Avis Manga Meian : Gannibal – Tome 1

On continue aujourd’hui notre découverte des ouvrages en provenance de l’éditeur Meian avec le premier tome de leur série « Gannibal ». Autant vous prévenir tout de suite, on change totalement de registre par rapport au manga précédent, qui n’était autre que le très bon « Unsung Cinderella ». Direction la campagne profonde dans « Gannibal », avec ce premier tome qui nous a mis une petite claque. C’est parti !


Avis Manga Meian : Gannibal - Tome 1 blog manga lageekroomSynopsis : Daigo Agawa, policier de son état, a été détaché à Kuge, un village de montagne reculé. Bien que la communauté l’accueille chaleureusement lui et sa famille, la mort d’une vieille villageoise fait jaillir des doutes quant à la normalité de ce lieu… Une série d’évènements étranges, le sentiment d’exclusion, une tension permanente… Découvrez tous les tourments de ce village empreint d’ostracisme, dans un thriller riche en suspense. Ce premier tome est à découvrir sur le site de l’éditeur à cette adresse.


Avis Manga Meian : Gannibal - Tome 1 blog manga lageekroom


Daigo Agawa et sa petite famille débarquent à Kuge, un petit village de montagne, pour prendre ses fonctions de policier. L’endroit est accueillant, les paysages sont dépaysants, et Daigo commence tout doucement à prendre ses marques et à faire connaissance avec la population locale. Il se donne à fond pour son travail, ce qui ne manque pas d’exaspérer sa femme qui se coltine tous les cartons du déménagement. Mais pour bien s’intégrer, il faut faire des sacrifices, et Daigo passe donc beaucoup de temps à l’extérieur. On découvre également sa petite fille Mashiro, qui ne parle pas mais va néanmoins faire la connaissance de ses nouveaux camarades d’école. Malgré quelques engueulades de couple, l’arrivée de la famille se passe plutôt bien, mais la découverte du cadavre d’une femme dans la forêt va quelque peu bouleverser les choses. Est-ce l’œuvre d’un ours ? Ou d’un habitant du village ? Les questions commencent à se poser, d’autant que le prédécesseur de Daigo (l’ancien policier local donc) a mystérieusement disparu. On sent que la pression monte de page en page, et le comportement de certains habitants est assez surprenant, mais pas dans le bon sens du terme. Sous couvert d’humour, certains autochtones mettent la pression à Daigo, jusqu’à aller le braquer avec un fusil en pleine forêt. De quoi inquiéter notre héros, qui va pousser un peu plus loin ses investigations. Les derniers mots de son prédécesseur étaient : « les habitants du village sont cannibales ». Avait-il raison ?

L’auteur Masaaki Ninomiya pose les bases dans ce premier tome de « Gannibal », et il faut avouer que ça marche vraiment très bien et que l’ambiance est excellente. On se doutait que les choses allaient rapidement mal tourner, mais les événements s’enchaînent avec intelligence et le suspense est total. La couverture de ce tome n’est à notre sens pas tellement représentative de son contenu, plus fin qu’il n’y parait. Le comportement au départ tout à fait normal des habitants change petit à petit, avec des réactions souvent surprenantes voire violentes dans les paroles et les gestes. On reste sur le qui-vive, comme Daigo, qui se demande parfois s’il ne ferait pas mieux de se tirer fissa de ce village avec sa famille… Mais son professionnalisme prend le dessus, et il compte bien tirer au clair toute cette histoire. Ce n’est sans doute pas la décision la plus sage, mais son courage est assez admirable. Il se dégage de ce premier tome une ambiance lourde, proche d’un « Massacre à la tronçonneuse » ou autre « Détour Mortel » (dans une moindre mesure), le tout étant amené de manière bien plus subtile. On se retrouve également face au décalage culturel entre les gens de la ville et les gens de la campagne. Un acte à priori normal pour certains des habitants du village choquera le citadin qu’est Daigo, et à juste titre. Les mœurs et les coutumes sont bien différentes, même si certaines dépassent clairement les limites. On terminera avec un mot sur le visuel, vraiment très bon, qui colle parfaitement à l’ambiance générale de l’ouvrage. Les visages sont souvent inquiétants, et on sent le malaise provoqué par certains lieux, riches en détails. C’est vraiment très beau, souvent saisissant, et le côté réaliste de l’ensemble fait parfois froid dans le dos.


A lire également :


Ce premier tome de « Gannibal » (nous reviendrons d’ici quelques temps sur les suivants, le tome 4 étant disponible dès le 23 février prochain) prend clairement aux tripes, et sans mauvais jeu de mot. L’ambiance de ce manga horrifique est lourde mais les événements s’enchaînent subtilement, faisant grimper la tension. Notre héros Daigo et sa famille viennent de mettre les pieds dans une sale affaire, et la suite promet d’être vraiment tendue. Nous avons hâte de la découvrir !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.