Avis Manga Ki-oon : Magus Of The Library – Tome 1

« Protéger les livres, c’est protéger le monde ! Le livre : une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde !' »  Voici le texte que vous allez retrouver sur  la première page de ce superbe manga, le thème étant placé d’entrée. J’ai eu envie d’en savoir plus sur cet univers chargé de rêves et de bienveillance, et je remercie les éditions Ki-oon de nous avoir fait parvenir le tome 1. Allez, je vous en parle !



Synopsis :  Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ? Magus of the Library est une ode à la lecture et un formidable appel à l’aventure. Au carrefour des Mille et Une Nuits, des récits de pirates et de l’heroic fantasy, c’est un terrain de jeu rêvé pour l’enfant qui sommeille en nous !



Les éditions Ki-oon ont décidé, pour leurs 15 ans, de publier cette nouvelle série qui a débarqué en mars 2019 en France. Mitsu Izumi, est l’auteure, dessinatrice et scénariste de cette oeuvre qui comprend à ce jour deux tomes au Japon et en France (le tome 3 débarque en octobre). Vous l’aurez compris avec le résumé, Magus of the Library met l’accent sur le fait que les livres sont un moyen d’évasion et l’amour du livre est au cœur de notre histoire. Dans ce premier tome, nous allons étudier la façon de fonctionner des bibliothèques ainsi que leur utilité, la façon de prendre soin des livres ou encore de retaper des livres abîmés afin de les conserver de nombreuses années. Des choses que l’on n’a pas l’habitude de voir, et qui rendent le manga unique en son genre.

L’auteure dessine à merveille et sait nous retransmettre les émotions, et j’ai eu à plusieurs reprises des frissons lors de l’intrigue et beaucoup de compassion pour notre jeune héros. Mitsu Izumi partage avec nous une ambiance magnifique et sa qualité d’écriture parvient à donner vie à un monde hors du commun mais surtout à son personnage principal, sans oublier les personnages secondaires. Je suis fascinée par la finesse du trait et le coup de crayon : les détails sont nombreux et rien n’est laissé au hasard, même sur les cases les plus petites. Les paysages en mettent plein les yeux, tout comme l’avalanche de détails sur les vêtements des Kahunas.



Dans ce premier tome, plusieurs sujets importants sont abordés, et notamment le problème de la discrimination. En effet, notre jeune héros est victime de harcèlement mais également de discrimination (voir de racisme) au quotidien. Il doit faire face a des moqueries et un harcèlement permanent qui est de plus en plus difficile à vivre. Et pour en rajouter une couche, notre bibliothécaire refuse catégoriquement de le laisser entrer et il ne possède de ce fait aucun accès aux livres sous prétexte que les pauvres (et les gens différents en général) ne sont pas fiables et risqueraient de voler ou abîmer les ouvrages.  Avec ses oreilles pointues, il est le paria de son école et même du village, et on l’accuse d’avoir pour père un membre d’un peuple ennemi. Le manga nous plonge donc dans un univers orienté fantasy, et de bien belle manière, avec un univers riche et travaillé. Notre personnage est un amoureux des livres et doit redoubler d’efforts pour réussir à s’en procurer sans jamais causer du tord. Plus tard, nous allons faire la rencontre des Kahunas, venus de la bibliothèque centrale afin de mettre la main sur un mystérieux volume. L’ambiance magique se met en place mais ça, vous le découvrirez en lisant Magus of the Library. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le rapprochement entre le monde magique et celui du livre, parfaitement géré.

J’ai également beaucoup apprécié le passage très intéressant et réussi de la réparation d’un livre ancien. Un livre ne se répare pas n’importe comment s’il est abîmé, et il y a toute une technique et l’utilisation d’un matériel spécialisé en fonction des dégâts. Outre le fait de parler du monde des bibliothécaires, ce manga apporte un message très fort sur l’importance de ce genre de structures mais surtout l’accès gratuit pour tous. Les Kahunas expliquent ainsi en quoi il n’est pas pensable d’empêcher un individu de lire s’il le souhaite. On notera enfin que nos personnages dégagent un fort charisme, rendant la lecture encore plus prenante.



Pour conclure, je dois avouer que ce premier tome de Magus of the Library m’a fait voyager du début à la fin. Sa thématique m’a tout de suite plu, et la qualité globale du manga est excellente, avec une couverture ornée de nombreux détails. Un premier tome qui nous met de suite dans le bain et parvient à nous faire apprécier notre jeune héros, tout en étant parfaitement maîtrisé aussi bien dans l’écriture que dans l’esthétique, s’adressant à tous les publics. Une entame brillante et prometteuse donc, et j’ai acheté la suite sans attendre afin de connaitre l’avancée de nos héros (et héroïnes). Je vous conseille vivement de vous plonger dans l’aventure.



N’hésitez pas à donner, vous aussi, votre avis ! Je suis également ouverte à toute proposition de manga à lire et à découvrir : il y a tellement d’œuvres de qualité que je suis certaine que vous saurez m’en conseiller ! A très vite !


Nouvia – Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *