Avis Manga Mana Books : Danganronpa 2 – Tome 1

Monokuma est de retour ! Après une première série en 4 tomes parue chez Mana Books, l’éditeur remet ça et nous propose dès le 19 mars prochain le premier tome de Danganronpa 2, une nouvelle histoire qui sera déclinée en 3 tomes par l’auteur Kuroki Q. L’éditeur nous en a envoyé un exemplaire, et nous nous sommes plongés sans tarder dans cette nouvelle histoire de meurtre qui se déroule cette fois-ci sur une île en apparence paradisiaque. Le résultat est-il toujours aussi bon ? C’est ce que nous allons voir.


Avis Manga Mana Books : Danganronpa 2 - Tome 1Synopsis : À Kibôgamine, l’école réservée à l’élite des lycéens, l’heure est au voyage scolaire ! Sur l’île paradisiaque de Jabberwock, Hajime Hinata et ses camarades profitent de la plage et du beau temps… Mais voilà que Monokuma, la peluche psychopathe, est de retour et met en place un nouveau jeu de la mort : quiconque voudra quitter l’île devra commettre un meurtre ! Qui parmi les élèves sera le premier à mourir ?


Avis Manga Mana Books : Danganronpa 2 - Tome 1


Qui dit nouvelle histoire dit nouveaux personnages. C’est donc une toute nouvelle troupe d’étudiants qui vont se retrouver confrontés à Monokuma, le proviseur complètement perché de l’école privée Kibôgamine. Mais ce n’est pas au sein de l’école que se déroule notre histoire, mais sur une île paradisiaque. .. En apparence seulement, car le voyage scolaire va rapidement tourner au cauchemar pour nos lycéens ! Après une présentation des nouveaux élèves partis participer au jeu macabre de Monokuma, ce premier tome nous explique à nouveau les règles de base. Concrètement, les élèves vont devoir s’entre-tuer. Voici ce qu’indique le guide numérique de l’étudiant : « quand un meurtre est commis par un étudiant, un procès de classe impliquant tous les survivants a lieu. Si le bon coupable est désigné lors de ce procès, seul celui-ci sera exécuté. Dans le cas contraire, les autres élèves seront tous jugés comme ayant enfreint les règles et seront exécutés à sa place. » Quand un meurtrier est le seul survivant, il a le droit de quitter l’île : de quoi installer une sacrée paranoïa au sein d’un groupe qui ne demande pourtant qu’à s’entendre et se souder. On voit rapidement s’affirmer quelques caractères, comme celui de Byakuya Togami, qui s’impose rapidement en leader du groupe. Hajime Hinata semble quant à lui être le héros de notre histoire, mais attention : tout est possible dans Danganronpa et il ne faut pas trop s’attacher aux personnages… Chaque élève dispose d’une capacité propre : on retrouve donc l’hériter ultime, la popstar ultime, le mécano ultime ou encore le chanceux ultime, ce fameux personnage qui a été choisis par hasard et ne possède aucun talent particulier. Cette diversité permet de voir s’affronter toutes les classes sociales, mais également d’observer leurs relations et leurs rapprochements. Tout ceci est une nouvelle fois fort intéressant, mais un premier meurtre va rapidement troubler les esprits. Direction le tribunal pour l’habituel procès d’après meurtre !

A l’image de la série Danganronpa précédente (on précise à nouveau que le manga est issu d’un jeu vidéo de Spike Chunsoft), le tout est ici une nouvelle fois bien écrit et assez passionnant à suivre. On peut même dire que ce premier procès place la barre assez haute, avec de nombreuses surprises, des rebondissements, et des personnages aux comportements étranges voire perturbants. Alors que l’on pense avoir trouvé le coupable, un nouvel indice débarque et toutes les cartes sont redistribuées. Ce procès occupe d’ailleurs les 2/3 de ce premier tome et bénéficie d’un soin d’écriture tout particulier, même si on pourra trouver que la présentation des lycéens est un poil expédiée. Les différents personnages commencent à sentir le désespoir les envahir, chose dont Monokuma se délecte. L’ours en peluche au design si particulier fait tourner les élèves en bourrique et envoie des punchlines bien cinglantes. Mais notre nounours n’est pas le seul sur place, et les élèves découvrent leur professeur… Mais cette dernière sera t’elle aussi fiable qu’elle le prétend, et aidera t’elle vraiment nos lycéens ? On terminera cet avis en vous parlant des dessins, plutôt chouettes ! Le chara design est réussi et varié, et il ne manque que quelques planches présentant l’île pour parfaitement nous immerger et découvrir en détails les lieux. L’essence du jeu vidéo est néanmoins là, et c’est le principal !


A lire également : 


Danganronpa 2 nous fait voyager. Exit l’école de Kibôgamine : nos élèves se retrouvent sur l’île de Jabberwock, mais ne vont pas profiter longtemps de la mer et du beau temps. Monokuma leur annonce rapidement les règles de son jeu macabre, et le premier meurtre ne tarde pas à débouler. Bien écrit, ce premier tome est déjà riche en rebondissements, mettant en scène un procès durant lequel tout peut arriver. Les personnages commencent à se dévoiler (un peu timidement toutefois), et nous avons hâte de découvrir qui sera le prochain macchabée sur la liste ! Découvrez ce premier tome de Danganronpa 2 sur le site de Mana Books, juste ici !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *