Avis Manga Kazé : Chainsaw Man – Tome 2

Faites chauffer vos tronçonneuses, car Denji est de retour ! Barré et décalé, le premier tome de Chainsaw Man nous avait plu mais il manquait un petit quelque chose pour réellement nous convaincre. Notre plus grosse attente concernant l’oeuvre de Tatsuki Fujimoto, dont le tome 2 est paru le 3 juin 2020 chez Kazé, concerne sa narration qui ne demande qu’à gagner en rythme pour nous captiver. Est-ce le cas avec cette suite ? C’est parti !


Avis Manga Kazé : Chainsaw Man – Tome 2 blog mangaSynopsis : Pour rembourser ses dettes, Denji, jeune homme dans la dèche la plus totale, est exploité en tant que Devil Hunter avec son chien-démon-tronçonneuse, “Pochita”. Mais suite à une cruelle trahison, il voit enfin une possibilité de se tirer des bas-fonds où il croupit ! Devenu surpuissant après sa fusion avec Pochita, Denji est recruté par une organisation et part à la chasse aux démons…



Malgré son histoire qui démarre à cent à l’heure, ses personnages réussis, son humour et sa violence, le premier tome de Chainsaw Man nous avait laissé perplexe. La faute notamment à pas mal de clichés et à une narration qui avait du mal à décoller. Avec ce tome 2, ces reproches se sont rapidement effacés. Notre histoire reprend de plus belle avec l’affrontement entre Denji et le démon chauve-souris. Trahi par l’hominidémone Power, Denji affronte le démon pour la sauver… Le combat est dantesque et on sent que Tatsuki Fujimoto se fait carrément plaisir. Ça pète dans tous les sens, les immeubles s’effondrent et les combattants se balancent même des bagnoles dans la tronche. Ce combat est ultra dynamique et vraiment très beau visuellement, et après avoir éventré la chauve-souris pour en extraire Power, Denji va devoir affronter un nouvel ennemi encore plus puissant. Ce tome 2 démarre donc à fond la caisse, et le tout est vraiment jouissif. L’humour est une nouvelle fois au rendez-vous ! Attention, c’est souvent au ras des pâquerettes, et tout tourne autour des nibards sans oublier les blagues pipi/caca, avec des histoires de toilettes bouchées par des étrons trop gluants. C’est souvent con, mais ça fait bien marrer malgré tout, pour peu que l’on dépose son cerveau. La séquence du pelotage entre Denji et Power est d’ailleurs assez cocasse !

Après ce passage, dirons-nous léger, les affaires reprennent et Denji se voit confier une nouvelle mission. Sa prochaine cible sera le démon-flingue, mais celui-ci s’avère ultra puissant et a déjà exterminé plus d’un million de personnes en moins de 5 minutes. Un gros challenge attend donc notre héros et toute l’équipe, et tous n’ont pas fini de se crêper le chignon ! Ils partent à la recherche de morceaux de chair du démon-flingue (la plupart du temps ingérés par d’autres démons), après que celui-ci les ait perdus à cause de ses déplacements ultra-rapides. Une fois un maximum de morceaux récupérés, ceux-ci voudront rejoindre leur hôte, ce qui permettra à nos amis de le localiser. Cerise sur le gâteau, Makima annonce à Denji que s’il parvient à tuer le démon, il pourra lui demander tout ce qu’il voudra. Il n’en fallait pas plus pour que le jeune homme s’emballe ! Leur enquête démarre donc un hôtel, qui va leur réserver quelques surprises ! Le rythme est donc bien meilleur dans ce tome 2, bien plus accrocheur et qui souffre moins des quelques défauts visuels du premier (les visages sont par exemple mieux travaillés).


A lire également : 


Plus emballant, mieux rythmé et proposant des illustrations qui tabassent, ce tome 2 de Chainsaw Man est un net cran au dessus de son prédécesseur, déjà bien barré. La narration monte en puissance, et l’humour fait souvent mouche, bien qu’il ne faille pas s’attendre à quelque chose de très finaud. Visuellement, c’est vraiment chouette et violent, et la nouvelle mission qui attend nos héros s’annonce périlleuse. On attendra donc le tome 3 avec pas mal d’impatience cette fois-ci !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *