TEST : The Legend of Heroes Trails of Cold Steel III, un portage Switch réussi

Même si les exclusivités ne courent pas les rues ces derniers mois sur Nintendo Switch et que l’on espère sincèrement que le géant japonais nous réserve quelques surprises pour la fin d’année, la console hybride accueille quelques portages de qualité. The Legend of Heroes Trails of Cold Steel III, sorti en octobre 2019 sur PlayStation 4, arrive à son tour sur la console de Nintendo dans une « Extracurricular Edition ». Voyons ce que ce portage a dans le ventre !


Test : The Legend of Heroes Trails of Cold Steel III sur Nintendo SwitchOui, la Nintendo Switch est une petite maline. Elle se récupère de bien chouettes RPG, certes souvent quelques mois après leur sortie sur les consoles concurrentes, mais toujours avec du contenu supplémentaire. A l’image de Dragon Quest XI sorti sur Switch en mode « Edition Ultime », notre jeu du jour débarque lui aussi dans une édition spéciale, avec quelques petits bonus digitaux mais également physiques. On retrouve en effet dans cette « Extracurricular Edition » pas moins de 26 DLC, un mini (mais vraiment mini) artbook de 20 pages ainsi qu’une très chouette carte lenticulaire animée. Concernant les DLC, on précisera qu’il s’agit principalement d’éléments cosmétiques, comme des costumes alternatifs plus ou moins originaux. L’intérêt de cette édition ne réside quoiqu’il en soit pas dans ce contenu additionnel mais bel et bien dans la possibilité de jouer en mode nomade à ce JRPG de qualité !


Test : The Legend of Heroes Trails of Cold Steel III sur Nintendo Switch


Vous l’avez compris, il s’agit ici du troisième opus de la licence développée par Nihon Falcom, et il fait bien évidement suite aux précédents en se déroulant 1 an et demi après le deuxième jeu. Sans aucune connaissance de la saga, vous allez être perdus, mais les développeurs ont pensé à vous avec tout un tas de résumés à consulter dès l’écran titre, pour en apprendre davantage sur le scénario, les personnages et l’univers du jeu en général. Cela peut sembler fastidieux à lire d’entrée alors que l’on a envie de se lancer dans le jeu sans attendre, mais cette étape est importante pour bien s’immerger et saisir toutes les références. De nombreux tests de la version PlayStation 4 sont déjà disponibles sur le net, et le jeu a reçu un accueil plutôt chaleureux de la part de la presse et des joueurs. Chose importante, et c’est la première fois dans la série : les sous-titres sont en français ! Une aubaine pour un jeu du genre, riche en dialogues et en quêtes principales et secondaires. On notera également qu’il est possible de télécharger les voix japonaise via le Nintendo e-Shop, ce que l’on vous conseille fortement, les voix anglaises étant beaucoup moins convaincantes. On retrouve le système de combat au tour par tour qui gagne en richesse et en complexité à mesure que l’on avance dans le jeu, et de nombreux didacticiels sont de la partie. Scénario et dialogues travaillés, durée de vie excellente, combats intéressants, thèmes abordés souvent matures : tout est fait pour immerger le joueur, mais c’est principalement le portage Switch qui nous intéresse aujourd’hui !

On peste parfois contre la Switch, il faut l’avouer… La console de Nintendo accueille en effet de nombreux portages, parfois issus des générations précédentes, et doit souvent faire des compromis techniques. C’est dans de nombreux cas le frame rate qui souffre, et on citera par exemple le récent Fairy Tail (lien vers notre test ci-dessous) plutôt correct sur PS4 malgré son manque de budget, mais qui voit son frame rate cassé en 2 sur Switch. Concernant The Legend of Heroes Trails of Cold Steel III, le constat est heureusement plutôt positif. Le jeu n’était pas forcément un canon de beauté sur PS4, malgré une belle évolution par rapport aux épisodes précédents, et ce portage Switch s’avère de qualité. Forcément, la technique est un poil revue à la baisse, mais rien d’aussi flagrant que dans d’autres portages. En mode dock, le rendu est toujours aussi coloré mais l’aliasing se fait un peu plus voyant, et c’est clairement en mode portable que le jeu trouve tout son intérêt. Certes, certaines textures au sol ne sont pas chouettes et on se retrouve dans des environnements parfois répétitifs, mais le tout reste propre et fluide et surtout très agréable à l’œil. On retrouve de beaux effets lors des combats et les animations, bien qu’un peu raides, font le job. Nous avions certaines craintes vis à vis de ce portage, mais elles ont été rapidement balayées.


A lire également :



The Legend of Heroes Trails of Cold Steel III veut permettre à tous les joueurs de découvrir cette licence ! Le jeu est en français et de nombreux résumés permettent de ne pas se lancer dans l’aventure sans un minimum de notions. Le système de combat est carré et la durée de vie toujours aussi excellente, mettant en avant des personnages hauts en couleur et des thèmes souvent matures bien gérés. Cerise sur la gâteau, ce portage Switch est réussi, malgré un peu d’aliasing et des textures pas toujours au top. Mais en considérant le contenu conséquent du titre et la possibilité de jouer partout en mode nomade, on ne peut qu’être ravis de vois arriver ce genre de portage sur la console de Nintendo. Heureusement que les éditeurs tiers sont là pour nourrir notre console de RPG de qualité !


Les +

  • univers riche, personnages nombreux et bien écrits
  • scénario complexe mais accrocheur
  • nombreux résumés des épisodes précédents
  • sous-titres français
  • portage Switch globalement réussi
  • frame rate stable
  • la bande-son
  • petits bonus physiques sympathiques

Les –

  • un poil d’aliasing
  • certaines textures pas au top de leur forme
  • quelques longueurs

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.