Avis Manga Doki-Doki : Le conte des Parias – Tomes 1 et 2

Nouveauté de ce mois de mars aux éditions Doki-Doki, « Le conte des Parias » propose d’emblée ses 2 premiers tomes, qui bénéficient d’une sortie simultanée histoire de nous embarquer dans son époque victorienne et son univers si particulier. Nous allons faire la connaissance de Wisteria, une jeune orpheline réduite à une vie d’esclavage, et de Marbas, un des diables les plus puissants sur terre. Deux êtres que tout oppose, et qui vont pourtant se retrouver liés par un pacte qui va les embarquer dans une aventure qui compte déjà 6 volumes au Japon. Nous avons eu la chance de recevoir les 2 premiers tomes du manga de Makoto Hoshino, et il est temps de voir si les promesses sont tenues !


Avis Manga Doki-Doki : Le conte des Parias - Tomes 1 et 2 blog manga lageekroomSynopsis : Londres, 19e siècle. Quand une jeune fille désœuvrée lie son destin à celui d’un diable solitaire… En cette fin du 19e siècle, deux êtres solitaires vivent chacun de leur côté dans un recoin de Londres, la grouillante capitale de l’immense Empire britannique. L’un est un diable, revenu de tout, qui n’attend plus rien de la vie ; l’autre est une petite orpheline enjouée malgré les terribles vicissitudes la vie. Puis un jour, leurs chemins se croisent et ces deux reclus décident de lier leurs destins et de partir à l’aventure… L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Manga Doki-Doki : Le conte des Parias - Tomes 1 et 2 blog manga lageekroom


La superbe couverture à l’ambiance déjà très travaillée de ce premier tome donne d’emblée envie d’en savoir plus. Wisteria est une jeune orpheline, séparée de son frère et obligée de faire la manche pour un prêtre aux intentions clairement mauvaises. Cette vie d’esclavage est une véritable torture pour elle, mais on apprend rapidement qu’elle vient de rencontrer Marbas, un diable qu’elle n’est pas censée voir. En effet, les diables sont invisibles aux yeux des hommes, et Marbas vit une bien triste vie d’immortel, lui qui est n’est plus vu par personne et qui a la sensation de ne plus exister. Mais Wisteria le voit, elle qui a ce don depuis sa naissance. Du coup, Marbas lui rend visite le soir pour lui raconter des histoires et lui donner un peu d’espoir et de joie, et lui explique même qu’il peut prendre apparence humaine pour interagir en société (mais cela lui demande beaucoup d’énergie). Mais lorsqu’elle apprend qu’elle va être vendue, elle décide de pactiser avec Marbas pour pouvoir rester avec lui. Nous vous laissons découvrir quel sacrifice elle devra faire pour sauver sa vie, mais ce sera le début d’une toute nouvelle aventure. Nos 2 héros sont bien différents : Marbas n’a pas besoin de manger ou de dormir, tandis que Wisteria rêve de découvrir le monde. Un monde clairement accrocheur, l’action se déroulant au 19ème siècle durant l’époque victorienne à l’ère de l’apogée industrielle au Royaume-Uni. Toutes les caractéristiques de cette période sont abordées dans ce premier tome, à commencer par certaines coutumes ou encore les tenues vestimentaires, mais le tout manque de décors d’époque et s’avère un peu cloisonné. Les différentes classes sociales sont abordées et détaillées, et ce premier tome ne manque pas d’informations. Nos 2 personnages vont se découvrir, mais devront faire avec les chasseurs de diables lancés à leurs trousses, dont un est bien connu de Wisteria.

Il se dégage une certaine élégance de ce premier tome. Le coup de crayon est précis et certaines illustrationssont  très détaillées, optant pour un style gothique du plus bel effet. Les personnages sont très classes et leurs tenues réussies, dommage une nouvelle fois que l’ensemble manque de décors. Ce premier tome opte pour un ton la plupart du temps sérieux, voire sombre, mais quelques petites touches d’humour apportent un peu de légèreté. Les débuts sont donc accrocheurs, et il est temps de nous plonger dans le tome 2 pour vous en parler.


A lire également :


Le conte des Parias – Tome 2 : « Après avoir scellé un pacte, un diable et une jeune fille se mettent en route à travers l’Angleterre de cette fin du 19e siècle à la recherche d’un bonheur tout simple ». Voilà donc notre improbable duo parti à l’aventure, à la découverte des petits plaisirs de la vie. Marbas commence tout doucement à s’attacher à Wisteria, tandis que cette dernière lui demande de décrire tout ce qu’il voit. En effet, la jeune orpheline a perdu la vue suite à son pacte avec son nouveau compagnon, qui n’est autre qu’un diable. Un simple voyage en train est alors le moyen pour nos 2 héros de ressentir des choses inédites, et Marbas redécouvre des paysages en apparence banals en les décrivant de façon détaillée à Wisteria. Ces 2 là partagent donc des instants de bonheur, mais qui risquent d’être de courte durée. Marbas apprend en effet de la bouche même d’un autre diable nommé Naberius (le cruel cerbère qui garde l’entrée des enfers) qu’un de leurs camarades s’est fait occire par l’ordre de l’épée. Cette milice poursuit et assassine en effet les diables dans tout le pays, et ceux des classes inférieurs sont les premiers à être touchés, mais les « 13 fléaux » commencent eux aussi à être traqués. Et l’un de ces chasseurs n’est autre que le frère de Wisteria, Snow, qui fait duo avec Takenami. Ce tome 2 est également synonyme de rencontres, et bien que le but de Marbas soit d’emmener Wisteria dans la région des Lacs pour qu’elle y rencontre un vieil ami du diable (censé avoir un don particulier qui pourrait être utile à la jeune fille), notre duo va faire escale dans la ville de Warrington, un lieu où d’étranges meurtres ont eu lieu… Ce tome 2 reprend donc les bases du premier, et renforce encore plus le lien entre Wisteria et Marbas, tout en enchaînant les événements avec un certain rythme. La fillette est attachante et Marbas compte bien la protéger de tous les dangers qui les guettent. L’émotion est également au rendez-vous, notamment lors de l’histoire liée à la ville de Warrington. C’est toujours aussi beau visuellement, et le voyage de nos héros nous fait admirer de chouettes environnements, ce qui manquait cruellement au premier tome. Nous avons hâte de découvrir le tome 3, qui sera disponible le 5 mai prochain aux éditions Doki-Doki !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.