Avis Manga Glénat : Wind Fighters – Tomes 1 et 2

L’auteur et dessinateur français Christophe Cointault est de retour en ce mois de juin, toujours aux éditions Glénat après l’excellent Tinta Run édité en 2018 malheureusement stoppé après son quatrième tome. Le nouveau projet de l’auteur s’appelle Wind Fighters, et son premier tome est disponible depuis le 17 juin ! Nous l’avons reçu, et il est temps de vous faire découvrir notre avis !

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 2, disponible depuis le 21 octobre 2020 –


Avis Manga Glénat : Wind Fighters - Tome 1 blog mangaSynopsis : Le Régime fait régner l’ordre d’une main de fer. La population courbe l’échine et ceux qui osent se rebeller – les courageux aventuriers – se font rares. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon décide de sauver sa sœur en s’opposant au terrible commissaire Bud, l’espoir renaît. Surtout si un baroudeur et un panda roux bipolaire déboulent dans le conflit… Un tel vent de liberté n’avait pas soufflé depuis les exploits de mythiques aventuriers… Les Wind Fighters ! Avec Wind Fighters, embarquez pour un tourbillon d’aventure ! Dans ce pur shônen d’action, suivez le destin explosif de Helio et Hope, un frère et une sœur propulsés au cœur d’une rébellion et lancés à toute allure dans un monde au bord du gouffre. Wind Fighters, le manga qui ne manque pas de souffle !


Avis Manga Glénat : Wind Fighters - Tome 1 blog manga


Wind Fighers est un shônen pur jus, et on sent que Christophe Cointault est un passionné du genre et qu’il en maîtrise les ficelles, et ce premier tome démarre à cent à l’heure, avec une scène mettant en avant notre héros Helio et sa sœur Hope face au gros méchant Bud et sa troupe. Ce dernier va avoir le malheur de coller une gifle à la jeune fille, ce qui va déclencher chez Helio une fureur digne d’un Vegeta. Malheureusement, nos héros vont se retrouver acculés par leurs ennemis, et ce sont Billy et Toaster, deux aventuriers, qui vont leur sauver la mise. Mais ceux-ci ne sont pas là par hasard et nous allons en apprendre beaucoup sur leurs motivations et l’histoire en général grâce à Billy dès les premières pages. L’aventurier nous parle de roches spéciales appelées fragments qui transmettent un pouvoir spécial lorsqu’on les touche. Il existe différents types de pouvoirs, et les maîtriser n’est pas à la portée de tous ! Helio semble particulièrement puissant dans son genre, mais un souci cardiaque lui met des bâtons dans les roues. L’univers se dévoile donc assez rapidement (quelques mystères sont néanmoins au rendez-vous) et le rythme est clairement emballant. Le ton général s’inspire beaucoup de One Piece ou encore de Dragon Ball, avec une bonne dose d’action mais surtout des personnages bourrés d’énergie et parfois loufoques. On citera par exemple Toaster, petit panda anthropomorphe bipolaire aussi craquant que barré, mais ultra attachant.

Ce premier tome de Wind Fighters parvient sans problème à convaincre, malgré une intensité parfois un peu trop débordante. Malgré ses problèmes de cœur, Helio vit son aventure à fond la caisse et est une véritable pile électrique, fonçant souvent tête baissée sans réfléchir. Il peut être pénible voire usant, mais s’avère très vite attachant lui aussi et veut toujours aider son prochain. Les scènes d’action ne manquent également pas de punch, et le coup de crayon de Christophe Cointault fait plaisir à voir. Malgré des cases ultra riches et dynamiques, la lisibilité est excellente et on se délecte des séquences de baston et des grosses patates de forain qui font mal. Les personnages ne sont pas en reste et notre troupe s’avère déjà riche en caractères ! Les visages sont très chouettes et on sent que le style de l’auteur s’est affiné depuis son œuvre précédent, avec notamment une meilleure gestion des proportions. Le tout est en tout cas très détaillé et une nouvelle fois parfaitement lisible. Notez que l’auteur propose également des fiches sur les personnages principaux pour en connaître tous les détails, quelques pages en couleur ainsi que des pages bonus en fin de tome. Celles-ci sont vraiment intéressantes et constituent une sorte de making-of blindé d’infos sur ses personnages, son univers et ses envies. Un bonus comme on aimerait en voir plus souvent ! Avec ce premier tome de Wind Fighters, on ne s’ennuie pas une seconde. La découverte de nos héros est intense et Christophe Cointault nous embarque dans le vif du sujet avec un rythme qui pourra en secouer certains mais qui pour nous va directement à l’essentiel. L’univers est déjà riche et l’action ne manque pas, le tout dans une lisibilité et une clarté qui font plaisir. Wind Fighters démarre fort et il nous tarde de voir si la suite poursuivra sur cette lancée !


A lire également : 


avis manga Wind Fighters - Tome 2 lageekroomWind Fighters – Tome 2 : « fraîchement débarqués à l’Oasis, Helio, Hope, Billy et Toaster rencontrent Laria, la terrible maîtresse des lieux. Pour échapper au Régime, elle n’a qu’un seul mot d’ordre : la discrétion ! Tandis que Hope explore son passé, Helio et Toaster filent s’entraîner avec les aventuriers. Seulement, pourront-ils rester discrets face aux exigences de leur professeur, le bien nommé “tonton Grabuge” ? » Frais et débordant d’énergie, le premier tome de Wind Fighters a su poser des bases solides et nous faire découvrir des personnages hauts en couleur. Avec ce deuxième volume, Christophe Cointault continue sur sa lancée et enrichit son univers, en intégrant pas mal de nouveaux personnages. Nous découvrons donc l’Oasis, un refuge dans lequel les aventuriers peuvent s’entraîner en tout sécurité, à condition de rester discrets. Leur but ? Devenir suffisamment puissants pour tenir tête au Régime et à sa dictature. C’est Tonton Grabuge (un personnage vraiment marrant) qui s’occupe de former les jeunes recrues et de les aider à développer leurs différents pouvoirs. Des équipes sont formées, et Helio retrouve son pote Toaster et fait la connaissance de Minty, une jeune femme croisée au début du tome. Notre trio va déjà faire preuve de tout son talent durant une épreuve qui nous fera découvrir les différentes capacités de chacun ! L’humour est toujours au rendez-vous, sans oublier l’action, et ça bastonne dans tous les sens ! Laria, la maîtresse des lieux, se met sur la tronche avec Billy (ils ont apparemment un passé commun), Helio retrouve un vieil ennemi dans un combat qui fait la part belle aux attaques spéciales toutes plus classes les unes que les autres, et Hope, la petite sœur d’ Helio (porteuse du Darkwind), va voir son mystérieux pouvoir refaire surface. Tout ceci est ultra riche, et les informations sont nombreuses, qu’elles concernent nos héros, les différents pouvoirs, ou encore l’univers en général. Christophe Cointault est ultra généreux et se fait plaisir, ce tome 2 faisant monter d’un cran la narration, qui s’avère ambitieuse. Les intrigues sont nombreuses et cette richesse fait vraiment plaisir, la lecture étant fluide du début à la fin. Mais il n’en faudrait néanmoins pas plus, histoire de ne pas tomber dans l’indigestion. Visuellement, ce tome 2 est vraiment dynamique, et encore plus réussi que le premier. Les personnages sont très travaillés, et certains regards (comme celui de Hope lorsqu’elle est « possédée ») sont très expressifs. Chaque personnage a son propre look, et la diversité est de mise. Non vraiment, on ne s’ennuie pas une seule seconde dans ce tome 2, aussi frais que nerveux, et il nous tarde de découvrir la suite de l’aventure ! Ce tome 2 est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.