Avis Manga Glénat : Tokyo Revengers – Tome 6

Alors que nous avons appris il y a quelques jours que Tokyo Revengers allait être adapté en film live, c’est le tome 6 du manga édité aux éditions Glénat qui débarque le 4 mars prochain. Nous venons de nous plonger dans cette lecture fraîchement arrivée, et il est temps de vous donner notre avis sur cette histoire de guerre des gangs et de voyage dans le temps qui nous captive à chaque nouvelle sortie. C’est parti !


Avis Manga Glénat : Tokyo Revengers – Tome 6Synopsis : Takemichi est déterminé à prendre le contrôle du Toman pour sauver Hinata. Mais s’il veut se débarrasser de Tetta Kisaki, il doit d’abord convaincre Baji de revenir auprès de Mikey. Lorsque Takemichi découvre la raison pour laquelle Baji a quitté le clan, la situation semble désespérée…

 


Avis Manga Glénat : Tokyo Revengers – Tome 6


A chaque nouveau tome, nouveau plan ! Difficile de ne pas perdre de vue la motivation principale de notre héros Takemichi (sauver sa petite amie Hinata) tant l’histoire gagne en complexité de tome en tome. Les guerres des gangs sont une nouvelle fois au centre des débats, et ce tome 6 démarre sur un flashback nous présentant Mikey, Draken ou encore Baji. Ce dernier est au cœur de cet arc narratif, et on apprend rapidement qu’il est à l’origine du meurtre du frère de Mikey. La mission de Takemichi, qui consiste à le faire revenir dans le clan, s’annonce donc extrêmement compliquée. Le Toman est donc en guerre avec le Valhalla, et Takemichi va retourner dans le présent pour aller glaner de nouvelles informations auprès de Draken, incarcéré. Il va apprendre que le Valhalla a pris le contrôle du Toman à cause des actions de Mikey. Difficile pour Takemichi de bien tout saisir, mais sa mission est simple : se rendre à nouveau dans le passé et empêcher Baji de mourir. Il est clair que le lecteur qui débarque dans Tokyo Revengers durant ce tome 6 ne va strictement rien comprendre à l’histoire (un petit résumé en début de tome ne serait d’ailleurs pas de refus). Les personnages sont nombreux, tout comme les trahisons. Les événements s’enchaînent mais avec un minimum de concentration, l’immersion est totale. On ne peut que saluer la qualité d’écriture de Ken Wakui, qui parvient à constamment relancer son intrigue en y apportant de nouveaux éléments, le tout restant toujours cohérent. Avec les infos dont il dispose, Takemichi va donc faire en sorte de sauver Baji pour éviter que le destin soit une nouvelle fois chamboulé. Même si on a parfois du mal à faire le lien entre tout ça et la mort de Hinata, il faut avouer que le scénario est vraiment prenant !

Une nouvelle fois, ce tome met de côté la baston malgré quelques patates bien placées qui font mal. C’est durant le tome 7 que la bataille fera rage, ce tome 6 étant une nouvelle fois axé sur les relations entre les personnages et les événements amenant vers la future confrontation entre les 2 gangs. On apprécie comme toujours le coup de crayon de l’auteur, qui parvient à faire passer les émotions sans forcer. Le charisme de Mikey et Draken explose page après page, et Takemichi n’est pas en reste. Celui-ci reste concentré sur sa mission, mais il retrouvera malgré tout Hinata le temps de quelques pages, pour une séquence émotion réussie. On notera également un très beau travail sur les arrières plans, qui enrichissent de façon naturelle les cases sans les surcharger, mais également sur les cheveux des différents protagonistes, qui aident par ailleurs bien à les distinguer.


A lire également : 


Ce tome 6 de Tokyo Revengers poursuit sur sa lancée et pose les dernières bases de son nouvel arc narratif avant la confrontation tant attendue qui se déroulera dans le tome 7. Le scénario reste complexe et tout bien saisir demande pas mal de concentration durant la lecture. Takemichi tente comme toujours le tout pour le tout pour sauver sa belle, et on espère que la situation ne dégénérera pas trop dans la suite. On le sait bien : malgré des plans bien huilés, rien ne se passe jamais comme prévu…


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *