Avis Omaké Manga : Many Reasons Why – Tomes 1 et 2

Chaque nouvelle série en provenance de chez Omaké Books est un événement, tant le catalogue de l’éditeur nous régale. On citera par exemple le poignant « Le Perce Neige«  ou encore « Girls’ Last Tour« , dont nous reviendrons sur le cinquième (et avant dernier) tome d’ici quelques jours. En attendant, il est temps de nous pencher sur « Many Reasons Why » et ses lycéens traumatisés par le suicide de leur camarade. Pourquoi la jolie Tsubaki Himeyama a-t-elle mis fin à ses jours ? C’est ce qu’ils vont tenter de découvrir, et nous avec !

– Mise à jour de l’article, avec notre avis sur le tome 2 –


Synopsis : Tsubaki Himeyama est une jolie lycéenne appréciée de tous, sans histoire et très studieuse. Mais à la surprise générale, celle-ci se suicide dans l’enceinte même du lycée ! Au retour de ses obsèques, tous ses camarades de classe trouvent une lettre d’adieu personnalisée sur leur bureau. Qui a bien pu les déposer ? Et que contiennent-elles ? Afin de déterminer et de comprendre ce qui a pu pousser leur amie Tsubaki à un tel geste, ils décident de lire chacun leur tour le contenu de leur lettre… Ce premier tome est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Manga Omaké : Many Reasons Why - Tome 1 avis manga lageekroom


Si le titre du manga vous rappelle une certaine série Netflix, c’est tout à fait normal. Cette adaptation française de « Isho, kôkai », et son titre donc, sont un hommage à la série 13 Reasons Why. L’histoire y est bien différente néanmoins, et on précisera que la série comportera 9 tomes, le septième venant de sortir au Japon. Mais qu’est-ce qui a bien pu pousser Tsubaki Himeyama à mettre fin à ses jours ? La jolie étudiante était appréciée de tous et était en quelque sorte le rayon de soleil de sa classe. Mais il faut croire que les apparences sont trompeuses, et que les secrets enfouis dans chaque individu peuvent parfois être sombres. Forcément, nous avons envie d’en savoir plus, de connaitre les motivations de la jeune fille et son passé, et il en est de même pour ses camarades. Premier rebondissement dans cette affaire : les élèves trouvent une lettre d’adieu personnalisée sur leur bureau de la part de Tsubaki. Ces lettres sont-elles authentiques ? Ou s’agit-il d’une farce de très mauvais goût ? Alors que les élèves commencent à cogiter, leur professeur principal s’avère étonnamment agressif. Mais c’est sans compter la volonté de la classe de découvrir ce qui a pu arriver, et les élèves vont pouvoir se rassembler dans une salle pour lire à tour de rôle les lettres qu’ils ont reçues. Et les premières questions vont commencer à se poser, en lien avec Tsubaki, sa mère ou encore ses fréquentations. Les échanges entre les élèves s’intensifient, et les règlements de compte peuvent commencer… L’enquête est désormais lancée, et on sent que certains secrets pourraient bien remonter à la surface ! Megumi, l’amie fidèle de Tsubaki, serait-elle à l’origine du suicide à cause des ragots qu’elle colporte ? Son camarade Arashi aurait-il blessé Tsubaki sans le vouloir ? Et quels secrets cachent certains autres élèves, dont les réactions semblent étranges ?

Beaucoup de questions se posent donc dans ce premier tome qui commence à lancer les hostilités. Les bases sont posées, le contexte est mis en place, et les élèves vont lire les lettres à tour de rôle. Si Tsubaki était en apparence heureuse et joyeuse, il semblerait que sa vie privée (et notamment des faits liés à ses parents) ne soit pas forcément rose. Bref, le suspense commence à monter, et les premiers indices vont tomber. La mangaka Toutarou Minami, spécialisée dans ce genre d’ouvrage d’enquête et de suspense, commence à faire monter la pression. Il faut néanmoins avouer que ce premier tome reste classique sur de nombreux points et manque encore un poil d’originalité, mais il ne fait aucun doute que l’enquête va gagner en intensité. Visuellement, nous avons affaire à un huit-clos. On ne sort donc quasiment pas de l’enceinte du lycée, voire même de la classe dans laquelle les élèves se réunissent. L’autrice se lâche donc sur les visages de ses protagonistes, qui bénéficient d’un grand soin. On découvre également de grandes illustrations et un gros travail sur les regards. La tension est donc palpable dans ce premier tome de « Many Reasons Why ». Même si le tout est encore un peu classique et que ce premier tome met les choses tranquillement en place, l’enquête démarre plutôt bien et on sent que de lourds secrets vont être dévoilés. Certaines thématiques seront sans aucun doute développées dans les tomes suivants, qu’il nous tarde de découvrir. Beaucoup de questions et peu de réponses pour le moment : l’ambiance est là et le suspense est au rendez-vous !


A lire également : 


Many Reasons Why – Tome 2 : disponible depuis le 8 avril dernier, le tome 2 de « Many Reasons Why » poursuit son enquête pour élucider le mystère du suicide de Tsubaki Himeyama. La jeune fille s’est en effet pendue au sein même de son établissement scolaire, et a laissé une lettre à chacun de ses camarades. Les premières lettres ont donc été lues, les élèves s’étant rassemblés dans une salle pour mettre les choses au clair. Les premiers reproches fusent, et les premières révélations arrivent. Tsubaki avait-elle des problèmes familiaux ? Son suicide est-il tout simplement lié à sa classe et à ses camarades. Le suspense est donc déjà au rendez-vous malgré un premier tome assez classique, mais ce deuxième volume va, comme nous l’espérions, monter d’un cran ! La tension est bien présente, surtout lorsque la jeune Suzuko se fait agresser et voler sa lettre. Contient-elle quelque chose de compromettant ? « Au début, nous voulions tous coopérer pour découvrir la vérité… Mais maintenant, nous sommes surtout à la poursuite d’un coupable ». Rihito, qui était le petit ami de Tsubaki, est au centre de toutes les attentions, lui qui est accusé d’être sorti avec une autre fille dans un centre commercial. C’est son camarade Renji qui balance l’info devant toute la classe, mais aurait-il lui-même des comptes à régler ? Chaque nouvelle intervention d’un élève apporte de nouvelles questions, et même si l’ensemble avance relativement doucement, on ne s’ennuie pas une seconde. Chaque élève a son propre caractère, mais il ne faut pas se fier aux apparences. Comme on dit, elles sont souvent trompeuses, et chacun est susceptible d’avoir une responsabilité dans ce suicide encore bien mystérieux. Les choses s’accélèrent à la toute fin du tome, et cette narration bien dosée donne clairement envie de découvrir la suite. Une nouvelle fois, l’ensemble est réussi visuellement. Sans être incroyable, le manga de Toutarou Minami fait le job, avec des élèves qui se différencient sans mal et quelques très belles illustrations. C’est néanmoins le scénario qui prime, et celui-ci est pour le moment bien parti !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.