels ou les déviations pour éviter que nos trains se percutent. Tout est à optimiser pour que l’argent coule à flot, et on se prend facilement au jeu, porté par les multiples possibilités offertes par l’expérience. On pourra même embaucher du personnel, mais Railway Empire reste moins complet qu’un Theme Park par exemple de ce côté là, et la gestion financière reste plus accessible. Il faut tout de même avouer que les menus sont parfois un peu complexes et que l’ergonomie n’est pas toujours au rendez-vous à la manette, mais on s’y fait assez rapidement, et même si Railway Empire se contente souvent de reprendre les forces des jeux du genre, il le fait de belle manière. Son ambiance y est en tout cas pour beaucoup, même si on pourra à la longue se lasser un poil du relief américain. Heureusement, c’est de la « Complete Collection » du jeu dont il est question aujourd’hui, et nous allons voir ce qu’elle propose aux joueurs !


TEST : Railway Empire - Complete Collection blog jeux video gaming lageekroom


Railway Empire Complete Collection contient tous les DLC et toutes les mises à jour disponibles ce jour, et on peut dire que cela représente un chouette contenu apportant une très chouette diversité. Précisons par contre que le contenu est disponible dans la boite sous la forme d’un code de téléchargement (nous avons reçu une version PS4) et que le disque du jeu semble être celui de la version sortie en 2018. Les allergiques au dématérialisé que nous sommes auraient préféré la totalité du contenu sur le Blu-ray, mais nous n’allons pas bouder notre plaisir ! Et ces DLC alors ? Le contenu « Mexico » apporte d’emblée par mal de choses, avec une nouvelle région et ses décors de jungle, des marchandises inédites et 2 nouveaux moteurs de locomotive. Le DLC « The Greate Lakes » vous emmène quant à lui à la découverte du Canada et ses somptueux lacs, avec une map contenant 30 nouvelles villes ainsi que 2 nouvelles locomotives, un mode nuit et une fonction chutes de neige. On enchaîne avec le DLC « Crossing the Andes » qui propose 3 scénarios, 2 nouvelles locomotives, plus d’une trentaine de nouvelles villes et 10 nouveaux produits. Ce DLC est particulièrement dépaysant et apporte une belle variété visuelle. On change désormais de continent et c’est en Europe que l’aventure va se poursuivre. Le DLC « Great Britain & Ireland » ajoute au contenu une grande région européenne avec 45 villes, 12 nouvelles marchandises et 10 locomotives, ainsi qu’un tout nouveau scénario se déroulant au Royaume-Uni. L’Allemagne a aussi droit à son contenu avec le DLC « Germany » qui ajoute plus de 45 villes, 10 nouvelles locomotives ainsi qu’un tout nouveau scénario une fois encore. Cocorico, la France est également de la partie, et ce DLC propose un gros scénario, une trentaine de nouvelles villes sans oublier une sélection de nouvelles locomotives. Direction l’Australie pour le DLC suivant qui s’intitule « Down Under » et qui s’intéresse à la colonisation de l’Australie dans un scénario inédit. La nouvelle fonctionnalité « colonies » permet de décider de la fondation de nouvelles villes et 3 nouvelles locomotives à vapeur s’invitent à la fête. On termine avec tout ce nouveau contenu en vous présentant le DLC « Northern Europe » et ses paysages enneigés du sud de la Scandinavie. Cette dernière carte est vraiment très chouette, et 3 nouvelles locomotives rejoignent le tout. On terminera avec un petit mot sur l’aspect technique du titre de Kalypso. Malgré un poil d’aliasing et une caméra pas toujours facile à placer de manière optimale, le jeu est assez joli et toujours fluide, et le contexte histoirique semble bien respecté. L’immersion est au rendez-vous, et on appréciera tout particulièrement embarquer en vue subjective dans nos trains pour faire une petite balade.



Railway Empire Complete Collection est parfois limité quand on souhaite pousser un peu la gestion financière de son réseau, mais son contenu est excellent et on a bien du mal à poser la manette. L’ambiance et le contexte historique sont excellents, et après quelques heures à tâter le terrain et à tenter des choses, on se prend clairement au jeu et le plaisir est au rendez-vous. La version qui nous intéresse aujourd’hui contient tous les DLC sortis et le contenu, déjà balèze, devient encore plus intéressant et varié grâce aux différents pays dans lesquels nous allons voyager. On regrettera juste que ce contenu soit disponible via un code de téléchargement. Néanmoins, l’offre est vraiment intéressante financièrement, et cette édition est proposée entre 30 et 40 euros sur le net, un prix très convenable si l’on regarde le coût de chaque DLC individuellement. Si vous aimez le genre, vous en aurez pour votre argent !


Les +

  • excellent contenu, durée de vie conséquente
  • tous les DLC apportent une variété qui fait plaisir
  • ambiance travaillée et immersive
  • mode campagne, défis, mode bac à sable : tout les joueurs pourront y trouver leur compte
  • difficile de poser la manette
  • une édition qui vaut clairement son prix

Les –

  • quelques soucis d’ergonomie
  • didacticiel qui fait le minimum syndical
  • le contenu supplémentaire est sous forme de code de téléchargement

Lageekroom

Une pensée sur “TEST : Railway Empire – Complete Collection, le jeu préféré de Sheldon Cooper ?

  • 18 août 2020 à 14 h 07 min
    Permalink

    Salut,
    J’adore les jeux de trains et je pense que les graphismes de celui-ci sont très réalistes. J’ai pu jouer à plusieurs titres de ce genre et rien qu’en regardant le trailer de celui-ci, je suis très excité. À plus !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.