PS5 : on rejoue à Split/Second en streaming via le PS Plus Premium

Vous le savez sans doute déjà, Sony propose depuis peu différents abonnements à son PS Plus. La version la plus complète, le PS Plus Premium, permet de bénéficier des jeux du mois, d’un catalogue de jeux PS4 et PS5, mais également (et c’est ce qui nous intéresse aujourd’hui) de remonter le temps et de découvrir des classiques PSP, PS1, PS2 ou encore PS3 ! Aujourd’hui, c’est un jeu PlayStation 3 que nous avons relancé ! Sorti en 2010, développé par Black Rock Studio (à qui l’on doit Pure) et édité par Disney Interactive Studios, Split/Second Velocity avait su nous convaincre à sa sortie et s’avère toujours aussi explosif ! C’est parti pour ce petit retour en arrière.


PS3 : on rejoue à Split/Second en streaming via le PS Plus PremiumAvant toute chose, il est bon de préciser que, pour le moment, les jeux PS3 ne sont accessibles qu’en streaming. Impossible de les installer sur le disque dur de la console donc, et il faudra se contenter d’une résolution en 720p et de votre connexion internet. Autant dire que si vous n’avez pas la fibre, c’est mort. Une fois le jeu lancé, il est possible d’accéder à un menu PS3 afin de notamment synchroniser ses trophées durement gagnés. On notera qu’il n’est pas possible de faire des captures d’écran, et que les touches Select et Start sont accessibles en pressant le pavé tactile de la DualSense (à gauche pour Select, à droite pour Start). Voilà qui est dit, et il désormais tant de nous lancer dans la carrière de Split/Second et d’enchaîner les épisodes !


PS5 : on rejoue à Split/Second en streaming via le PS Plus Premium


Nous avons la chance d’avoir la fibre et le streaming s’est parfaitement bien passé. Certes, les 720p piquent un peu sur nos télés modernes, mais l’ensemble tournait très bien, à un ou deux ralentissements près (sans doute liés au jeu et non à la connexion). Split/Second est, on vous le rappelle, un jeu de voiture. Mais pas n’importe quel jeu de bagnole, et on peut dire que ça va péter dans tous les sens. Dites-vous simplement que le jeu semble avoir été réalisé par Michael Bay ! Split/Second, c’est de l’arcade pure, avec des courses intenses qui rendent les mains moites. On ne se contente en effet pas de se tirer la bourre, et il va falloir profiter de l’aspiration de vos adversaires, faire des sauts et bien sûr déraper un max pour remplir votre jauge de destruction ! Une fois remplie, il sera possible « d’interagir » avec les décors, et un symbole vous préviendra lorsque l’on pourra faire péter un élément de l’environnement.

En gros, quand on appuie sur le bouton, on fait péter un truc, avec pour objectif de détruire par la même occasion l’adversaire à proximité. On pourra déclencher l’explosion d’un véhicule au bord de la route, le largage d’un baril explosif par un hélico, ou encore faire péter un immeuble pour qu’il s’effondre sur les autres bagnoles. Et lorsqu’on remplit sa jauge au max, on fait carrément exploser un pan entier du décor, ce qui « ouvre » un nouvel itinéraire sur la piste. Les courses sont ultra dynamiques, ça pète dans tous les sens, et c’est ultra jouissif, d’autant que la prise en main est instantanée (il existe plusieurs véhicules avec chacun leurs caractéristiques). Attention, le jeu est loin d’être facile, et on pourra déplorer que l’IA triche à mort. Soit elle vous attend, soit elle vous dépasse au dernier moment comme une balle. On est parfois premier tout le long de la course avant de se faire déchirer dans les 100 derniers mètres et de louper une place sur le podium. Ouais, ça énerve !


PS5 : on rejoue à Split/Second en streaming via le PS Plus Premium


Split/Second, c’est du Burnout en plus bourrin ! On participe à des courses classiques, des courses d’élimination, des duels face à des hélicos ou des poids lourds, le tout dans une ambiance explosive et sans temps mort. Le tout est présenté façon téléréalité, en mode « ouais on va tout faire péter !!! », et ça fonctionne vraiment bien. Alors oui c’est répétitif, mais on se marre, et c’est visuellement très beau. Dommage, une nouvelle fois, que la résolution soit bloquée en 720p, car le jeu a encore méchamment de la gueule. La sensation de vitesse est au rendez-vous, et on pourra même débloquer des raccourcis pour optimiser ses tours ! C’est malgré tout parfois le bordel à l’écran, tant ça pète de partout. Autant vous dire que lorsqu’on assite au crash d’un avion sur la piste d’atterrissage et qu’il faut se faufiler entre le réacteur qui vient de se détacher, la carcasse de l’appareil, les flammes et la fumée, ce sont les réflexes qui prennent le pas !


A lire également : 


Forcément, en rejouant à Split/Second Velocity, on a un pincement au cœur en pensant à son studio de développement, fermé par Disney Interactive Studios en 2011. Split/Second est toujours aussi jouissif, accessible et nerveux, et nous avons beaucoup aimé le redécouvrir ! Si vous cherchez un jeu de course qui pète le feu (dans tous les sens du terme), vous devriez y jeter un œil ! On ne cracherait pas sur une suite !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.