Avis Manga Kazé : Chainsaw Man – Tomes 9 et 10

Lancée en France le 11 mars 2020 aux éditions Kazé, la série « Chainsaw Man » en est déjà à son neuvième tome ! Disponible depuis le 7 juillet dernier, ce nouveau volume fait suite à un combat d’anthologie entre la 4e Section Spéciale et les démons des enfers, qui va laisser des traces aussi bien physiques que mentales. Aki, Denji et Power auront malgré tout peu de temps pour se remettre des derniers événements, car l’expédition punitive contre le démon-flingue se rapproche. Comment nos héros vont-ils s’en sortir ? C’est ce que nous allons voir !

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 10, disponible depuis le 8 septembre 2021 –


Avis Manga Kazé : Chainsaw Man – Tome 9 critique manga lageekroomSynopsis : Au terme d’un combat titanesque, la 4e Section Spéciale l’emporte sur ses ennemis grâce aux pouvoirs enflammés de Denji ! Et alors même que les derniers démons se rendent, Makima, impitoyable, choisit de les achever. Ebranlé par cet affrontement, Aki hésite désormais à s’engager contre le démon-flingue… mais Makima a plus d’un tour dans son sac pour le convaincre !


Avis Manga Kazé : Chainsaw Man – Tome 9 critique manga lageekroom


La série de Tatsuki Fujimoto monte en puissance, en témoigne l’annonce de son adaptation en anime via un trailer clairement excellent ! En ce qui concerne le manga, nous aimons son côté barré, violent et jusqu’au-boutiste, mais nous devons avouer que quelques tomes nous ont moins emballés. Après un tome 8 explosif et ultra généreux, nous avions du coup un peu peur de retomber dans un faux rythme, mais, on vous rassure de suite, ce n’est pas le cas ! Certes, ce tome 9 commence plus « calmement », s’intéressant à nos personnages après leur dernier combat, et le fait de souffler un peu fait du bien. Mais tout n’est pas rose, et Power est traumatisée par le démon-ténèbres. C’est du coup Denji qui doit s’occuper d’elle pour qu’elle ne perde pas pied. Aki, qui vient de se recueillir sur la tombe de sa famille, demande au capitaine Kishibe de dispenser la 4e Section du combat à venir contre le démon-flingue. Il a clairement envie de protéger Denji et Power, mais Makima ne va pas l’entendre de cette oreille et leur demander de participer à l’attaque. Sa demande étant finalement un échec, Aki va lui aussi se joindre à eux, mais une vision du futur va le perturber : lui et Power vont mourir, massacrés par Denji. Tout ceci est donc bien mystérieux, d’autant que le comportement de Makima est de plus en plus louche. La lutte contre le démon-flingue prend des proportions encore plus grandes, et les enjeux sont très importants, et notamment politiques. L’Amérique, l’Union Soviétique ou encore la Chine sont en possession d’un certain pourcentage du corps du démon, et la nation en possession de la part la plus importante de son corps aura largement l’ascendant sur les autres. Nous vous laissons découvrir la suite, mais il sera question de vente d’armes et d’une guerre à venir… Rien de bien joyeux donc…

Ce tome 9 se concentre donc sur son récit, ce qui est une bonne chose, surtout si la narration est intéressante. Et c’est le cas, car les mystères sont au rendez-vous et Makima est plus charismatique que jamais. Les personnages sont bien écrits, et même si l’action est au second plan, on a droit à quelques scènes de destruction en fin de tome qui envoient du lourd. Et que dire du design du démon responsable de tout ça, pas très fin mais très classe sur bien des points. Et même si il nous faut toujours quelques pages pour nous faire à ces visages atypiques (on a depuis le début un peu de mal avec les profils des personnages), l’ensemble est réussi et le mangaka sait faire monter la sauce quand il le faut. La fin du tome est en tout cas très accrocheuse ! Ce tome 9 de « Chainsaw Man » est au final une réussite. Les personnages sont bien écrits et les relations gagnent en intérêt. Makima est charismatique et mystérieuse, et on sent bien qu’elle tire quelques ficelles dans la guerre à venir, dont les enjeux grandissent. Après la mise en place des nouveaux éléments narratifs, le fin du tome envoie vraiment du lourd. La suite, ce sera pour le 8 septembre prochain !


A lire également :


avis critique manga chainsaw man tome 10 éditions Kazé LageekroomChainsaw Man – Tome 10 : on peut dire que le tome 9 de « Chainsaw Man » était riche en événements et surtout en rebondissements ! C’est une véritable guerre qui se prépare (et qui a déjà commencé), et les Etats-Unis ont dépêché le démon-flingue pour arrêter Makima, qui s’avère être le démon-domination. Alors qu’il commençait à se prendre d’affection pour Denji, Aki s’est transformé en hominidémon-flingue et s’est présenté face à lui pour l’affronter. Le tome 10 démarre d’ailleurs sur ces mots : « Aki est mort ». Le pauvre Denji est dévasté et n’a plus goût à rien. Le jeune homme totalement insouciant du début de la série a bien changé, a grandi et mûri, mais en a bavé aussi. Il tente de retrouver un semblant de vie auprès de Power, mais Makima va de nouveau se mêler à tout ça. Alors que l’on pense qu’elle offre à Denji des moments de répit, elle va clairement le manipuler et se débarrasser définitivement de tout ce qui compte pour lui. Pauvre Denji, qui va qui plus est revivre une expérience douloureuse de son passé…

Ce tome 10 est clairement accrocheur, mais également surprenant. De part sa narration principalement, vraiment déroutante. On est souvent perdu, se demandant si ce que l’on découvre page après page est bien réel ou non, avec un décalage assumé entre les séquences. On arrive presque à ressentir les émotions de Denji, qui va basculer dans la violence la plus totale. On est donc un peu paumé en découvrant ce tome, mais il est difficile de décrocher tant on sent que l’arc narratif va toucher à sa fin. Et que dire des visuels, tout simplement splendides. Même si nous avons toujours dit avoir du mal avec les visages des personnages, le coup de crayon de Tatsuki Fujimoto prend clairement tout son sens quand l’action fait parler d’elle. C’est la foire aux grandes illustrations, aux gerbes de sang et aux séquences de destruction, et on peut dire que ça claque ! Mais derrière cet aspect bourrin et violent, il y a Denji, un personnage qui a gagné en épaisseur et qui s’avère bien plus complexe qu’on aurait pu l’imaginer à la découverte des premiers chapitres, lui qui ne pensait qu’à peloter les nanas. Si la série a connu des hauts et des bas à nos yeux, elle s’avère vraiment passionnante depuis quelques tomes, et nous avons hâte de découvrir la suite !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.