Avis Manga Doki-Doki : Nyankees – Tomes 3 et 4

Que désigne le terme furyô ? Pour faire simple, il s’agit de jeunes voyous japonais, des loubards en quelque sorte. Mais dans Nyankees, ces personnages ne sont pas représentés sous forme humaine : ce sont des chats des rues, qui n’hésitent pas à se fritter pour protéger leurs différents territoires. Ca va d’ailleurs pas mal bouger dans le quartier de Nekonaki, avec l’arrivée de 3 matous aussi étranges que charismatiques. Nous allons revenir dans cet article sur le tome 3 de Nyankees, disponible depuis le 9 septembre dernier, ainsi que sur le tome 4, qui sera quant à lui à la vente dès le 4 novembre prochain aux éditions Doki-Doki. C’est parti !


Avis Manga Doki-Doki : Nyankees – Tomes 3 et 4 blog manga lageekroomSynopsis :  Et si en plein combat, les chats étaient représentés comme des furyô, ces loubards japonais ? Un manga décalé et stylé pour les amateurs d’action ! Ils vivent en bande et en marge de la société. Comme tous les délinquants qui se respectent, ils sont prêts à tout pour défendre leur territoire face aux intrus, et ne refusent jamais une bonne baston. Mais ces durs à cuire ne sont pas tout à fait comme vous l’imaginez… Ce sont des chats de gouttière bien teigneux ! Tout juste débarqué à Nekonaki, Ryûsei, un chat balafré, part en quête d’un boss tricolore… Et c’est tout un quartier qui va s’embraser !


Avis Manga Doki-Doki : Nyankees – Tomes 3 et 4 blog manga lageekroom


Chaque tome de Nyankees se lit assez vite. Les dialogues sont peu nombreux et l’action est au rendez-vous, mais le mangaka Atsushi Okada parvient à accrocher le lecteur avec ses personnages charismatiques et cette alternance réussie entre les chats et leurs représentations masculines ou féminines. On suit donc souvent un affrontement entre 2 chats avant de basculer vers leur représentation humaine, pour ensuite revenir en mode « matou ». C’est excellent et dynamique, et les idées de l’auteur pour « humaniser » ces chats sont réussies. A titre, d’exemple, on citera ce chat qui se roule dans du matatabi (une herbe à chat) et se secoue près de ses ennemis pour les rendre stone. Dans sa version humaine, le personnage recrache la fumée de son joint sur son adversaire pour l’embaumer et le shooter. Des parallèles excellents et toujours bien trouvés, notamment dans les coups de tatane que s’envoient les chats dans les différents combats. Trois matous charismatiques débarquent donc dans le quartier. Qui sont-ils ? En ont-ils après les femelles du coin ? On se demande même s’ils travaillent ensemble… On découvre donc ces nouveaux personnages, et l’un d’entre eux va mettre une petite raclée au pauvre Taiga, le boss du quartier, qui se mange défaite sur défaite. Le petit frère de ce dernier, Raiga, va également faire son retour après avoir été banni. Même si le scénario reste très léger, les personnages sont intéressants et nous avons hâte de découvrir la suite. L’humour est également au rendez-vous, avec ces mamans-chattes qui disent à leurs chatons d’aller dormir pour ne pas que le chat sans poils ne débarque pour leur arracher les leurs.

Visuellement, c’est toujours aussi excellent, et l’auteur se fait plaisir quand il s’agit de présenter ses personnages dans de grandes illustrations, que l’on parle de leurs versions humaines ou animales. Les combats sont toujours aussi pêchus, et certains coups de genou bien placés font mal ! Les visages humains ne sont pas en reste, et le travail réalisé pour les rendre « proches » de ceux des chats est réussi. Le scénario de ce tome 3 n’a donc rien d’exceptionnel, mais les personnages donnent du piment à tout ça !


A lire également :


Avis Manga Doki-Doki : Nyankees – Tomes 3 et 4 blog manga lageekroomNyankees – Tome 4 : Raiga, le petit frère de Taiga, est de retour au quartier ! On en apprend davantage sur ce personnage et sur les raisons de son bannissement, et son retour se fait dans la baston. Il provoque en effet en duel notre héros Ryûsei, sans doute par jalousie et pour retrouver sa place aux côtés de son frère ! Alors que Raiga et Taiga se réconcilient, un nouveau personnage nommé Hazuki fait son apparition. En l’ajoutant aux 3 matous venus mettre le boxon dans le tome précédent, et sans oublier les Goblin Cat Tails, cela fait du beau monde et un paquet de personnages tous plus charismatiques les uns que les autres. Mais vous vous en doutez, il y a de la baston dans l’air, et tout ce petit monde va se retrouver dans un mystérieux hangar… On vous laisse découvrir tout ça ! Une nouvelle fois dans ce tome, l’histoire reste très classique, voire parfois basique, et ce sont les personnages qui font la force du récit. Nos héros, qu’ils soient représentés sous forme humaine ou sous forme animale, sont superbement dessinés et les détails sont nombreux. Les combats restent en retrait dans la première partie de ce tome 4, qui développe les relations entre les personnages et les dirige vers un entrepôt qui va leur réserver un affrontement dantesque. Les coups de patte sont donc rapidement de retour, et la suite s’annonce vraiment compliquée pour nos héros ! Toujours aussi dynamique, ce tome 4 se termine sur un gros suspense et donne clairement envie de découvrir la suite. Il ne reste d’ailleurs plus que 2 tomes avant d’atteindre la fin de la série !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *