Avis : Bienvenue à Silent Hill. Voyage au cœur de l’enfer

Notre ouvrage du jour est sorti il y a quelques temps déjà, puisqu’il est disponible depuis septembre 2016 chez l’éditeur Third Editions. Mais la saga Silent Hill refait parler d’elle, et c’est l’occasion idéale de se replonger dans cet univers si particulier qui aura marqué notre vie de joueur. Nous avons dévoré en quelques jours seulement « Bienvenue à Silent Hill. Voyage au cœur de l’enfer », et il est temps de voir ce que cet ouvrage a dans le ventre !


Avis : Bienvenue à Silent Hill. Voyage au coeur de l'enfer blog lageekroomDescriptif de l’éditeur : La série Silent Hill de Konami est certainement la première à être évoquée lorsque l’on pense aux jeux vidéo d’horreur les plus réussis. Mettant en scène un héros perdu dans une ville de cauchemar – la brumeuse Silent Hill, – la saga a fait frissonner de nombreux joueurs. Elle fut si populaire, et ses scénarios si profonds, que deux films hollywoodiens adaptèrent la licence.  Third Éditions consacre donc aujourd’hui un nouveau livre dédié au mythe de Silent Hill, retraçant avec précision la genèse de cette série remarquable, décortiquant son univers ainsi que ses inspirations, pour terminer par en révéler tous les secrets. L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur à cette adresse. 


Avis : Bienvenue à Silent Hill. Voyage au coeur de l'enfer blog lageekroom


Au même titre que Resident Evil, la saga Silent Hill de Konami fait partie de notre ADN. Ce sont des jeux profondément marquants qui ont « bercé » notre adolescence, habituée à l’horreur zombiesque vue dans le jeu de Capcom ou les films de Romero mais pas encore prête à un tel degré d’horreur psychologique. Si c’est Silent Hill 2 qui ressort le plus souvent dans les débats « gaming » avec les amis (avec son monstre emblématique Pyramid Head), chaque jeu de la saga a son importance, malgré un certain déclin avouons-le. Nous sommes d’ailleurs longuement revenus sur les différents jeux de la série à travers un dossier intitulé « Silent Hill : les tops et les flops de la saga de Konami » à découvrir à cette adresse. Mais, et nous n’avons aucunement cette prétention, nous sommes loin de tout connaître de cette saga, que l’on parle de ses inspirations, de sa genèse ou encore des différentes théories et analyses qui entourent son histoire et ses personnages. Car Silent Hill, ce n’est pas qu’une ville, ce ne sont pas que des monstres difformes tout droit sortis du psyché de nos héros… C’est un univers à part entière, riche et parfois complexe, et notre ouvrage du jour est là pour nous permettre de nous y retrouver. Alors que le retour de la licence semble se faire de plus en plus concret, c’est le moment idéal de nous replonger dans l’ambiance si particulière de cette saga culte.

Nous nous sommes mis dans l’ambiance lors de la lecture de l’ouvrage de Bruno Provezza et Damien Mecheri, avec les compositions d’Akira Yamaoka en fond sonore. Comme à son habitude, l’éditeur Third Editions livre un ouvrage complet qui revient sur de multiples facettes de la licence, à commencer par sa création. C’est suite au succès du premier Resident Evil sorti en 1996 sur PlayStation (que nous avons découvert un an plus tard sur Sega Saturn) que Konami a décidé de se lancer dans son propre jeu d’horreur. Les influences sont nombreuses, et on retrouve quelques idées piquées au hit de Capcom, mais les développeurs décident d’aller plus loin et de proposer une expérience nettement plus psychologique. L’ambiance, le scénario, les angles souvent cinématographiques des caméras et les musiques du jeu offrent aux joueurs une expérience souvent traumatisante dont ils ne ressortiront pas indemnes. Le jeu se vend très bien, et c’est le début d’une saga qui va connaître le succès, mais également quelques échecs. Ce chapitre dédié à la création de la saga revient sur les différents jeux, de Origins (développé sur PSP dans un premier temps) à Homecoming en passant par l’excellent Shattered Memories sur Wii, sur les différentes difficultés rencontrées durant les développements ou encore les changements de studio. Si les 4 premiers jeux restent à nos yeux nos préférés (en particulier le 2 et son histoire aussi triste que touchante et le 4 et son ambiance glauque et dérangeante), les autres opus possèdent leurs qualités et ont parfois tenté des approches différentes. Comme nous le disions dans notre dossiers sur les tops et les flops de la saga, bien que les opus Homecoming et Downpour soient placés dans les flops, tout n’est pas à jeter, loin de là. On y découvre également les nombreuses influences littéraires ou cinématographiques, dont les développeurs ne se sont jamais cachés. Nous vous en parlions également sur le blog dans notre article intitulé « L’Echelle de Jacob, le film qui a inspiré Silent Hill » dans lequel nous revenons sur l’incroyable film d’Adrian Lyne.


Avis : Bienvenue à Silent Hill. Voyage au cœur de l'enfer


Autre gros morceau de l’ouvrage : la description détaillée de l’univers de la saga. Les auteurs reviennent sur l’histoire, les personnages, passant de l’enfer vécu par Alessa à l’histoire touchante de James et Mary. Tout y est, et cela nous a permis d’effacer de nombreuses zones d’ombre. La saga compte 7 épisodes canoniques, Shattered Memories qui est une réécriture du premier jeu ainsi que des hors-séries (notamment le jeu PSVita ou les films, dont on oubliera le second). Les personnages sont nombreux et il existe des liens entre les différents jeux (ce qui n’était pas forcément voulu par les équipes de développement à la base), rendant le tout parfois compliqué à appréhender. Ce chapitre s’avère donc nécessaire pour bien tout saisir ! Les chapitres suivants sont tout aussi obligatoires pour tous les fans (et les autres), et analysent et décryptent les thèmes forts de la saga (maladie, viol, vengeance ou encore troubles sexuels) ainsi que les nombreuses métaphores et degrés de lecture. Les différents jeux peuvent être vécus de manière différente suivant le profil des joueurs, et certains opus seront davantage touchants que d’autres selon l’état d’esprit. Nous ne nous étalerons pas plus sur ces chapitres, préférant vous laisser les découvrir par vous-même. Le décryptage reste à nos yeux un des éléments les plus importants de cet ouvrage. Enfin, les auteurs reviendront sur les « sons » et les compositions d’Akira Yamaoka, qui parviennent autant à envoûter qu’à dérouter les joueurs.


A lire également : 


Même si la saga Silent Hill a connu des hauts et des bas, elle reste à nos yeux plus que culte et a su nous procurer des émotions et des frissons jamais vus ailleurs. Notre ouvrage du jour est passionnant, surtout si on est fan de la saga, et revient sur la création des jeux, l’univers, les personnages, les thèmes forts et les différents degrés d’analyse. On en apprend beaucoup et le fait de détailler chaque jeu en profondeur permet de s’immerger à nouveau totalement et d’éclaircir certaines zones devenues floues avec les années. Nous n’avons désormais plus qu’une envie : savoir ce que nous réserve l’avenir de la licence !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *