TEST : Martha is Dead, aussi dérangeant qu’annoncé ?

Si nous attendions avec une grande impatience Martha is Dead, c’est parce que le précédent jeu du studio italien LKA, The Town of Light, avait su nous convaincre malgré son manque flagrant de budget. Avec Martha is Dead, le studio semble franchir un cap, en termes de visuels mais également de mise en scène. Mais si le jeu fait parler de lui, c’est également à cause de la censure dont sont victimes les versions PS4 et PS5 du jeu (merci Sony) ! Et ça tombe bien, puisque nous avons eu la chance de recevoir une version PlayStation 5 du jeu, l’occasion de voir ce qu’il a dans le ventre, et si la censure a une nouvelle fois fait des ravages. C’est parti !


TEST avis critique Martha is Dead PS5 jeu horreur narratif lageekroom Evacuons immédiatement le sujet censure. Oui, Martha is Dead a subi quelques modifications (non présentes sur les versions PC et Xbox), ce qui explique notamment le report des versions physiques. Mais peut-on réellement parler de censure ? Le jeu vous prévient d’emblée que si vous êtes susceptibles d’être gênés par le sang, l’automutilation, la nudité ou encore les démembrements, il est préférable que vous alliez voir ailleurs ce qui s’y passe. Un texte informatif plus impressionnant qu’il n’en a l’air, même si certaines séquences sont clairement malsaines. Et cette censure alors ? Tout d’abord, il faudra bien penser à désactiver l’option de censure dans le menu (activée d’office), pour ne pas se coltiner des fondus au noir à la place de ces fameuses séquences. Si vous avez bien pensé à désactivé l’option, vous n’en manquerez pas une miette. Les versions PS4 et PS5 contiennent au final l’intégralité des scènes, à une différence près : elles ne sont plus interactives. Plus besoin d’appuyer sur les boutons pour faire certaines atrocités, le jeu le fera de lui-même, façon cinématique. Ce n’est pas dérangeant, et cela place tout simplement le joueur en spectateur et non acteur de la scène. Cela n’empêche heureusement pas de s’immerger dans le jeu, dont l’ambiance est particulièrement réussie.


TEST avis critique Martha is Dead PS5 jeu horreur narratif lageekroom


Attention toutefois : si vous n’aimez pas les jeux narratifs à la première personne, type walking-simulator penchant vers l’horreur psychologique, Martha is Dead ne vous fera pas changer d’avis. Le jeu comporte en effet les qualités et les défauts du genre. Commençons par les qualités, et la principale : l’ambiance du jeu est excellente. Votre personnage, Giulia, découvre le cadavre de sa sœur jumelle Martha dans le lac non loin de la maison. Jalouse du traitement réservé à Martha, largement préférée par sa mère (certains dialogues sont particulièrement marquants), Giulia va prendre son identité en faisant passer le cadavre de sa sœur pour le sien. Voilà le pitch de départ, qui va réserver bien des surprises, la narration étant vraiment bonne. De jour Giulia va mener l’enquête sur la mort de sa sœur, avant de sombrer dans des cauchemars plutôt horribles la nuit, à base de visions et de visages dépecés. On ne vous en dira pas plus pour ne rien vous gâcher, mais sachez que le récit sait prendre son temps (malgré une certaine lenteur, mais nous y reviendrons) pour mieux nous surprendre, et proposer des séquences psychologiquement dérangeantes. Toute cette histoire de censure reste stupide à nos yeux, mais sachez que le jeu est à réserver à un public averti.


TEST avis critique Martha is Dead PS5 jeu horreur narratif lageekroom
Certains décors sont franchement jolis

Ce qui fonctionne également très bien, c’est le contexte historique. L’histoire se passe en Italie, durant la Seconde Guerre mondiale, et les bruits des avions et des coups de feu dans la forêt oppressent le joueur. Giulia est la fille d’un général nazi, et la résistance rôde. On s’y croit vraiment grâce à la radio de la maison, allumée en permanence pour écouter les informations et les musiques d’époque, mais également grâce à de nombreux détails visuels comme sonores, comme ces avions qui survolent la demeure. La zone autour de la maison est relativement ouverte, et l’ambiance dans la forêt, de jour comme de nuit, et particulièrement pesante. Ajoutez à cela toute l’histoire autour de la Dame Blanche du Lac, issue du folklore local, et on en vient à se demander ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Les développeurs arrivent à nous perdre et à nous faire douter. Pour obtenir certains indices en lien avec les énigmes, il sera possible d’utiliser un appareil photo d’époque, avec de nombreux accessoires à débloquer. Son usage est excellent, proche du réalisme, et il faudra même aller développer ses photos dans la chambre noire. Certes, les différentes étapes ont été simplifiées, mais ça fonctionne vraiment bien !


TEST avis critique Martha is Dead PS5 jeu horreur narratif lageekroom
Une fois les photos prises, il faudra les développer

Venons-en maintenant aux choses qui fâchent : le rythme du jeu est lent. Les 7 heures nécessaires à le terminer une première fois (en accomplissant tous les objectifs secondaires, hors collectibles) pourront vous paraître longues. Votre personnage est en effet très lente (même en sprintant), et les objets avec lesquels interagir ne sont pas toujours bien visibles, malgré les indicateurs. On tourne parfois un peu en rond avant de réaliser que l’on est passé à côté de l’objet lié à notre quête. On prendra également en exemple l’énigme du télégraphe, sympathique mais qui s’étire beaucoup trop. Et lorsqu’il faut se déplacer à l’autre bout de la map, en passant par la forêt par exemple, le trajet semble être interminable. Même si un brin d’exploration est permis, les développeurs ont semble-t-il oublié de finaliser certaines zones (pas de murs invisibles, rivière sans fond), ce qui fait que l’on passe parfois à travers le sol pour chuter indéfiniment. Mais le pire restent les freezes dont nous avons souffert sur cette version PS5. Durant les 3 premières heures de jeu, aucun problème, puis un freeze est apparu, puis un autre. Durant une bonne de jeu, nous avons été victime d’une vingtaine de plantages, aléatoires la plupart du temps (liés à la sauvegarde auto ou aux temps de chargement peut-être ?). Puis passée cette heure maudite, plus aucun soucis jusqu’à la fin du jeu. Nous devons vous avouer avoir failli abandonner, mais l’envie de découvrir la suite de l’histoire était trop forte. Heureusement, tout s’arrange ensuite, mais de nombreux joueurs sont victimes du problème, en tout cas d’après les retours sur certains réseaux sociaux. Espérons que les développeurs vont rapidement arranger ça.


TEST avis critique Martha is Dead PS5 jeu horreur narratif lageekroom


Terminons avec un mot sur les graphismes et la DualSense ! Martha is Dead propose 2 modes graphiques, un boostant la résolution, et un autre en 60 images par seconde. Etant donnée la relative lenteur du jeu, et malgré le confort des 60fps, nous vous conseillons d’y jouer en 4K. C’est beaucoup plus joli, et nettement plus propre, le titre ne souffrant que de quelques petits ralentissements en extérieur. Globalement, le jeu est très beau, parfois photoréaliste, et on prend plaisir à découvrir les différentes pièces de la maison et les extérieurs, parfois de nuit mais également sous un soleil écrasant. Les cinématiques sont elles-aussi de qualité, et les dialogues bien écrits. On sent que l’équipe de développement est montée d’un cran depuis The Town of Light, et il ne reste qu’à corriger les bugs techniques évoqués plus haut. Concernant la DualSense, elle s’en sort vraiment très bien. On ne s’y attendait pas, et pourtant, la manette de la PS5 fait le job sur Martha is Dead, avec des petites vibrations bien pensées en rythme à gauche et à droite lorsque l’on marche, des gâchettes qui résistent lors de certaine séquences, et une utilisation intéressante du haut-parleur de la manette lorsque l’on passe un coup de téléphone.


TEST avis critique Martha is Dead PS5 jeu horreur narratif lageekroom


Si vous n’aimez pas les jeux narratifs d’horreur psychologique, Martha is Dead ne vous fera sans doute pas changer d’avis. Et pourtant, malgré son rythme assez lent et ses problèmes techniques sur PS5, le jeu de LKA a des atouts à faire valoir. L’ambiance est excellente, le récit est aussi mystérieux que malsain, et on a clairement envie de découvrir la vérité sur les événements. Martha is Dead ne mise pas que sur ses scènes choquantes et propose un vrai fond, et quelques chouettes idées comme l’utilisation de l’appareil photo (plus poussée que dans les autres jeux du genre). Très joli visuellement, et bénéficiant d’un excellent sound design (le contexte historique y est pour beaucoup), le jeu propose une durée de vie correcte pour le genre et un prix de vente tout à fait convenable. Si vous aimez le genre, il devrait vous plaire ! Attention toutefois : dans l’attente d’un patch correctif (les développeurs y travaillent au moment où nous écrivons ces lignes), la version PS5 souffre de nombreux plantages en milieu de jeu. Espérons que cela soit rapidement corrigé, car le jeu le mérite clairement !


Les +

  • l’ambiance, excellente
  • le contexte historique, bien intégré au récit
  • très joli visuellement
  • récit accrocheur, qui donne envie d’en découvrir les mystères
  • mise en scène de qualité
  • l’utilisation de l’appareil photo
  • certaines séquences clairement dérangeantes
  • sound design et musiques au top
  • doublages italiens ou anglais au choix

Les –

  • la lenteur du personnage…
  • … et du rythme en général
  • des soucis techniques sur PS5 (dont des freezes à répétition !)
  • des allers-retours un peu lourds
  • quelques ralentissements en extérieur

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.