Avis Manga Doki-Doki : The Alexis Empire Chronicle – Tomes 3 et 4

Après 2 premiers tomes particulièrement prenants, « The Alexis Empire Chronicle » a fait son retour en cette année 2021 avec les tomes 3 et 4, disponibles depuis le 6 janvier et le 10 mars dernier. Il est donc temps pour nous de revenir sur ces 2 volumes, et d’assister à la bataille sanglante tant attendue. C’est parti !


Avis Manga Doki-Doki : The Alexis Empire Chronicle – Tomes 3 et 4 blog manga lageekroomSynopsis : La province d’Eïdonia est en guerre et se retrouve plongée dans un stupide conflit engendré uniquement par la rancune de la maison Kriméria. Plus de trois mille soldats de l’armée krimérienne envahissent Eïdonia et font marche vers Eïdon, la capitale de la province. Mais, dans l’ombre, Eïdonia prépare minutieusement la riposte et les guerriers noirs se rapprochent du cœur de l’armée krimérienne. Lorsque résonnent les rugissements de Léonate, une grande bataille qui décidera du destin de l’empire s’engage.


Avis Manga Doki-Doki : The Alexis Empire Chronicle – Tomes 3 et 4 blog manga lageekroom


C’est une guerre épique qui a été teasée dans le tome 2, et même bien plus que ça tant les événements et les flashbacks ont réussi à nous faire comprendre les enjeux à venir. Pour résumer la situation : quasi 3600 soldats partent en guerre contre la province d’Eïdonia, avec à leur tête Schardt (le frère de Léonate), l’exécrable et vicieux Keynes, et Trame, un homme à la tête de mercenaires spécialiste des stratégies militaires. Ce dernier apporte un soutien important à Schardt, qui n’a que très peu foulé un champ de bataille dans sa vie, ce qui est clairement sa faiblesse. « L’intelligence ne fait pas tout » nous dit Sheala, qui met de son côté en place des stratégies de défense aux côtés de Léonate et d’Alan. L’aspect stratégique est donc une nouvelle fois primordial dans ce tome, prenant bien souvent le pas sur l’action. Mais nous allons néanmoins suivre l’arrivée des troupes ennemies, et ce point de vue s’avère vraiment intéressant. Alan a réussi à convaincre la plupart des siens d’abandonner les villages en laissant leurs biens personnels. Du coup, l’ennemi se remplit les poches et se traîne des chariots remplis du butin, ce qui les ralentit fortement. Mais Schardt et les siens restent confiants, et le flair de Trame est un sacré atout. Seul Keynes a du mal à se contenir, ce porc ne pensant qu’à capturer des femmes… On en vient du coup à douter du potentiel de Léonate et de son armée à renverser ces 3600 soldats prêts à en découdre… jusqu’à une attaque nocturne (dont le plan nous sera expliqué via un flashback) bien violente. La bataille reprend donc, avec des illustrations toujours aussi classes et des corps tranchés dans tous les sens ! Mais l’après-guerre sera semble-t-il plus compliqué qu’il n’y paraît.

Ce tome 3 propose un coup de crayon toujours aussi classe, avec des décors parfois sombres mais détaillés. On comprend parfaitement l’action, grâce à des plans et des annotations expliquant les stratégies. Malgré l’épaisseur de l’ouvrage et des textes parfois nombreux, on ne s’ennuie pas une seule seconde durant la lecture. Le côté léger du tome 2 laisse sa place à un ton plus sérieux, la bataille prenant le dessus. On notera enfin que le travail sur les personnages est vraiment réussi ! Léonate dégage de la puissance et du charisme, et Sheala fait une nouvelle fois preuve d’une grande intelligence. Alan n’est pas en reste, et se demande toujours s’il prend les bonnes décisions en tant que seigneur… La fin du tome lance un nouvel arc narratif, dont nous allons vous parler ci-dessous dans notre avis sur le tome 4 !


A lire également : 


Avis Manga Doki-Doki : The Alexis Empire Chronicle – Tomes 3 et 4 blog manga lageekroomThe Alexis Empire Chronicle – Tome 4 : A peine une bataille terminée qu’une autre s’annonce ! Après s’être entretenu avec l’Empereur de l’empire de Klaud (son père), Léonate se voit confier une nouvelle mission. Se rendre au mont Line et réprimer la rébellion menée par les mineurs, afin de récupérer leur territoire. On se doute que Léonate compte manipuler les praticiens, mais les mineurs, menés par Garaï, n’entendent pas se laisser faire. Comme dans le tome précédent, on découvre rapidement le point de vue de « l’ennemi », avec des flashbacks sur l’enfance de Garaï, Deal ou encore Tiki. On s’attache rapidement à ces personnages, malmenés par leurs tortionnaires qui ne se sont pas privés pour les exploiter. Leur rébellion s’avère donc justifiée, et cette colère est amplifiée par le discours d’un mystérieux personnage nommé Ange, qui pousse Garaï à se battre encore et encore. La bataille approche, et on découvre l’arrivée, de nuit une nouvelle fois, des troupes de Léonate. Garaï a lui aussi son plan pour décocher une flèche dans la tête de Léonate, mais tout ne se passe pas comme prévu, la stratégie de Sheala étant bien rodée. Les soldats de Léonate prennent donc l’ascendant sur les « rebelles », mais notre héros compte-t-il réellement tuer Garaï ? N’aurait-il pas un plan derrière la tête, avec pour objectif principal de récupérer ses terres ? Ce tome 4 est bourré de suspense et de tension, et l’action est toujours aussi bien mise en scène ! Des rebondissements sont à prévoir, et les dessins de Yû Satô font encore des merveilles, avec davantage de grandes illustrations par rapport au tome précédent. Le travail sur les personnages est toujours aussi bon, et les nouveaux venus s’intègrent parfaitement au récit et s’avèrent vite attachants ! On retrouve encore une fois de nombreuses indications géographiques et politiques, prouvant (même si ce n’est plus nécessaire) que l’œuvre de base est plus que riche ! Et la suite s’avère une nouvelle fois prometteuse : Léonate compte bien venger sa tante et s’en prendre au Duc de Dinkwood et à son frère Schardt !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.