Avis Manga Kurokawa : SINoALICE – Tome 1

Le premier tome de « SINoALICE », disponible depuis le 13 juillet dernier, a de quoi intriguer. Adaptation du jeu mobile du même nom signé Yoko Taro (NieR, Drakengard), le manga nous est annoncé comme étant « un conte de fée à ne pas mettre entre toutes les mains ». Une accroche qui se confirme avec une couverture qui annonce la couleur, mais il reste à voir ce que valent réellement ces débuts ! Nous avons eu la chance de recevoir ce premier tome (accompagné de son très joli press kit que l’on vous présente à la fin de l’article), et il est temps de vous donner notre avis !


Avis Manga Kurokawa : SINoALICE - Tome 1Synopsis : « Le début banal, d’une journée banale… »
« Un quotidien banal et moi, qui le suis tout autant… »

Un foyer normal, un lycée normal, des amis normaux. Peut-être même un amour normal également. La vie plate et monotone d’Alice se déroule sans événement notable.

Jusqu’au jour où deux étranges poupées lui posent une question en rêve :
« Quel est ton souhait ? »
« Que désires-tu de ce monde ? »

Le désir d’Alice va déformer son paisible quotidien peu à peu, jusqu’à l’entraîner dans un jeu de la mort avec d’autres filles chargées elles aussi d’un puissant « désir »…


Avis Manga Kurokawa : SINoALICE - Tome 1


Derrière cette adaptation manga du jeu de Yoko Taro, on retrouve Takuto Aoki au scénario, Jino au design des personnages, et Himiko, qui se charge des illustrations. Les premières pages débutent sur un rêve étrange, celui de notre héroïne Alice, qui mélange de manière volontairement confuse les notions de réalité, de monde, de début et de fin… « Quel est ton souhait ? Que désires-tu de ce monde » demandent les mystérieuses poupées à Alice, qui se réveille dans la foulée. Des questions existentielles bien loin du quotidien de la jeune fille, qui mène, comme elle l’affirme elle-même, une vie banale. Sa vie de lycéenne semble monotone également, malgré l’amour qu’elle éprouve pour son professeur. Mais ce dernier a une autre élève en vue, qui n’est autre que l’amie d’Alice. Les premiers événements, qui servent de prologue, s’enchaînent très vite (mais sont bien mis en scène, avec la volonté de créer une certaine confusion durant la lecture), et mènent à un événement qui va tout changer ! Difficile de vous en dire davantage sans spoiler, mais Alice va se réveiller dans un « autre monde » et faire la connaissance de personnages féminins inspirés de nos contes occidentaux célèbres. Mais on est loin du conte de fée, et ce premier tome va rapidement basculer vers l’horreur et la violence.

Comme annoncé, « SINoALICE » n’est pas à mettre entre toutes les mains. Certains thèmes forts sont abordés d’emblée (relation professeur/élève, rapport à la réalité), et l’arrivée d’Alice dans ce nouveau monde (elle se demande si tout cela est réel ou s’il s’agit encore d’un rêve) va nous plonger dans la violence. L’ensemble est encore bien mystérieux, mais il semblerait que notre héroïne ait des pouvoirs… Visuellement, c’est vraiment très beau, et un combat entre 2 personnages féminins (on vous laisse découvrir leur identité) est aussi violent que dynamique. Bras fracassé ou encore coup de pied ou de poing dans la tête sont de la partie, et certains coups font vraiment mal. Une fois le prologue passé et l’événement déclencheur vécu par Alice, tout s’enchaîne, et on arrive même trop vite à la fin du tome ! Ce n’est pas la première fois que nous assistons à ce genre de jeu macabre entre des personnages inspirés des contes occidentaux, mais cela n’a pas toujours été une franche réussite. Dans le cas présente, c’est déjà très accrocheur (malgré un petit air de déjà-vu), nerveux et souvent violent, et ce premier tome donne clairement envie de découvrir la suite, qui sera disponible le 8 septembre prochain.


Avis Manga Kurokawa : SINoALICE - Tome 1


Avis Manga Kurokawa : SINoALICE - Tome 1


Avis Manga Kurokawa : SINoALICE - Tome 1


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.