TEST : Axiom Verge, comme un air de Metroid sur Nintendo Switch

Un scientifique décédé, une expérience ratée, un monde étrange rempli de créatures organiques et robotiques : voilà le topo ! Le scénario d’Axiom Verge se veut mystérieux, et l’IA qui vous accompagnera dès vos premiers pas dans l’aventure sera bien avare en informations. Que vous est-il arrivé ? Il faudra plonger dans ce jeu de plateforme/action, en 2D, pour le découvrir.


Image associée


Résultat de recherche d'images pour "axiom verge switch cover"Vous craignez les graphismes 8bits bien pixélisés ? Ne fuyez pas, et laissez une chance à Axiom Verge, un Metroid-like vraiment bien foutu ! Le jeu se veut donc résolument old-school, que ce soit dans sa partie graphique ou même sonore. Les musiques se veulent simplistes mais restent marquantes, et seuls quelques bruitages un peu stridents risquent de vous faire mal aux oreilles. Le bruit des armes rappellera aux anciens leurs plus belles heures sur leur bonne vieille NES. Le jeu se déroule en 2D, et mélange exploration et action. Comme dans les premiers Metroid, il s’agira de découvrir la map pour dénicher des bonus offensifs ou de santé, et récupérer des armes puissantes pour vaincre les boss ou débloquer certains passages. Vous risquez d’être souvent coincés face à un mur qui semble indestructible, jusqu’à découvrir une foreuse pour le détruire. Cet interrupteur semble inaccessible ? Il faudra trouver l’arme spéciale pour l’atteindre. Même si la progression se fait de manière naturelle, il vous arrivera parfois de tourner en rond en cherchant quoi faire. A l’ancienne on vous dit : le jeu ne propose que peu d’indications pour avancer dans l’intrigue.


Résultat de recherche d'images pour "axiom verge"


Les possibilités tout comme les armes se veulent variées, et renouvellent l’intérêt et le rythme le long des 5 heures (environ) nécessaires pour en voir le bout. Si les premiers ennemis ne sont pas très coriaces, le reste ne sera pas de tout repos. La difficulté augmente crescendo jusqu’à certains boss particulièrement imposants, que l’on pourra viser avec précision en utilisant la gâchette de la manette. Leurs paterns ne sont pas toujours ultra développés, mais certains donnent du fil à retordre, d’autant que la barre de vie a tendance à vite plonger. Il faudra fouiner partout et chercher un max de bonus pour ne pas trop galérer face à ces ennemis au design franchement réussi. A l’image du premier Prey sur Xbox 360 (mais en 2D cette fois-ci), les décors mélangent le mécanique et l’organique. Cela fonctionne plutôt bien et donne un côté parfois gore/craspec vraiment sympa. Même si le jeu se veut assez basique graphiquement, les différentes zones sont variées et plutôt grandes, et certains effets sont vraiment sympa. Le travail esthétique du jeu crée par Thomas Happ est à féliciter !


Résultat de recherche d'images pour "axiom verge wallpaper"


Le jeu ressemble forcément beaucoup à la saga Metroid, dont il s’inspire, mais n’hésite pas à apporter quelques nouveautés, comme ces interactions bien spécifiques avec certains décors. C’est graphiquement réussi, et faire apparaître ou disparaître des morceaux de décor apporte une certaine fraîcheur dans la jouabilité et le level design. Les amateurs de challenge pourront même opter pour le mode speedrun, histoire de jouer un peu du chrono ! Si vous aimez les jeux rétro et les Metroid, laissez-vous donc tenter par Axiom Verge et son aventure mystérieuse. On regrettera que certains boss manquent d’originalité, mais le travail réalisé sur le jeu est à saluer.

Notez que notre test a été effectué sur la version Nintendo Switch du jeu, qui se prête tout particulièrement à ce genre de jeu, et que le titre est disponible dès aujourd’hui !


Les +

  • un Metroid-like 8bits à l’ancienne
  • level design réussi
  • bonne durée de vie
  • des décors proposant une chouette identité
  • des boss globalement réussis
  • capacités et armement variés
  • quelques musiques vraiment marquantes

Les – 

  • certains bruitages assez désagréables
  • les paterns de certains boss limités
  • on tourne parfois en rond


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *