Avis Manga Kana : 100 Bucket list of the dead – Tomes 3 et 4

C’est reparti pour l’invasion de zombies ! Après 2 tomes bien fun, « 100 Bucket list of the dead » a fait son retour en novembre dernier avec un nouveau volume qui va voir nos héros quitter Tokyo. Direction Gunma pour Akira et son pote Kenichirô, notre héros comptant bien continuer à faire toutes les choses marquées sur sa liste. L’aventure continue donc, et nous ne sommes pas au bout de nos surprises. C’est parti pour notre avis !

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 4, disponible depuis le 4 février 2022 –


Avis Manga Kana : 100 Bucket list of the dead tome 3 critique lageekroomSynopsis : À deux doigts de craquer à cause des mauvais traitements dont il fait l’objet sur son lieu de travail, Akira Tendô, 24 ans, retrouve son insouciance naturelle quand une invasion de zombies vient mettre fin à son calvaire. Il commence à lister les 100 choses qu’il souhaiterait faire avant d’être à son tour transformé en zombie, avec tout d’abord des choses simples comme ranger son logement ou boire de la bière en pleine journée. Il est ensuite amené à quitter Tokyo, infesté de zombies, pour se rendre dans la préfecture de Gunma où résident ses parents. Cependant, en chemin, se dresse sur sa route son ancien chef tyrannique… Entre les zombies et le supérieur d’Akira, quelle cause de mortalité est à traiter en priorité ?


Avis Manga Kana : 100 Bucket list of the dead tome 3 critique lageekroom


Après avoir bourlingué dans Tokyo en esquivant des hordes de zombies, Akira et Kenichirô décident donc de se rendre dans la préfecture de Gunma. Et quoi de mieux qu’un camping-car pour faire le trajet ! Nos héros pensent en effet qu’il s’agit du véhicule idéal, robuste et tout confort pour passer des nuits agréables. Ils se dirigent donc au salon du camping-car, et retrouvent Shizuka. Décidemment, Akira croise bien souvent la jeune femme, qui va finir par accepter de prendre la route avec eux. Mais alors qu’ils débâtent pour savoir quel véhicule choisir (Shizuka étant toujours aussi réfléchie dans ses décisions), les zombies débarquent et forcent notre trio à mettre les voiles ! Direction Gunma donc, mais une herse, placée sur la route, va les freiner sérieusement. Kenichirô tombe de sa moto et se blesse, tandis que le camping-car est immobilisé. Pire, le groupe d’individus à l’origine de l’accident est dirigé par Gonzô Kosugi, l’ancien chef d’équipe d’Akira. Autant dire que ce dernier va voir ses angoisses revenir à la charge, surtout lorsque Gonzô va le forcer à travailler pour lui en échange de soins pour son ami et des réparations pour le camping-car.

Le pauvre Akira va donc revivre de bien sombres moments qu’il pensait avoir laissé derrière lui. La force de persuasion de son chef est grande, et il parvient même à manipuler Akira… Heureusement, Shizuka est là pour le soutenir. Cette dernière a elle aussi souffert de l’autorité lorsqu’elle était enfant, de celle de son père plus précisément. Son personnage gagne clairement en développement dans ce troisième tome, et elle trouve sa place dans le groupe. Les zombies restent un peu en retrait, même s’ils viennent nous faire un petit coucou de temps en temps histoire de faire monter l’adrénaline. C’est l’aspect humain qui est davantage mis en avant dans ce tome, et les relations humaines plus précisément. Un thème que l’on retrouve souvent dans les films de zombies : qui est le plus dangereux dans tout ça, le bouffeur de chair ou l’homme lui-même, qui profite toujours des situations de ce genre pour asseoir son pouvoir et exploiter les autres. Gonzô est à ce titre un personnage détestable, et on en viendrait presque à souhaiter qu’il se fasse croquer par un zombie. Mais ce passage éprouvant pour Akira va lui permettre de grandir encore, et il ne fait aucun doute que notre héros montera en puissance dans les prochains tomes. Visuellement, c’est une nouvelle fois très sympa, un peu gore mais surtout dynamique, avec un découpage parfois resserré et parfois plus aéré. Au final, ce tome 3 de « 100 Bucket list of the dead » s’inspire une nouvelle fois du cinéma, et reprend les codes de Georges Romero. Qui est le plus dangereux lors d’une invasion de zombies ? Le zombie, ou l’être humain ? C’est la question que l’on se pose, et certaines maltraitances persistent, même après la fin du monde. Akira souffre dans ce tome, émotionnellement surtout, mais en ressortira grandi. Shizuka gagne quant à elle en développement, et rejoint nos héros pour leur future destination ! Nous avons hâte de les retrouver en 2022.


A lire également : 


avis critique manga 100 Bucket list of the dead - Tome 4 lageekroom Kana100 Bucket list of the dead – Tome 4 : « Après avoir réussi à surmonter la relation abusive qui le maintenait sous le joug de son ancien supérieur hiérarchique, Akira se remet en route vers le village de ses parents. Mais le trajet n’est pas de tout repos, peuplé de zombies et semé de nouvelles missions à accomplir ! Sushis, sources chaudes, maison dans les arbres… Les occasions de s’émerveiller ne manquent pas pour Akira et ses compagnons, qui profitent à fond de leur voyage, tout en gardant un oeil sur les zombies ! »

L’épopée d’Akira et ses compagnons se poursuit ! Notre héros en a bien bavé dans le tome précédent, devant aller puiser dans ses dernières ressources pour prendre le dessus sur son ancien patron. Ce douloureux passé derrière lui, Akira va pouvoir aller de l’avant, toujours en évitant les hordes de zombies qui ne demandent qu’à le bouffer. Mais notre petit groupe va rapidement faire une rencontre, en la personne de Béatrix Amerhauser, une jeune allemande aux formes généreuses fan de la culture et des coutumes japonaises. Son rêve : manger des sushis auprès d’un chef dans un restaurant de Takasaki. Un nouvel objectif se profile pour Akira, qui compte bien barrer une nouvelle ligne de sa liste de choses à faire. Le personnage de Béatrix apporte beaucoup de fraîcheur dans ce tome 4, et elle en connaît un rayon sur le Japon ! Elle s’intègre bien au groupe, qui n’en oublie pas sa mission principale : rejoindre le village des parents d’Akira. Ces derniers sont-ils toujours en vie ?

Ce tome 4 alterne entre courses-poursuites avec les zombies (et même des sangliers zombifiés) et séquences plus légères qui prêtent à sourire et qui rapprochent nos personnages. Lorsque ces derniers se mettent à la recherche de sources d’eau chaude pour prendre un bon bain, on se doute que tout ne se passera comme prévu, et que certains auront plus de mal que d’autres à se déshabiller. Le côté pop-corn est totalement assumé, et on s’amuse bien une nouvelle fois, avec un rythme qui ne faiblit pas. Le scénario tient sur un timbre poste, il faut l’avouer, mais on suit avec plaisir les pérégrinations de nos héroïnes et héros, toujours aussi attachants. Malgré la simplicité globale du récit, la fin laisse entrevoir une suite accrocheuse, et la tension pourrait monter d’un cran, avec l’arrivée de nouveaux personnages. Visuellement, c’est toujours aussi réussi et souvent nerveux dans le découpage, notamment lorsque les morts-vivants attaquent en masse. « 100 Bucket List of the Dead » poursuit donc sur sa lancée, et ce tome s’avère une nouvelle fois bien fun. Nous n’avons pas été déçus.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.