Avis Manga Chatto Chatto : Dragon Metropolis – Tome 2

Le premier tome de Dragon Metropolis est parvenu, grâce à des personnages réussis, un chouette dynamisme et un très beau travail sur les décors et les expressions de nos héros, à nous immerger dans l’univers steampunk de l’auteur taïwanais Barz Jr. Prévue pour durer 5 tomes, la série a vu son deuxième volume arriver chez nous le 14 août 2020 aux éditions Chatto Chatto. Les bases étant posées, il restait à voir si la narration allait pouvoir encore gagner en puissance. C’est parti !


Avis Manga Chatto Chatto : Dragon Metropolis – Tome 2 blog manga lageekroomSynopsis : La dynastie des dragons, pays riche d’une histoire vaste. Long Zhengyi, amnésique, est témoin d’une rixe dans la rue et vient porter secours à un propriétaire se faisant insulter. Il se retrouve alors involontairement mêlé à l’affaire douteuse du « renouveau des veines du dragon » À la tête de ce projet un certain Tuoba Han, mais qui sont les puissants qui l’observent avec attention dans l’ombre? Pour quelle raison cette mystérieuse fonctionnaire nommée Cao Xuanzi mène t’elle cette enquête secrète ?


Avis Manga Chatto Chatto : Dragon Metropolis – Tome 2 blog manga lageekroom


Long Zhengyi est amnésique et se réveille dans la ville de Dragon Metropolis, avec sur lui un mystérieux carnet de notes, une clé et un porte-feuille. Pourquoi est-il ici ? Quels secrets renferment ces fameuses notes, et pourquoi celles-ci lui demandent de fuir la ville à tout prix ? Telles étaient les questions posées par le premier tome de Dragon Metropolis, qui est parvenu à sa sortie à nous plonger de bien belle manière dans son univers, malgré des personnages nombreux et une narration un poil complexe et confuse. Mais la fin du tome laissait notre personnage face au gros balèze Han, à la tête d’une entreprise qui compte réaménager le quartier avec des technologies nouvelles, quitte à balayer les traditions. L’impact de la modernité sur les traditions est donc fort, et les habitants mécontents semblent disparaître dans d’étranges circonstances. Long va donc enquêter sur tout ça, accompagné de Cao Xuanzi, une fonctionnaire de la cour impériale aux jambes aussi longues que puissantes, la jolie You étant cette fois-ci reléguée au second plan. Le message écolo n’est pas toujours très subtil mais il s’avère efficace, et les enjeux sont intéressants. Ce deuxième tome parvient d’ailleurs à monter en puissance en terme de narration, et se concentre sur une enquête qui réserve son lot de surprises et qui va conduire nos personnages dans les conduits des « veines du dragon ». L’immersion est donc excellente, et on se retrouve pris dans l’enquête assez facilement, qui fait intervenir un personnage important croisé dans le premier tome. On retrouve les thèmes forts de l’auteur, comme la lutte des classes, la course à la technologie, le modernisme qui écrase et fait disparaître petit à petit les traditions, le tout proposant un ton souvent sérieux entrecoupé de quelques touches d’humour qui fonctionnent plutôt bien.

Là ou le premier tome de Dragon Metropolis s’inspirait beaucoup à nos yeux de l’excellent Dark City d’Alex Proyas, cette suite lorgne également du côté de Matrix Revolutions, avec une représentation organique des machines qui fait parfois froid dans le dos. Le rendu est très réussi, et le coup de crayon de l’auteur y est également pour quelque chose. Les dessins sont précis et détaillés, et nous avons trouvé le tout moins fouillis que dans le premier tome, qui était parfois un peu trop riche. Notre héros est attachant, et sa volonté de sauver à tout prix les habitants de la ville est admirable. Le personnage de Han s’avère lui aussi étonnant, n’étant pas tout noir et ayant vécu des traumatismes étant enfant. On est loin du manichéisme habituel que l’on trouve dans ce genre d’oeuvre. Une nouvelle fois, la qualité de l’ouvrage est excellente, avec une belle illustration à déplier en début de tome, un papier épais et un très beau contraste des illustrations. Le mélange tradition chinoise/steampunk est bien rendu, que cela concerne les décors ou encore les tenues des personnages.


A lire également : 


Après un premier tome réussi mais un peu confus et parfois trop dense, Dragon Metropolis monte en puissance dans ce tome 2 avec une histoire qui gagne en intérêt et qui se concentre sur une enquête prometteuse. L’immersion dans cet univers steampunk est excellente et la cohérence est au rendez-vous, l’auteur proposant une nouvelle fois des thèmes forts parfaitement intégrés et des personnages charismatiques. La narration est elle aussi meilleure, et met en valeur des illustrations toujours aussi riches et plus lisibles que dans le tome précédent. Ce deuxième volume se place donc un cran au dessus du précédent en se concentrant sur l’essentiel. Espérons que la suite soit du même acabit. 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *