Avis BD Glénat : Space Connexion – Tome 1

Disponible depuis le 11 mai 2022 aux éditions Glénat, la bande-dessinée « Space Connexion » regroupe des histoires courtes qui abordent certains thèmes chers à la science-fiction ! Derrière cette œuvre prévue en 2 tomes, on retrouve Romain Baudy (au dessin) et El Diablo (au scénario), qui ont déjà travaillé sur différentes productions d’animations. Ce premier tome est-il parvenu à nous embarquer dans ses différentes histoires ? C’est ce que nous allons voir !


Avis BD Glénat : Space Connexion lageekroomSynopsis : Le projet Space Connexion réunit des nouvelles « coup de poing » sous une thématique commune : la rencontre extra-terrestre ! Thème certes déjà exploré en bande dessinée, la rencontre du 3e type a toujours été traité en réponse à l’actualité d’une époque donnée. Anxiogène dans les années 50 en pleine guerre froide, pleine d’espoir dans les années 80 (grâce à l’œuvre de Spielberg), horrifique dans les années 90… elle est le reflet d’un état d’esprit du monde. Avec cet album artistique, on plonge en 2010, une époque pleine d’incertitude. Les menaces se sont multipliées, qu’elles soient d’ordre écologique, diplomatique, pathologique, sanitaire… L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis BD Glénat : Space Connexion lageekroom


Ce qui nous pose parfois problème, lorsque nous nous lançons dans un récit fait d’histoires courtes, c’est l’immersion. Il est en effet difficile d’entrer pleinement dans un récit qui doit aller à l’essentiel du fait de sa courte durée, et certains ouvrages du genre ont eu du mal à nous accrocher. Mais malgré nos réticences, « Space Connexion » s’est avéré vraiment prenant, avec différentes histoires bien ficelées et qui se mettent rapidement en place sans être expédiées. Et même si la première histoire, nommée « Abduction », se termine un peu vite à nos yeux (malgré ses qualités), l’ensemble est efficace et parvient à gérer ses thématiques intelligemment. Ce sont en tout 4 histoires qui vous attendent, plus ou moins longues mais clairement originales. Le récit « Coup d’approche », très court, vous fera certainement sourire, tandis que « Pandémie » s’inscrira totalement dans le contexte actuel. Notre histoire préférée est sans aucun doute « Les Gardiens », qui aborde des thèmes importants comme le racisme et l’écologie, en prenant davantage le temps de se développer. On passe quoi qu’il en soit d’une histoire à une autre avec intérêt, et ce premier tome, bien qu’un peu court (on n’aurait pas craché sur une ou deux histoires supplémentaires), est à conseiller si on aime le genre !

On reconnait sans mal la patte de Romain Baudy, notamment au niveau des visages. Les couleurs sont parfaitement bien choisies (en fonction des décors) et ce premier tome est vraiment dynamique. Chaque récit a sa propre identité visuelle, et les auteurs ne se privent pas pour nous envoyer en pleine poire certaines dérives de l’être humain, souvent détestable dans son comportement. Finalement, ne mérite-t-on pas ce qui nous arrive ? C’est la question que l’on se pose lorsque les militaires attaquent sans réfléchir des extraterrestres venus aider l’humanité à se débarrasser d’un virus. Aveuglés par le pouvoir, l’argent et l’égoïsme, certains humains mettent tous les autres en péril. « Vous pouvez constater que ces créatures, malgré une apparente technologie avancée, ne sont dirigées que par des instincts de survie primaires et des émotions basiques ». Vous vous en doutez, ce ne sont pas des humains qui prononcent cette phrase.


A lire également :


Ce premier tome de « Space Connexion » est un peu court, et son premier récit se termine trop vite à nos yeux, mais l’ensemble est vraiment convaincant et immersif malgré nos craintes. L’enchaînement des différents récits est réussi, c’est très chouette visuellement, et certains thèmes abordés font mouche et résonnent avec le contexte actuel. On n’aurait pas craché sur un ou deux récits supplémentaires, et nous allons du coup attendre le prochain tome avec impatience.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.