Avis Omaké Manga : Purgatory Girl – Tome 4 (dernier volume)

« Purgatory Girl », la série en 4 tomes de Masane Muroi, vient de toucher à sa fin. C’est en effet le 10 novembre dernier qu’est sorti le dernier volume aux éditions Omaké Books, via leur label Omaké Manga. Un tome que nous attendions avec impatience, histoire de clôturer ce récit bourré de suspense. Attention, nous préférons vous prévenir avant de poursuivre la lecture de cet avis : assurez-vous bien d’avoir lu les tomes 1 à 3 avant de continuer, histoire de ne rien vous gâcher. C’est parti !


Avis Omaké Manga : Purgatory Girl – Tome 4 (dernier volume)Synopsis : Un lycée tranquille en apparence, une amitié récente mais forte entre deux amies et une série de meurtres aussi épouvantables que sanglants : voilà les bases de cette aventure horrifique en quatre volumes. Shion poursuit sa scolarité sans histoire, jusqu’au jour où elle devient amie avec Kirie, une mystérieuse jeune fille nouvellement arrivée dans son lycée. Dès lors, d’étranges phénomènes se produisent dans l’entourage de Shion. Rapidement, elle découvre que Kirie vient d’un collège où l’un des meurtres les plus sordides de l’histoire du Japon a été commis…


Avis Omaké Manga : Purgatory Girl – Tome 4 (dernier volume)


Pour commencer, et surtout pour vous remettre dans le bain, nous vous invitons à lire notre avis sur les 3 premiers tomes de la série, à cette adresse. « Purgatory Girl » est un manga vraiment accrocheur, pop-corn sur certains points mais également intéressant dans les thèmes qu’il aborde. Harcèlement scolaire, amitié toxique, jalousie ou encore liens familiaux sont autant de sujets que l’on découvre tout au long de la lecture. Le suspense a toujours été au rendez-vous, et les personnages bénéficient tome après tome d’un développement intéressant. Masane Muroi aime brouiller les pistes et distiller ses indices. Qui est réellement Kirie ? Shion est-elle en danger ? Qui est cette femme qu’elle voit dans ses rêves ? Et surtout, quel est le rôle de son père dans tout ça ? Toutes ces questions vont trouver une réponse dans ce dernier tome, qui ne manque pas de dynamisme. On suit les enquêteurs, mais également notre héroïne, qui passe la soirée avec Kirie tandis que la mère de cette dernière s’est échappée de son hôpital pour faire régner la terreur. Bref, on ne s’ennuie pas une seconde et on retrouve ce mélange de thriller et d’horreur qui fonctionne bien, avec un final qui n’hésite pas à faire tomber les têtes et gicler le sang.

On en a pour son argent si on aime le genre, mais une pointe de déception est également au rendez-vous, en ce qui concerne les rebondissements plus précisément. En quelques mots : on avait déjà tout deviné lors du tome précédent. Masane Muroi tombe souvent dans le cliché, et on aurait aimé être davantage surpris, voire même écarquiller les yeux. En l’état, on se dit en découvrant chaque séquence : « oui, c’était prévisible ». Cela n’empêche pas notre histoire d’être efficace, mais il nous manque un petit quelque chose pour que le récit se démarque des autres séries du genre. Visuellement par contre, c’est du tout bon, avec des personnages travaillés et des scènes horrifiques dignes d’un film de James Wan. Cheveux longs et regards glaçants, silhouettes fines couteau à la main : c’est clairement efficace, surtout que de nombreuses grandes illustrations mettent en valeur nos personnages.


A lire également : 


Ce final de « Purgatory Girl » s’avère généreux. Les personnages sont nombreux et intéressants, c’est visuellement très chouette et bien violent, et des rebondissements sont de la partie. Seul bémol, on voit venir ces fameux rebondissements à des kilomètres, et on les devine facilement dès les tomes précédents. Cela n’empêche pas la série de Masane Muroi de proposer de très bons moments, qui plairont sans aucun doute aux fans de thriller. Nous avons beaucoup aimé, même s’il manque à nos yeux une ou deux révélations marquantes. 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.