Avis Manga Kana : Kingdom of Knowledge – Tome 3

Le manga « Kingdom of Knowledge » a fait son retour ce 19 mars 2021 aux éditions Kana via leur label Dark Kana. Ce seinen en 4 tomes est l’œuvre du mangaka Serina Oda dont c’est la première série, et il faut dire que le rythme est au rendez-vous. Il est donc temps de retrouver le jeune Fei et ses amis, qui comptent bien terrasser l’Empire et récupérer le royaume de Marc ! C’est parti pour notre avis !


Avis Manga Kana : Kingdom of Knowledge – Tome 3 site manga lageekroomSynopsis : Afin de venger la mort de ses compagnons, Riou se dirige tout seul vers le repaire de leurs assassins. Il s’apprête à affronter une armée historique à la solde de l’Empire. Quelle est la véritable puissance des chars antiques du terrible Layarde !? De son côté, Fei élabore un plan secret, puis vole à la rescousse de Riou… Ce tome 3 est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.

 


Avis Manga Kana : Kingdom of Knowledge – Tome 3 site manga lageekroom


Une fois encore, si vous vous fiez à la couverture de ce tome 3 et à ses magnifiques couleurs, vous allez être surpris. « Kingdom of Knowledge » fait en effet partie du label Dark Kana de l’éditeur, et son histoire réserve des séquences parfois sombres et violentes. La race des humains est pointée du doigt au début de ce tome 3 (on rappelle que la série en comportera 4), et en particulier l’odieux Layarde et son armée, à la solde de l’Empire. Ce tyran capture en effet les demi-elfes et les considère comme du bétail, ce qui en fait un ennemi redoutable pour Riou et les siens. Et c’est justement Riou qui va prendre les devants pour protéger sa communauté, en partant seul attaquer l’armée de Layarde. Si les choses commencent plutôt bien, Riou étant particulièrement habile avec son arc (il est capable de tirer 2 flèches en même temps et enchaîne les assassinats), Layarde va sortir son plus gros atout : ses chars antiques équipés de boucliers. Acculé, Riou sera sauvé in-extremis par Fei et les siens, dans une bataille totalement épique qui réserve des moments visuellement superbes. Fei fait une nouvelle fois preuve d’ingéniosité et met en place un plan parfaitement huilé, appris lors de ses lectures : le plan de la pêche des embusqués d’Iehisa Shimazu ! Mais il ne faut pas oublier que la quête principale de notre petite troupe est de se rendre au sommet des trois nations de Xerxès. Marc compte bien participer à ce rassemblement pour y demander de l’aide et ainsi récupérer son royaume. Détruire l’Empire, récupérer un royaume dont les habitants ont été laissés sur place : des projets risqués mais capitaux pour la survie de nos héros !

Difficile d’en dire plus sans spoiler, mais sachez qu’un personnage se joindra à Lei et les siens dans leur quête. Ce tome 3 est intense et propose un rythme souvent effréné, la mise en scène étant particulièrement efficace. Les scènes d’action sont détaillées et certaines illustrations bien sombres mettent dans l’ambiance. Il faut avouer que l’ensemble est un peu bavard, notamment lorsque les personnages expliquent le plan qu’ils sont en train de mettre en place, alors que nous l’avons déjà parfaitement compris. On retrouve également des plans larges très chouettes concernant les environnements. Chaque nouveau lieu (ville, champ de bataille) et présenté de manière détaillée. Mention spéciale également aux visages ainsi qu’à certaines fulgurances de violence qui en jettent et parviennent même à surprendre.


A lire également :


Le scénario de ce tome 3 passe clairement au second plan pour laisser place à l’action et à la découverte de nouveaux personnages. Le rythme est intense et l’action est au rendez-vous, le ton étant la plupart du temps sérieux, malgré quelques séquences un peu plus légères. La fin du tome monte néanmoins d’un cran dans la narration, et le prochain volume (qui sera, on le rappelle, le dernier) promet une certaine tension politique. Rendez-vous le 14 mai prochain pour en avoir le cœur net !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *