Avis Manga Kazé : Jagaaan – Tome 12

La dernière fois que nous avons parlé du manga « Jagaaan » de Muneyuki Kaneshiro et Kensuke Nishida, c’était au mois de janvier dernier. Autant dire que l’attente fut longue pour découvrir ce douzième tome, disponible depuis le 1er juillet aux éditions Kazé. Après un tome 11 rythmé et bourré d’action, il nous tardait de retrouver Norman Noface, dont les plans ont été jetés à l’eau. La Team Jagasaki a remporté une victoire, mais pas la guerre, et de nombreuses surprises attendent nos héros. C’est parti pour notre avis !


Avis Manga Kazé : Jagaaan – Tome 12 lageekroom critique mangaSynopsis : la Team Jagasaki a mené brillamment son opération d’infiltration. Grâce aux informations obtenues, elle dévoile enfin au public les malversations du boss de Deader Land, Norman Noface, ruinant ainsi tous ses plans. Hélas, la victoire est de courte durée… Mikazuchi, dont le passé douloureux est révélé, est bien décidé à écraser Jagasaki !


Avis Manga Kazé : Jagaaan – Tome 12 lageekroom critique manga


Action, suspense, infiltration : la mission de la Team Jagasaki censée mettre à mal le plan de Noface a été une belle réussite dans le tome 11, et nous sommes passés par toutes les sensations, pour terminer sur un combat complètement épique. On retrouvait une nouvelle fois ce cocktail qui nous plaît tant, mélangeant action, humour, sexe et punchlines dans ta face ! Ce tome 12 ne va pas déroger à la règle, si ce n’est que les scènes de sexe sont cette fois-ci nettement moins présentes. On a bien droit au petit pelotage habituel, mais les scènes explicites sont absentes, ce tome préférant mettre en avant le passé de certains personnages importants et les états d’âme de Jagasaki. Tout ceci n’est bien entendu absolument pas gênant, au contraire, mais cela rend-il ce volume tout public ? Pas spécialement, car la violence est au rendez-vous, avec cette ambiance sombre et malsaine qui fonctionne toujours autant. Mikazuchi et son fils sont au cœur de ce tome, et la résurrection du gamin fait l’objet d’un développement intéressant. On découvre leur passé, et les raisons de la mort de l’enfant, que nous vous laissons découvrir par vous-même (même si l’envie de vous le dire est très forte !). Puis c’est à l’inévitable affrontement entre Mikazuchi et Jagaaan que nous allons assister, dans un style toujours aussi classe et dynamique. Mais d’autres personnages sont mis en avant dans ce tome, à commencer par Airi, de plus en plus importante au sein de l’équipe. On retrouve également Belle, pour notre plus grand plaisir, et cette dernière va avoir un rôle important à jouer. Norman Noface bénéficie lui aussi d’une présence intéressante, les auteurs revenant sur son passé, son mal être, et son passage en mode « détraqué ». On assiste donc à une narration rythmée, moins portée sur l’action malgré tout, mais qui développe les personnages de belle manière.

Jagasaki évolue encore dans ce tome 12, et certaines de ses actions vont s’avérer capitales pour la suite, notre héros se détachant de façon très concrète de son passé. Mais il ne sera pas au bout de ses peines, car Noface compte bien passer à la vitesse supérieure avec son nouveau plan, qui promet une suite des plus dantesque ! Visuellement, le plaisir est là, surtout après tous ces mois d’attente ! Ce tome 12, sans être une véritable claque comme ont pu l’être certains volumes précédents, fait complètement son job et propose des illustrations détaillées, dont la noirceur transperce les pages. Il y a une certaine classe dans la mise en scène, avec des cadrages très immersifs dans lesquels les personnages sont vraiment stylés. C’est beau et énergique, tout ce que l’on peut attendre de la série.


A lire également :


L’attente fut longue, mais le plaisir de retrouver « Jagaaan » est bien là. C’est clairement une série phare chez Kazé, et chaque tome réserve son lot de révélations et de rebondissements. Si les scènes de sexe sont quasiment absentes de ce tome, et que l’action se fait plus discrète, l’ensemble reste accrocheur grâce à des personnages qui gagnent en développement et des flashback qui nous en apprennent beaucoup. Jagasaki évolue, tente d’avancer et de tirer un trait sur son passé, et ces changements seront bientôt accompagnés par le nouveau plan de Noface, qui promet de déménager ! Hâte de découvrir tout ça !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.