Avis Manga Kana : Cigarette and Cherry – Tomes 5 et 6

Quel joie de recevoir un nouveau tome de « Cigarette and Cherry« ! Le manga de Daishirô Kawakami, disponible dans la collection  « Life » des éditions Kana, nous accroche à chaque nouveau volume et retrouver cigarette, blondinette ou encore notre kôhai toujours aussi maladroit et timide fait grave plaisir ! Mais un nouveau personnage a fait son apparition à la fin du tome 4, un jeune homme poli qui souhaite intégrer l’équipe et travailler au café. Les choses vont-elles être chamboulées par son arrivée ? C’est ce que nous allons voir.

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 6, disponible le 3 septembre 2021 –


Avis Manga Kana : Cigarette and Cherry – Tome 5 blog lageekroomSynopsis : le kôhai qui voulait prendre soin de sa senpai s’est vu repoussé par celle-ci. Il s’est alors mis en tête qu’elle le détestait, mais les pensées de la jeune femme sont tout autres. Peu de temps après, un homme est venu au café Kalanchoe afin de passer un entretien d’embauche. Est-ce que Blondinette va tomber amoureuse de ce garçon très sérieux ?


Avis Manga Kana : Cigarette and Cherry – Tome 5 blog lageekroom


C’est le 21 mai prochain que ce tome 5 sera disponible, et nous avons la chance de pouvoir vous en parler avec un peu d’avance. Cigarette a été particulièrement dure avec le kôhai, qui pensait pourtant lui rendre service et lui faire plaisir en lui apportant des courses alors qu’elle était malade. Il s’est donc pris une petite claque lorsqu’elle lui a demandé de partir, ce qui remet beaucoup de choses en cause. Et l’arrivée d’une nouvelle tête au café n’arrange rien, surtout que le jeune homme en question, appelé Namajime, semble sérieux et à l’opposé du kôhai. Serait-il une menace ? En plus de ça, Namajime est un garçon plutôt direct, qui n’hésite pas à dire ce qu’il pense. On assiste rapidement à des séquences vraiment drôles, durant lesquelles le kôhai se montre particulièrement hostile et joue au petit chef. Mais c’est du côté de blondinette que les yeux de Namajime vont se tourner, elle qui n’a jamais eu de rendez-vous avec un garçon. La jeune femme sera largement mise en avant dans ce tome, au point de laisser cigarette en retrait. Mais cigarette reste importante à notre récit, et n’hésitera pas à aider blondinette à préparer son premier rendez-vous. Sa classe et son tempérament posé sont une aide précieuse pour blondinette, beaucoup plus dynamique et excitée. On accompagne donc blondinette à son rendez-vous, jusqu’à son inscription à des séances de sport pour perdre un peu de poids. Mais les choses sont un peu plus compliquées que prévu, et le fameux rendez-vous va prendre une tournure inattendue.

On suit une nouvelle fois nos personnages avec plaisir, même s’il faut avouer que ce tome n’est pas transcendant. L’humour est là, l’écriture et la narration sont bonnes, mais nous avons néanmoins une petite préférence pour les tomes précédents. Malgré tout, le fait de faire intervenir un nouveau personnage et de mettre en avant blondinette évite la redondance des situations, et certaines séquences entre le kôhai et sa senpai valent le détour, notamment une en particulier que nous vous laisserons découvrir. Les choses évoluent avec une certaine délicatesse, et nos héros ne savent parfois pas comment se comporter face à certaines situations. Le charisme de la senpai n’est plus à démontrer, et le kôhai et sa maladresse sont toujours aussi attachants. On a clairement envie qu’il se bouge et fasse avancer les choses, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Visuellement, c’est une nouvelle fois du tout bon, avec des visages réussis et des petites scènes bonus entre les chapitres vraiment sympathiques. Même s’il n’est pas le meilleur de la série, ce tome 5 propose de jolies choses et la lecture s’avère toujours aussi agréable. « Cigarette and Cherry » est une série que nous aimons beaucoup, qui nous raconte avec justesse l’histoire de personnages auxquels nous sommes attachés. Même si, comme nous le disions précédemment, ce tome 5 n’est au final pas le meilleur de la série, il s’avère agréable à lire et prend le risque de mettre en avant d’autres personnages que nos héros habituels. L’humour et la fraîcheur sont au rendez-vous, mais un certain mystère entoure toujours une cigarette aussi calme qu’énigmatique. Que désire-t-elle réellement ? Nous en saurons sans doute un peu plus dans le prochain tome, mais attention à ne pas trop faire traîner les choses pour ne pas tomber dans une certaine lassitude.


A lire également : 


avis critique manga Cigarette and Cherry – Tome 6 lageekroomCigarette and Cherry – Tome 6 : terminer la lecture d’un tome de « Cigarette and Cherry » est toujours un mélange de frustration et de plaisir. De frustration tout d’abord, parce que les choses avancent plus lentement qu’on le souhaiterait, mais surtout parce que la lecture est bien trop courte (150 pages environ). Mais du plaisir, principalement, parce que retrouver cette galerie de personnages si attachants fait du bien ! Blondinette et Namajime ont vécu un premier rencard délicat, qui s’est vu écourté par la jeune femme. Maladroit, Namajime n’a pas su employer les bons mots et s’en veut, car il ressent des choses pour blondinette, qui va rapidement lui pardonner. Le duo fonctionne bien, et les caractères de chacun sont bien détaillés. On apprécie d’ailleurs toujours autant les « accrochages » entre blondinette et le kôhai, qui filent souvent la banane. Certaines répliques sont clairement bien envoyées et font sourire ! Et on retrouve évidemment avec grand plaisir dans ce tome 6 notre duo de choc, à savoir le kôhai et sa senpai, le tout accompagné d’une révélation de taille : la jeune femme a pris la décision d’arrêter son travail au café.

Comment le kôhai va-t-il réagir ? Vous vous en doutez, sa maladresse légendaire fait son retour et il en fait, comme d’habitude, beaucoup trop, au point que cela impacte sa santé. Il en devient même exécrable avec blondinette et Namajime, ses collègues, qui commencent à en avoir plein le dos. Comme d’habitude, le gérant du café sera de bon conseil pour le jeune homme, qui est encore loin d’être un homme, contrairement à ce qu’il pense. « L’histoire d’amour de ce puceau va-t-elle déboucher sur quelque chose ? » C’est la question qui est posée à la fin de ce tome, toujours aussi agréable à lire et qui fait une nouvelle fois preuve de beaucoup de retenue, tout en apportant quelques éléments intéressants au récit. Cigarette va-t-elle enfin se libérer de ses angoisses et se confier ? La lecture, bien que trop courte à notre goût, est fluide et agréable, avec de nombreuses pages bonus qui font sourire et un découpage aéré. On apprécie également toujours autant le travail réalisé sur les visages, et Daishirô Kawakami sait vraiment les mettre en valeur. Plus accrocheur que le tome précédent, ce sixième volume s’avère au final convaincant et apporte quelques éléments intéressants, donnant envie de découvrir la suite de l’histoire. On rappelle que la série comportera 11 tomes au final.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.