Avis Manga Kazé : Mashle – Tome 4

La série « Mashle », débutée le 7 avril 2021 chez Kazé, en est déjà à son quatrième tome. Mash Burnedead n’en est donc pas à sa première baston, et si les débuts étaient prometteurs mais un peu classiques, le tome 3 de la série s’est avéré un cran au dessus. Cette suite va-t-elle poursuivre sur cette lancée ? C’est ce que nous allons voir. 


Avis Manga Kazé : Mashle – Tome 4 manga lageekroom critiqueSynopsis : Chose promise, chose due ! Mash parvient à atteindre Abyss et lui donne un coup de boule magistral, brisant ainsi son masque. Désormais à visage découvert, le deuxième Croc de Magia Lupus révèle son secret et redouble d’agressivité. Pendant ce temps, Dot doit affronter une mage bimarque. Pour reprendre le dessus, il abat alors son atout maître… Après ces évènements, Mash se dirige vers la dernière porte, prêt à infliger une correction méritée à Abel. Mais il n’a pas encore atteint son but qu’il croise l’élu divin qui l’attaque par méprise !


Avis Manga Kazé : Mashle – Tome 4 manga lageekroom critique


C’est sur un bon gros coup de boule des familles que se terminait le tome 3 de « Mashle », dans un duel opposant notre héros et Abyss, le numéro 2 de Magia Lupus, un sorcier qui dissimule son visage derrière un masque. On a d’ailleurs découvert que Magia Lupus enlevait des élèves de l’académie pour leur voler leur mana, et Mash et ses potes sont partis au secours de Lemon, capturée. Tout ça pour dire que même si l’objectif principal de Mash reste la recherche de pièces pour devenir élu divin, tout est prétexte à se bastonner. Et de ce côté là, on en a pour notre argent, et ça frappe sec dès les premières pages de ce tome 4. Dot affronte de son côté une mage bimarque, et on en apprend davantage sur sa marque à lui, qui semble décupler sa magie lorsqu’il se met en colère. Rayne Ames, un élu divin, va lui aussi débarquer au milieu de tout ce bazar et croire que Mash est dans le camp de méchants. Il est à la recherche des sbires d’Innocent Zero, une organisation clandestine qui trempe dans les trafics en tout genre. Le récit tente donc de proposer un peu de suspense, mais il faut avouer qu’il passe en second plan, et qu’on préfère profiter des affrontements et des punchlines de Mash.

Visuellement, c’est très chouette, et largement au dessus des tous premiers chapitres de la série. Comme nous le disions dans notre avis sur les 3 premiers tomes, le mangaka Hajime Komoto se fait plaisir, aussi bien en termes de visuels que lorsqu’il détourne les codes du genre. Le coup de crayon est plus fin, plus précis, et les détails sont largement plus nombreux dans ce tome 4, notamment au niveau des ennemis. Le délire des pantins, on l’a déjà vu récemment dans « Chainsaw Man » (du même éditeur), mais ça fait toujours son effet. Les visages ont également gagné en détails, et sont plus facilement identifiables. Mais malgré toutes ses qualités visuelles et un rythme qui ne faiblit pas, il faut avouer que ce tome ne vole parfois pas très haut. C’est du 100% pop-corn, et ça divisera forcément lors de la lecture.


A lire également : 


Lorsque nous sondons la communauté, certains hurlent de rire en lisant « Mashle », tandis que d’autres lèvent un sourcil. De notre côté, nous sommes entre les 2. C’est sympathique, ça défoule, et il faut prendre « Mashle » pour ce qu’il est : un pur divertissement. A voir si cela pourra continuer sur la longueur, une certaine lassitude risquant vite d’arriver. Le personnage de Mash reste malgré tout intéressant, et nous sommes curieux d’en découvrir plus sur Innocent Zero. Espérons dans le prochain tome !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *