TEST : Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4

S’il y a bien un studio de développement ultra présent sur PlayStation 5 et Xbox Series X/S, c’est Milestone. Après MXGP 2020 ou encore Ride 4, c’est au tour de Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 de venir déraper sur new-gen, et nous avons eu la chance de recevoir une version PlayStation 5 du jeu pour vous en proposer un test sur le blog ! On a enfilé notre casque et enfourché notre bécane, et il est temps de vous donner notre avis !


TEST : Monster Energy Supercross - The Official Videogame 4 PS5 blog gaming lageekroomComme dans tous les derniers jeux Milestone, Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 débute par quelques menus de création de personnage et les premiers réglages. S’il est possible d’activer quelques aides à la conduite (concernant la physique, la gestion des freins, la transmission ou encore l’activation ou non du rembobinage) et de choisir le niveau de l’IA, le jeu est assez difficile. L’ensemble est certes moins punitif qu’un Ride 4 du même studio, surtout au niveau des collisions, mais il va falloir vous échauffer sur quelques épreuves solo avant de vous lancer dans la carrière ! Cette dernière souhaite, de la bouche même des développeurs, nous faire revivre à fond la saison 2020 ! Et ça démarre plutôt bien, avec des menus clairs et efficaces, qui nous mettent directement dans le bain. Pour la première fois dans la franchise, l’éditeur nous annonce « que le tout nouveau mode Carrière offre aux joueurs l’opportunité de débuter leur parcours à partir du Championnat Supercross Futures et ainsi grimper les échelons pour atteindre les catégories 250SX et 450SX« . Mais pour grimper ces fameux échelons, il va falloir transpirer, le jeu étant exigeant. Nos premières courses se sont soldées par des résultats… assez moyens. Mais on s’accroche, on se perfectionne, et on commence à capter la physique globale et la gestion de la position du pilote sur sa bécane. On en a d’ailleurs un rapide aperçu lors du départ des courses, qui demande de maintenir l’embrayage, de pencher le corps du pilote en avant puis d’accélérer ! On commence ensuite à se chauffer tout doucement et à tenter quelques figures, même si les premières se soldent par de lamentables gamelles… Les virages sont nombreux, les épingles également, et on ne parle même pas de toutes ces bosses qu’il faudra tenter de gérer en positionnant correctement le corps du pilote pour choper les bonnes impulsions et ne pas se rétamer à la retombée d’un saut (surtout que les blessures sont de la partie).


TEST : Monster Energy Supercross - The Official Videogame 4 PS5 blog gaming lageekroom


Il ne faudra d’ailleurs pas négliger, entre les épreuves principales, les séances d’entraînement. Ces dernières, limitées à 3 par semaine, vous permettront d’améliorer les capacités de votre pilote à condition de remplir les objectifs demandés. Concrètement, plus les résultats obtenus seront bons, et plus vous débloquerez de points de capacité à dépenser dans l’arbre des compétences. De nombreuses capacités sont à améliorer, permettant de booster la prise des virages, les manœuvres, la rapidité, le freinage, le contrôle aérien, l’atterrissage ou encore la constitution. Votre pilote prend donc de la bouteille, et le gameplay évolue en conséquence, rendant le tout un peu plus accessible. Vous aurez également l’occasion de participer à des épreuves spéciales d’un week-end à un autre, ces dernières étant facultatives, et de réussir une série de défis. Les joueurs pourront récupérer un point de capacité pour chaque niveau de défi débloqué, et il faudra par exemple réussir un certains nombre de whips, de sauts, de départs parfaits, de séquences de qualifications ou encore d’épreuves. Parfois classique, la carrière reste efficace et la marge de progression est assez importante ! N’oublions pas que le rembobinage est de la partie, mais que celui-ci est limité à 3 utilisations. Rassurez-vous, il sera possible d’en gratter de nouveaux en conduisant de manière optimale ou encore en effectuant quelques figures. On notera enfin que le jeu dispose des licences officielles, que l’on parle des circuits, des pilotes ou encore des équipements, et que vous aurez également accès à des contrats d’écuries ou de sponsors.


TEST : Monster Energy Supercross - The Official Videogame 4 PS5 blog gaming lageekroom


En plus de la carrière et des différents modes solo (épreuves simples, championnats), le jeu propose du multijoueur en ligne et des courses souvent disputées. Attention à la frustration, car la moindre collision pourra être synonyme de chute, et certains joueurs ont légèrement tendance à la jouer bourrine. On retrouve également un mode libre « inspiré par les paysages magnifiques des îles du Maine », qui permet de se balader tranquillement ou de participer à des épreuves diverses, comme du contre-la-montre ou des courses, avec même quelques collectibles à dénicher (dont certains sont bien cachés). Ce mode est jouable à 4 en coopération mais reste finalement peu intéressant sur le long terme, si ce n’est histoire de tenter quelques figures et de découvrir l’environnement. Un éditeur de circuit est également de la partie, et il faut avouer qu’il est assez accrocheur avec ses nombreux éléments personnalisables et sa possibilité de partager ses créations en ligne. Certains y passeront sans aucun doute un bon bout de temps ! Visuellement, le rendu est plutôt convaincant, dans la veine des autres productions Milestone. On retrouve une résolution dynamique jusqu’en 4K, une fluidité au poil en 60 images par seconde, et même un support de la DualSense sur PS5. La manette de Sony est idéale pour ce genre de titre qui tente de nous faire ressentir les différentes surfaces, principalement la boue dans le cas présent. C’est clairement immersif, même si un jeu comme WRC 9 reste intouchable de ce côté là. Le sound design est plutôt bon, malgré des bruits de moteurs qui peuvent agacer sur le long terme. L’ensemble fait malgré tout parfois old-gen, malgré une chouette finesse et des textures au sol réalistes. On dira que le titre de Milestone, comme leurs derniers jeux en date, fait le job sans faire de miracle.



Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 (merci le nom à rallonge) fait le job et procure de chouettes sensations, même si le gameplay reste dans le fond très classique et que quelques soucis de physique subsistent. Les courses restent bien souvent disputées, et la carrière fait elle aussi son taf et s’avère finalement accrocheuse. Les autres modes de jeu sont plus anecdotiques, même si les quelques parties en multi nous ont procurés de chouettes sensations. Les bases de ce nouvel opus restent solides, avec les licences officielles et une fluidité exemplaire, des scrubs améliorés et un système de rewind bien fichu. On espère néanmoins retrouver un peu plus d’améliorations dans le futur opus !


Les +

  • les licences officielles
  • le mode carrière, qui fait le taf
  • des courses souvent très disputées
  • le système de rewind qui oblige à rester concentré
  • quelques bonnes sensations avec la DualSense
  • 4K dynamique + 60fps
  • visuellement propre, quelques jolis effets graphiques…

Les –

  • … mais on peut espérer bien mieux sur PS5/Xbox Series X
  • un contenu finalement un peu juste
  • difficulté parfois inégale et frustrante
  • quelques soucis de collision
  • le gameplay manque de consistance

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.