Avis Manga Kana : 5 Minutes Forward – Tome 4

Comment sauver le monde en seulement 5 petites minutes ? C’est la question que nous pose Hiroshi Fukuda avec 5 Minutes Forward (Go-fungo no Sekai en japonais), une série en 7 tomes terminée au Japon dont le tome 4 est disponible depuis le 27 novembre aux éditions Kana via leur label Dark Kana. Qui sont les bouddhas qui massacrent les humains ? D’où viennent-ils ? Et comment s’en débarrasser ? Toutes ces questions fusent dans la tête de notre héros Yamato, qui va devoir tout mettre en œuvre pour changer le futur !


Avis Manga Kana : 5 Minutes Forward – Tome 4 blog manga lageekroomSynopsis : Yamato et ses camarades ont fait la rencontre d’Asuma Nanaôgi, un savant fou qui montre curieusement un grand intérêt pour les bouddhas. Il prétend pouvoir résoudre le mystère qui entoure ces derniers… Mais des hordes de Jizô attaquent soudainement son laboratoire ! Yamato, prêt à tout miser sur les recherches de Nanaôgi, décide de protéger coûte que coûte le laboratoire du scientifique. Mais le pire reste à venir…! Ce tome 4 est à découvrir sur le site de l’éditeur à cette adresse.


Avis Manga Kana : 5 Minutes Forward – Tome 4 blog manga lageekroom


Mais qui est donc Asuma Nanaôgi ? Le savant fou, que nos héros viennent tout juste de rencontrer, a récupéré un doigt de bouddha qu’il veut à tout prix ramener à son laboratoire pour faire des expériences, et trouver des réponses concernant ces monstres. Du coup, c’est une véritable horde qui colle aux basques de notre groupe de survivants, composée de bouddhas assoiffés de sang. Yamato va rapidement prendre la décision de protéger le savant et de l’escorter jusqu’à son labo. Nanaôgi va avoir besoin de 3 heures pour effectuer ses tests, et Yamato, Yûto, Caillasse et Jirô vont devoir se battre sans répit pour protéger le labo. Malheureusement, Kazuki et Ren ne les aideront pas et décident de partir de leur côté. La mère de famille souhaite protéger son fils et rattraper le temps perdu avec lui. Elle l’avoue elle-même : « il y a des gens qui étaient malheureux, même quand tout allait encore bien… Moi, je suis plus heureuse maintenant, car je suis avec mon fils ». On prend conscience, avec cette phrase, que modifier le futur changera forcément la vie de tous, en bien comme en mal… Jouer avec le temps ne sera pas sans conséquence… On découvre d’ailleurs les raisons pour lesquelles Kazuki pense ainsi, dans une scène plutôt touchante. Alors que la bataille fait rage et que notre équipe de 4 tient bon, malgré la fatigue et les blessures, un Amitabha couronné de classe S fait son apparition. En d’autres termes, c’est la cata ! Le monstre est immense et semble faire 2 à 3 fois la taille des immeubles les plus hauts de la ville. Rien qu’en marchant, il pulvérise tout sur son passage… Nous ne vous en dirons pas plus sur l’histoire, mais sachez que quelques révélations intéressantes sont au rendez-vous. Même si les interrogations restent nombreuses, on en apprend davantage sur le bouddhas et leur origine. Tout ceci est une nouvelle fois assez captivant !

Ce tome 4 ne fait pas dans la dentelle… C’est souvent violent, et des personnages importants y laissent leur peau… Même si Yamato en apprend de plus en plus sur la situation, et compte bien retourner dans le passé avec un maximum d’infos, les choses tournent souvent au vinaigre et on se demande comment nos héros vont se sortir de cette misère… Le dynamisme est une nouvelle fois présent, avec des bastons nerveuses et bourrines mais qui restent parfois un peu brouillonnes. Certaines illustration de destruction claquent bien, tout comme l’utilisation de l’Odd Genius, bien mise en scène. Le travail sur les bouddhas est excellent et certains font froid dans le dos. Quelques illustrations en double page n’auraient néanmoins pas été de refus !


A lire également : 


Il ne reste plus que 3 tomes à paraître pour découvrir le dénouement de 5 Minutes Forward. Le rythme ne faiblit pas, la violence et l’action sont de la partie, et quelques révélations viennent donner de la consistance à un scénario encore très mystérieux. On apprécie tout particulièrement le fait que chaque personnage puisse y laisser sa peau, créant une forme de tension permanente. La fin du tome est également très énigmatique, et promet de nouvelles révélations à venir.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *