Avis Manga Glénat : L’Oxalis et l’or – Tomes 3 et 4

Devenir riches : Amelia et Conor en rêvent, eux qui ont connu la misère et la famine dans leur pays natal, l’Irlande, avant de partir pour les États-Unis d’Amérique. Nous parlons bien de la ruée vers l’or, et nos héros ne seront pas les seuls à y croire et à espérer une vie meilleure. Seulement voilà, leur parcours est déjà parsemé d’embuches, mais surtout de rencontres. Exit New York : Amelia et Conor débarquent à Baltimore, suite à la lettre confiée par Darragh. C’est le début d’une nouvelle aventure, qui vient tout juste de sortir (le 17 mars très exactement) aux éditions Glénat. C’est parti pour notre avis !

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 4, disponible le 18 août 2021 – 


Avis Manga Glénat : L’Oxalis et l’or – Tome 3 blog manga lageekroomSynopsis : 1849. Amelia et Conor, maîtresse et domestique démunis, luttent pour survivre pendant la Grande Famine. Dans l’espoir de devenir riches du jour au lendemain, ils quittent l’Irlande pour la Californie, afin de participer à la ruée vers l’or. Après leur départ de New York, ils se préparent pour leur voyage à travers les États-Unis. Or, ils se rendent comptent qu’ils manquent cruellement d’argent, de bagages, et même de connaissances… Bref, ils n’ont rien de ce qui est indispensable à leur périple ! Ce tome 3 est à découvrir sur le site de l’éditeur à cette adresse.


Avis Manga Glénat : L’Oxalis et l’or – Tome 3 blog manga lageekroom


Amelia et Conor forment un duo attachant. La jeune fille croit dur comme au fer en ses rêves. Elle compte bien devenir riche, et déborde d’énergie et d’espoir malgré des événements souvent sombres et marquants. Son compagnon Conor lui est totalement dévoué, et ferait tout pour elle. Notre duo débarque à l’adresse indiquée sur la lettre remise par Darragh, qu’il avait lui-même récupéré sur un cadavre, le vrai Darragh plus précisément (ainsi que l’argent pour le voyage et la traversée en bateau). Mais il est mort d’épuisement pendant le voyage (dans une scène forte en émotion présente dans le tout premier tome) et c’est Amelia qui a récupéré la lettre. Les parents de Darragh, qui attendaient impatiemment son retour, voient donc débarquer les 2 gamins chez eux et les accueillent de façon plutôt brutale et froide. Malgré tout, ils leur proposent le gîte le temps de quelques jours. Conor n’aura pas d’autre choix que d’aller bosser pour un ami de leur hôte, tandis qu’Amelia va découvrir la ville et tenter de dénicher des objets nécessaires à leur périple. Contre toute attente, les relations entre les parents de Darragh et notre duo vont s’apaiser, et une vraie relation humaine va s’instaurer. Amelia a sans doute raison : il reste encore un peu d’espoir dans ce monde de brutes. Amelia et Conor profitent de ce répit pour se refaire une santé, manger et dormir, puis repartent à l’aventure… et font une nouvelle rencontre. Il s’appelle Isaiah, et son talent pour le dessin est impressionnant ! Un personnage clairement atypique et mystérieux, qui va réserver quelques surprises puis accompagner Amelia et Conor. Il pourrait d’ailleurs être un allié précieux, lui qui sait manier les armes à feu. Notre trio va faire un bout de chemin ensemble, et découvrir des paysages magnifiques… en gardant en tête l’objectif principal : dénicher l’or et devenir riches.

Le scénario de ce tome 3 est très classique et embarque les personnages d’un lieu à un autre, les rapprochant de leur objectif final. « L’Oxalis et l’or » reste avant tout un manga basé sur les relations humaines, et la méfiance que l’on peut avoir envers autrui avant de le connaître. Les caractères d’Amelia, de Conor ou encore d’Isaiah sont bien développés et certaines séquences optent pour un ton plus léger. L’ambiance reste parfois lourde, et la survie est le maître mot de l’aventure d’Amelia et Conor. Leur périple est risqué et ils doivent compter l’un sur l’autre. Se trouver des alliés est quasi obligatoire, mais à qui peut-on réellement faire confiance ? On en découvre en tout cas un peu plus sur le passé de Conor, et Amelia fait toujours preuve d’un fort caractère ! A la découverte de la fin de ce tome, on se doute que leur parcours sera une nouvelle fois semé d’embuches ! On notera que de nombreuses informations sont une nouvelle fois proposées lors de la lecture, nous en apprenant davantage sur les moyens de transport de l’époque, les coutumes ou encore la nourriture. Ce tome 3 de « L’Oxalis et l’or » est au final totalement dans l’esprit des 2 premiers, et Amelia et Conor sont toujours aussi attachants. Ne vous attendez pas à un scénario bourré de rebondissements, ce ne sera pas le cas : leur aventure est clairement basée sur les relations humaines. De ce côté là, c’est une réussite, et chaque nouveau personnage a ses propres caractéristiques. Isaiah est bien écrit, et pourrait apporter beaucoup à notre duo ! Visuellement, on reste également dans la veine des 2 premiers volumes, avec un soin tout particulier sur nos héros mais un certain manque de paysages. Dommage, car l’époque se prêterait bien à quelques panoramas supplémentaires !


A lire également :


L’Oxalis et l’or – Tome 4 avis manga lageekroom éditions glénatL’Oxalis et l’or – Tome 4 : le voyage d’Amelia et Conor se poursuit, mais nos 2 héros se retrouvent malencontreusement séparés ! Après avoir fait la connaissance d’Isaiah, notre duo prend la route de Saint-Louis à la recherche d’alliés. Le mécène d’Isaiah a averti ses connaissances qu’il était en voyage et s’est arrangé pour qu’ils lui offrent l’hospitalité, qu’il compte bien partager avec Amelia et Conor. Mais en embarquant dans un train Conor, va être bousculé par Theodore Judah, un ingénieur ayant pour rêve de mettre en place une voie de chemin de fer transcontinentale qui traversera les Etats-Unis d’Ouest en Est. Un personnage une nouvelle fois original et bien écrit, qui va rapidement se retrouver confronté à sa femme, partie à sa poursuite. Celle-ci va en effet rattraper le train, ayant récupéré Conor au passage. De chouettes retrouvailles sont donc au programme, et notre petite troupe va poursuivre son voyage et faire connaissance. Certaines séquences sont vraiment sympathiques, comme lorsqu’Amelia et Theodore se battent pour prendre le commandement du groupe, en enchaînant des épreuves comme un concours de boisson ou une autre plus intellectuelle leur demandant de citer les noms des états américains. Mais après ses quelques pages dégageant une certaine fraîcheur, ce tome 4 va aborder des thèmes très forts, et en premier lieu celui de l’esclavagisme. Nos héros arrivent en effet dans le Kentucky, un état dans lequel les noirs ne sont pas libres et travaillent dans des exploitations. Certains détails sur les conditions de vie de ces pauvres esclaves nous rappellent à quel point la discrimination raciale est une chose terrible. Amelia et Conor vont rapidement rencontrer M. Morales, l’homme qui doit offrir l’hospitalité à Isaiah, et qui s’avère être lui aussi propriétaire d’une exploitation.

Mais contre toute attente, M. Morales est un bon maître, et s’occupe bien de ses « esclaves ». Ils sont bien traités et ne semblent pas souffrir de la situation, accueillant d’ailleurs nos héros avec un certain enthousiasme. Mais cette situation va faire réfléchir Amelia, et sa relation avec Conor va occuper ses pensées, lui qui est on le rappelle son domestique. La différence entre être un esclave et un domestique paraît parfois mince pour Amelia, qui a peur de priver Conor de ses libertés. Les personnages sont une nouvelle fois très bien développés dans ce tome 4, qui va réserver un rebondissement de taille, chose qui manquait dans le volume précédent. Nous ne vous en dirons pas davantage, mais sachez qu’Amelia va vivre une situation malencontreuse mais pour le moins traumatisante, avec une séquence très bien mise en scène qui nous a fait écarquiller les yeux ! Le suspense est donc total, et nous avons hâte de découvrir le prochain tome du manga d’Eiichi Kitano. On terminera avec un mot sur les dessins, toujours très immersifs et proposant cette fois-ci davantage de plans larges, nous présentant par exemple l’exploitation de M. Morales. Ce tome 4 de « L’Oxalis et l’or » parvient donc une nouvelle fois à nous convaincre, grâce à ses personnages et sa narration, qui prend un virage accrocheur ! Vivement la suite !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.